Critique : Mario Party Superstars

Martin Brisebois - 1 Nov. 2021 9h03

22 ans après son premier « Party », Mario revient de chez Party Expert la valise pleine, prêt à téléphoner à ses amis qui connaissent bien trop la routine. À court d’idées, il décide de suivre la vague et d’y aller avec une thématique « nostalgie », avec une version remastérisée des 100 meilleurs mini-jeux de la série, sur cinq plateaux classiques datant de l’époque Nintendo 64. Faut croire qu’on s’ennuyait de la formule originale, puisque cette nouvelle sortie est une grande réussite. Que la fête commence!

On l’oublie souvent, mais si on inclut les versions portables de Mario Party, ce tout nouveau jeu Nintendo Switch est la 18e entrée dans la série. Les huit premiers sont presque toujours sortis à un an d’intervalle : pas étonnant que nous ayons collectivement ressenti une certaine fatigue à un moment ou à un autre.

Étonnamment, même le concept d’une anthologie rassemblant les 100 meilleurs mini-jeux a été testé il y a seulement quatre ans avec Mario Party: The Top 100 (2017). La seule chose qui est passée plus inaperçue que ce jeu de 3DS, c’est l’avertissement avant certains mini-jeux de Mario Party Superstars qui vous demande de ne pas utiliser la paume de votre main pour faire tourner le joystick!

mario party superstars tug-o-war
Espérons que cette fois, les joueurs ne se blesseront pas la paume avec le joystick de la manette Nintendo 64!

Un retour aux sources qui fait du bien

Mario Party Superstars, à ne pas confondre avec Super Mario Party, la précédente entrée dans la série pour Nintendo Switch, (oui, on sait, ça fait beaucoup de « Super », de « Mario » et de « Party » dans la même phrase) revient donc à la charge avec sa formule classique. Pas de mode asymétrique, de véhicule qui transporte tous les joueurs, d’achat de propriété ou de cris dans un microphone : juste une expérience pure, simple et efficace. J’avoue avoir moi-même démarré le jeu de manière semi-blasé, pour finalement m’abandonner au plaisir des mini-jeux farfelus et des revirements de situations invraisemblables qui nous donne plus d’émotions contradictoires qu’un bipolaire en période de crise.

Ce retour aux sources, on le ressent dans la simplicité des plateaux de jeux classiques. Ils sont assez petits pour ne pas s’y perdre et ne contiennent que très peu de mécaniques uniques. Même chose pour les items, qui sont essentiellement limités à des dés spéciaux, la possibilité de changer de place avec quelqu’un, de déplacer l’étoile, ou de vous téléporter vers celle-ci (contrairement aux innombrables « bonbons » de Mario Party 8).

mario party superstars woody woods

On peut donc facilement suivre la partie, planifier ses prochains tours et même deviner la stratégie des autres. Pas de paralysie du choix devant un plateau labyrinthique ou une réserve d’items à ne plus finir : on passe plus de temps dans les mini-jeux, moins de temps sur le plateau à regarder les autres se déplacer. Le rythme et l’accessibilité sont eux aussi améliorés grâce à l’écran tutoriel qui nous met instantanément dans une situation de jeu pour apprivoiser les contrôles (contrairement à de simples instructions sous forme de texte des Mario Party sur N64.)

Les 100 meilleurs mini-jeux de la série!

On a beau penser que la carte de la nostalgie n’est qu’un subterfuge, mais je dois lever mon chapeau à Mario Party Superstars : les 100 mini-jeux qu’on y trouve sont réellement les meilleurs de la série. Je n’ai jamais soupiré un « ah non, pas ce mini-jeu de merde! », alors que ce genre de réaction était autrefois assez courante pour en devenir un slogan.

Ces mini-jeux proviennent de Mario Party 1 à 10, de la Nintendo 64 à la Wii U. Le mini-jeu que vous adoriez et qui vous rend nostalgique s’y trouve probablement! Voyez ci-dessous un comparatif des graphismes originaux et de ceux remastérisés pour la Nintendo Switch. Le jour et la nuit!

Évidemment, Mario Party Superstars demeure une expérience multijoueur très casual dans laquelle le hasard joue souvent contre vous, mais c’est là la beauté de la chose : tout le monde a une chance de gagner (enfin, presque)! Le système d’étoiles bonus remise juste avant le dévoilement du vainqueur est toujours présent, mais n’a jamais causé de défaite surprise dans les parties dont j’ai pu tester. Comme toujours, ce n’est pas un jeu qu’on doit prendre au sérieux ou de manière exagérément compétitive. On s’amuse tellement dans les mini-jeux qu’on passe un bon moment, quoi qu’il arrive.

Comme toujours, un manque de contenu se fait sentir

Je pourrais malheureusement copier-coller ce prochain segment dans la plupart des critiques de jeux Nintendo… Leurs jeux sont toujours beaux, fluides, accessibles pour tous, amusants, avec un bon level design. Par contre, il y a trop souvent le même gros défaut qui les empêchent de marquer nos mémoires et de s’inscrire dans les listes de jeux incontournables : le manque de contenu. C’était le cas dans Mario Golf: Super Rush, Mario Tennis, Yoshi’s Crafted World, Super Mario Maker 2, Super Mario Party, Kirby Star Allies, et plus encore.

Mario Party Superstars est une compilation, mais contient moins de plateaux que la plupart des opus précédents. Normalement, on en compte entre 6 et 8, mais cette version Nintendo Switch n’en contient que cinq. Soyons francs, une fois que vous aurez testé chacun des plateaux avec vos amis, je ne crois pas que vous y retournerez régulièrement, aussi amusants soient-ils. Le nombre de plateaux EST la valeur de rejouabilitée. On note tout de même des succès à collectionner et des petits extras à acheter avec l’argent gagné durant les parties, mais c’est le seul réel incitatif pour y investir davantage de temps.

C’était pourtant si facile d’en faire une version ultime : imaginez si les 20 plateaux des 3 premiers Mario Party étaient inclus! 

mario party superstars bowser

On peut prier pour du DLC, mais sachant que l’Internet en entier suppliait Nintendo pour que Super Mario Party (seulement quatre plateaux!) obtienne plus de plateaux via du contenu payant et que ça n’a pas été le cas, je crois qu’on doit malheureusement juger cette nouvelle sortie pour ce qu’elle propose, et non pas pour ce qu’elle pourrait être.

J’imagine qu’il est plus rentable de sortir un nouveau Mario Party tous les deux ans à 80 $, plutôt qu’offrir du contenu additionnel. Pourtant, si nous avions droit à des DLC de 20 $ contenant un nouveau plateau, des personnages supplémentaires et l’ajout d’une vingtaine de mini-jeux, ajoutez-moi sur la liste d’invités tout de suite, car j’achète tous ces contenus ad vitam æternam! Peut-être un ajout à l’extension de Nintendo Switch Online? (Chut! J’ai dit qu’on arrêtait de rêvasser!)

mario party superstars space land

Si c’est votre premier Mario Party, lancez-vous sans hésiter, et si vous êtes un nostalgique de la série depuis le tout début, vous l’apprécierez encore plus. J’aurais tendance à dire que Mario Party Superstars est plus adapté à la Nintendo Switch que Super Mario Party, qui n’était pas jouable en mode portable dû à l’obligation de détacher les Joy-Con de la console pour utiliser leurs gyrosenseurs. Ultimement, j’aime bien l’idée d’avoir deux Mario Party bien distincts sur Nintendo Switch. L’un avec des motion controls et des plateaux avec de nouvelles gimmicks, puis ce Mario Party Superstars classique utilisant seulement les bons vieux boutons.

Somme toute, Mario Party Superstars se hisse parmi les meilleurs de la série, pas seulement pour sa beauté indéniable, mais plutôt pour son ensemble de mini-jeux choisis méticuleusement pour nous offrir la meilleure des expériences. Les plateaux sont peu nombreux, mais ceux qui sont inclus sont tous amusants et mémorables.

Verdict

Les plus

  • Bonne sélection de mini-jeux
  • Jouable en ligne ou en local
  • Expérience classique, moins de gimmicks sur les plateaux

Les moins

  • Seulement cinq plateaux
  • Aucune communication de Nintendo par rapport à des mises à jour gratuites ou des DLC

Note finale

8 / 10