Publicité
Publicité

Opinion – Qui est le roi des extensions payantes de jeux (DLC)?

Depuis plusieurs années, on voit passer des memes concernant la compagnie Electronic Arts (EA) et sa tendance malicieuse à proposer des extensions de jeux payantes (DLC), chose que les joueurs et les joueuses détestent le plus au monde.

Rappelons-nous d’ailleurs la fameuse histoire de Darth Vador qui était disponible en extension payante dans le jeu Star Wars: Battlefront 2 jusqu’à ce que la communauté, furieuse, s’exprime sur les différents réseaux sociaux quant à la pratique controversée de la compagnie.

Comme si ce n’était pas assez, Electronic Arts avait rajouté une couche en répondant à l’utilisateur MBMMaverick qui se plaignait de devoir débourser 80 $ US pour déverrouiller le personnage (soit 60 000 crédits en jeu). Le développeur avait répondu qu’il voulait « fournir aux joueurs un sentiment de fierté et d’accomplissement pour débloquer différents héros ». En ce qui concerne le coût, EA « avait sélectionné les valeurs initiales sur la base des données de la bêta ouverte et d’autres ajustements apportés aux récompenses d’étape avant le lancement ».

Au final, la société a changé de cap et a décidé d’apporter des changements à son approche.

Encore aujourd’hui, les gens continuent de cracher sur EA, prônant qu’il est le « roi des extensions payantes (DLC) de jeux », mais l’est-il vraiment?

Attention : je ne listerai pas ici les jeux qui ont du contenu téléchargeable sans fin comme c’est le cas avec Call of Duty ou FIFA ou même Fortnite, car ils ne sont en aucun cas calculables.

10 – LittleBigPlanet 3 (environ 600 $)

Le pack de téléchargement Big Hero 6 de LittleBigPlanet 3

LittleBigPlanet 3, par Media Molecule, n’a pas été le plus chanceux de la trilogie. Sorti en plein changement de génération de console, les ventes ont été désastreuses.

Cela dit, la monétisation derrière ce jeu de plateformes propose des packs de skins et d’articles cosmétiques ainsi que quelques dizaines de microtransactions diverses qui en fait le dixième jeu coûtant le plus cher si l’on achète toutes les extensions disponibles.

9 – Eve Online (649,99 $)

Sur la boutique Steam, un seul achat de 15 400 Plex, la monnaie du jeu, vous coûtera 649,99 $ avant taxes

Eve Online est un MMO spatial gratuit avec une fanbase obsessionnelle et bien nantie. Plusieurs joueurs et joueuses sont même reconnus pour traiter leur vie dans le jeu aussi sérieusement que dans la vraie. Bien entendu, cela implique également la présence de certaines personnes prêtes à investir des milliers de dollars avec leur compte.

Je ne vous dirai pas quoi faire de votre argent, mais dépenser 649,99 $ avant taxes (747,33 $ taxes incluses) pour de la monnaie en jeu et des DLC? C’est carrément fou!

8 – GTA Online : mise à jour Diamond Casino & Resort (800 $)

Grand Theft Auto 5 et sa mise à jour Diamond Casino & Resort

Nous le savons tous : Grand Theft Auto 5 est probablement le jeu ayant connu le plus de succès du côté de Rockstar Games. Néanmoins, beaucoup de gens seront d’accord sur un point important qui est la présence des tonnes de mises à jour présentes dans le jeu. Certaines sont gratuites alors que d’autres coûtent beaucoup d’argent, autant de l’argent en jeu que de la vraie.

À la sortie du DLC Diamond Casino & Resort l’an dernier, il était possible d’obtenir plusieurs nouveaux véhicules ainsi qu’une place au Diamond Casino et bien plus encore. Un calcul a permis de constater que la somme de 63 M$ de monnaie en jeu était nécessaire pour obtenir tout ce que la mise à jour proposait.

Bien entendu, rien ne vous empêche d’amasser votre argent en jeu pour acheter tout ce qui est proposé. Le problème, c’est qu’une personne désireuse d’acheter tout ce pactole pouvait aussi s’acheter des cartes Shark pour obtenir l’argent en jeu. La carte Megalodon Shark, d’une valeur de 99,99 $, offre au joueur la somme de 8 M$ en jeu. C’est donc huit cartes Megalodon Shark (799,92 $ avant taxes) qui permet d’acheter tout ce que l’expansion a à offrir.

7 – The Sims 4 (1 112,56 $)

The Sims 4 propose un total de 45 packs et extensions

Lorsque The Sims 4 a été lancé en 2014, les fans du simulateur de vie ont été déçus de voir de nombreuses fonctionnalités disparaitre par rapport au jeu de base. Bien entendu, on parle ici d’Electronic Arts et donc d’innombrables packs et extensions (DLC) ont vu le jour pour combler les désirs des fans, à des prix élevés.

Après un calcul rapide dans la boutique Steam, les 45 packs et extensions de The Sims 4, dont les prix varient entre 6,99 $ et 51,99 $, s’élèvent à un grand total de 1 112,56 $ avant taxes.

6 – Dead or Alive 6 (environ 2 200 $)

Le jeu de combat Dead or Alive 6 de Team NINJA et Koei Tecmo est reconnu pour ses nombreux ajouts destinés à ses nombreux fans. Au total, il compte pas moins de 460 contenus téléchargeables payants (DLC), allant de costumes simples à des ensembles complets pour plusieurs personnages, sans oublier les passes saisonnières. D’ailleurs, la passe saisonnière #4, au coût de 102,99 $, propose 50 costumes et un nouveau personnage. En tout et partout, on parle de plus de 2 200 $ de contenu pouvant être acheté!

5 – DCS World (3 409,12 $)

Le DCS: F/A-18C Hornet que vous voyez ci-haut se vend pour la modique somme de 101,99 $.

DCS World ou Digital Combat Simulator World est un simulateur de combat d’avion gratuit qui pousse le combat aérien à un extrême avec une précision inégalée. Combinez la cartographie des plans de vol aux inspections des oiseaux de chasse, ce jeu est pour les fans de simulateur de vol et de combat. Comme tout bon jeu niche, cela implique également du contenu téléchargeable pour combattre le fait que le jeu soit gratuit. Bien que le DCS: Marianas soit offert gratuitement, les autres extensions coûtent au total 3 409,12 $ avant taxes!

4 – Rocksmith 2014 Remastered Edition (environ 7000 $)

dlc rocksmith

Au tour d’Ubisoft de figurer parmi dans cette liste avec le jeu Rocksmith 2014 Remastered Edition qui repose sur la formule Guitar Hero. Très innovant grâce entre autres à son utilisation d’une vraie guitare afin d’enseigner aux gens à jouer, le jeu a malheureusement été scindé en de multiples contenus téléchargeables (DLC). Il y a 1555 chansons et/ou packs de chansons pour un grand total se chiffant à environ 7000 $.

3 – Train Simulator 2020 (environ 11 000 $)

dlc train simulator

Vous ne connaissez pas les jeux de Dovetail Games? Sa série Train Simulator est reconnue pour être synonyme de microtransactions. Ici, je vous parle de Train Simulator 2020 qui a plus de 11 000 $ en contenu téléchargeable (DLC) combinant trains, parcours et plus encore! Imaginez, Train Simulator 2021 est sorti et comporte déjà plus de 630 extensions, se chiffrant dans les 10 000 $ et la compagnie travaille encore sur de nouvelles extensions à l’heure actuelle!

2 – Star Citizen (environ 34 000 $)

dlc star citizen

On ne se le cachera pas, Star Citizen de Cloud Imperium Games est l’un des projets de jeux vidéo les plus ambitieux de tous les temps. Censé être une simulation d’univers tentaculaire au potentiel presque illimité, sa version actuelle est plus similaire au lancement de No Man’s Sky. Non poli, inachevé et en manque de modifications, le développeur semble plutôt s’attarder à l’argent des joueurs qu’aux mises à jour volumineuses.

Vous pouvez tout de même vous prévaloir du Legatus Pack pour la modique somme de 27 000 $ US, soit 33 859,76 $ ici au Canada.

1 – Curiosity: What’s Inside The Cube (environ 87 000 $)

dlc

Vous connaissez Peter Molyneux? Il est reconnu dans le monde du jeu vidéo comme étant la personne qui fait le plus de promesses excessives et qui n’est jamais en mesure de livrer la marchandise. Néanmoins, il a tout de même été impliqué dans des projets comme Syndicate et Fable.

Voyez-vous, en 2012, Molyneux a lancé un jeu sur Android et iOS appelé Curiosity: What’s Inside The Cube, une expérience sociale qui permet aux gens de taper sur un cube gigantesque afin d’en briser les pixels et d’enfin découvrir ce qu’il y avait à l’intérieur.

Bien entendu, ce jeu servait finalement à financer le projet Godus de Molyneux. Il était donc possible d’acheter des burins/pioches virtuels qui permettaient de piocher des centaines ou des milliers de pixels en un seul coup.

Au bout de compte, il y avait un seul burin en diamant qui coûtait à lui seul 50 000 £, soit 86 921,92 $ en dollars canadiens. Ceci dit, il est impossible de savoir si une personne l’a réellement acheté.

Fait cocasse, venir à bout du cube a nécessité environ six mois de travail. Une tâche herculéenne, rien de moins. Molyneux décrivait le joueur ou la joueuse qui parviendrait à compléter ce défi de « dieu ou de déesse » du numérique.

Vous aurez la gloire. Vous aurez la fortune. Et vous aurez le pouvoir d’introduire la morale dans un jeu

Peter Molyneux, créateur de Curiosity: What’s Inside The Cube

En tant que vainqueur du jeu, Bryan Henderson, un Écossais de 18 ans, partagera le succès du jeu et pourra « décider intrinsèquement de la règle sur laquelle Godus est joué », a déclaré Molyneux. Chaque fois que les gens dépensent de l’argent pour le titre, une partie non divulguée sera versée à Henderson.

Godus sorti finalement en 2013 et il semblerait que Peter Molyneux et son studio 22cans aient oublié le jeune vainqueur malgré les promesses et les contrats. Henderson n’aura donc jamais occupé son rôle divin dans le jeu tel que prévu et encore moins touché une quelconque ristourne.

Bravo, Peter!