Jeu du Lundi : Sherlock Holmes Détective conseil

C’est lundi et, on le sait tous, le lundi personne n’a envie de travailler. On recherche le moindre prétexte pour procrastiner. C’est donc avec grand plaisir que je vous annonce vouloir vous aider dans votre quête de tout-faire-sauf-du-travail. Tous les lundis, je vous donne le droit de décrocher quelques minutes en vous présentant un jeu de société. Qu’il soit récent ou sorti il y a 50 ans, le jeu sera tout le temps un coup de cœur personnel.

Plus jeune, j’étais grand amateur des romans d’enquêtes et de mystères. Hercule Poirot, Arsène Lupin, Joseph Rouletabille, Miss Marple et bien évidemment : Sherlock Holmes! Sans surprise, il existe plusieurs jeux inspirés de l’univers du plus célèbre détective au monde. Mais le plus fidèle est sans aucun doute Sherlock Holmes Détective conseil.

shcdcouv

Et donc, qu’est-ce que c’est que ce jeu?

Sherlock Holmes Détective conseil est un « vieux jeu moderne ». En effet, sa première édition originale, parue aux États-Unis, remonte à 1981 chez Chessex (oui, ceux qui font les jolis dés). Quelques années plus tard, en 1985, sort chez Jeux Descartes, la première version française. Le jeu entre progressivement dans l’oubli et c’est en 2011 qu’Ystari relance le jeu et c’est à ce moment que je le découvre avec grand plaisir. Il existe aussi une version de 2016 par Space Cowboys (l’ancien éditeur d’Ystari faisant maintenant partie de l’équipe), mais je vais surtout parler de celle que je connais le mieux : la version 2011. (À noter que le principe général reste le même).

shconsultingdetectiveboxset

Dans la boite se trouve un matériel atypique : une dizaine de cahiers, un plan de la ville, un annuaire, des journaux. Aucun dé, aucun pion, pas de cartes! En fait, chacun des cahiers représente une enquête. Celles-ci peuvent être jouées indépendamment, mais l’idéal est de les faire dans l’ordre temporel. En effet, à chaque est associée une date qui permet de savoir quels journaux sont accessibles. Donc, plus on avance dans les enquêtes, plus il y a de journaux qui peuvent être utilisés.

Une partie débute toujours par une mise en situation narrative généralement en compagnie de Sherlock Holmes, du Docteur Watson et de probablement l’Inspecteur Lestrade de Scotland Yard. À chaque fois, les joueurs incarnent un groupe de jeunes qui se voit confié un mystère à résoudre. L’objectif n’est pas uniquement de résoudre l’enquête, mais de tenter de battre Sherlock (on y reviendra plus bas).

syGuuz

Une fois l’enquête lancée, c’est aux joueurs de choisir les pistes qu’ils veulent suivre. Ainsi, si on apprend que la personne morte habite à une adresse précise, on pourra aller visiter sa demeure. Ou s’il a sur lui une facture d’un magasin, on pourra aller à ce magasin. Pour ce faire, il faut utiliser l’annuaire qui donnent les adresses qu’on retrouve ensuite dans le cahier d’enquête un peu à la manière d’un livre dont vous êtes les héros. En somme, la grande différence avec ces livres aventures est de pouvoir suivre les pistes dans l’ordre de son choix plutôt que dans un ordre déterminé par le jeu.

De plus, pour aider dans l’enquête, une série de spécialistes et contacts de Sherlock peuvent être sollicité. Donc, si on a besoin d’un médecin légiste ou d’un spécialiste de la pègre, il y a toujours possibilité d’aller les voir. Aussi, à chaque enquête sont rattachées des journaux d’une page recto-verso qui peut contenir plusieurs informations intéressantes… ou pas.

Sherlockian scan

Cette liberté de jeu est ce qui rend le jeu très intéressant, mais peut être déroutant. En effet, les enquêtes peuvent être pas mal difficiles et on ne sait jamais exactement quand arrêter. En fait, quand les pensent avoir résolu le tout, ils peuvent aller tenter de répondre à une série de question, les bonnes réponses donnant des points. L’objectif étant de marquer plus que 100 qui correspond à la performance de Sherlock. Cependant, le score final sera réduit pour chaque piste suivie et autant dire que ça descend vite, très vite.

Malgré cela, le jeu reste unique en son genre, une sorte d’ovni ludique qui mérite que l’on essaie au moins une partie. Comme mentionné plus tôt, une nouvelle version, en trois boites (et une 4e en préparation), est sur le marché depuis 2016 chacune pouvant se jouer individuellement.

file
SH C Cover
SCSHJWFR cover HD
Sherlock Holmes Détective conseil – 1-8 joueurs – 60-120 min. – 13+

À essayer si :

  • Vous avez tout lu Arthur Conan Doyle et Agatha Christie.
  • Les jeux narratifs sont votre dada.
  • Vous aimez quand il n’y a aucun hasard dans un jeu.

À éviter si :

  • Vous n’êtes pas capable de rester plus de 3 heures dans la même chaise à vous retourner le cerveau.
  • Les jeux coopératifs ne sont pas trop votre genre.
  • Vous aimez battre le jeu et pas juste suivre une histoire.
En poursuivant votre navigation sur Jeux.ca, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation. En savoir plus sur notre utilisation des cookies