5 recommandations de jeux à deux

Parmi les nombreux trucs que je fais dans le monde du jeu, je suis animateur de jeux de société au café ludique La Récréation. Et s’il y a une demande qui revient souvent, très souvent, c’est : « As-tu un jeu à deux à nous proposer? ».

Sans surprise, ma réponse est toujours la même : « Bien sûr, mais… ». Mais ça dépend de ce qu’aiment les joueurs, de ce à quoi ils ont déjà joué, de ce qu’ils aimeraient comme expérience… Bref, les options sont multiples. Cependant, et c’est parfois le cas, les joueurs ne savent pas trop quoi me dire suite à ce mais.

J’ai donc, caché dans ma manche, quelques jeux dans des styles complètement différents qui font mouche à chaque fois. En voici donc 5 à (re)découvrir.

Attention : Par jeux à deux, j’entends jeux qui se jouent bien à deux, pas que des jeux uniquement pour deux joueurs.

Les Cités Perdues

Lost Cities

Créé par le très prolifique auteur de jeux Reiner Knizia, Lost Cities, réédité par Iello et distribué par Luma, propose à deux joueurs de monter des expéditions pour partir à l’exploration de cinq contrées lointaines. Cependant, ces expéditions doivent être profitables, c’est pourquoi les joueurs doivent faire attention : il est fort possible, à la fin de la partie, de se retrouver avec un score négatif. La mécanique, toute simple, repose uniquement sur des cartes. À tour de rôle, les deux adversaires doivent poser une carte puis en prendre une. Cependant, en posant sa carte on doit choisir quelle expédition on souhaite faire progresser mais si la carte ne nous intéresse peut aussi la défausser… au risque que l’adversaire la récupère à son avantage. Un jeu aux règles faciles à apprendre mais proposant des choix déchirants.

Mots Rapido

s
s

Quand, à la même table, se trouvent un amateur de jeu de connaissance et un amateur de jeu de vitesse, c’est souvent le casse-tête pour trouver un jeu qui conviendra au deux. Avec Mots Rapido, édité et distribué par FoxMind, c’est chose réglée! Sur chaque carte, on trouve d’un côté une icône illustrant un thème (plante, ville, métier, etc.) d’une couleur et de l’autre côté trois lettres de couleurs différents. L’idée est toute simple : tous les joueurs prennent connaissance du thème puis on retourne la carte. Le premier à trouver un mot qui commence par la lettre de la même couleur que le thème remporte la carte. Les parties sont rapides, mais ce n’est pas rare de voir les joueurs en enchainer plus d’une.

Patchwork

patchwork z

Du même auteur qu’Agricola, Uwe Rosenberg, vient un petit jeu sur le thème, plutôt inusité, de la courtepointe. Le jeu est la rencontre entre Tetris et un jeu de planification. En bref, les joueurs cherchent à couvrir leur morceau de tissu avec des patchs en forme de tétromino. Pour ce faire, ils doivent dépenser des boutons ce qui les fait progresser sur un plateau d’action. La petite twist? C’est toujours au joueur dernier sur le plateau d’action à jouer son tour. On arrive donc rapidement à des choix cornéliens du type : « cette patch m’intéresse, mais si je la prends je vais dépasser mon adversaire ce qui lui permettra de jouer… alors qu’avec cette patch moins intéressante, je reste derrière et je pourrai jouer à nouveau, etc. etc. »
Pour les intéressés, il existe aussi une version Express, seulement disponible en anglais au Québec pour le moment. La version française quant à elle est éditée par Fun Forge et distribuée par Luma.

Quoridor

quoridor game

Pour l’emporter à Quoridor, édité par Gigamic et distribué par Randolph, il faut faire traverser le plateau de jeu à son pion. À tour de rôle, les joueurs ont deux options : soit ils bougent leur pion d’une case orthogonalement (c’est-à-dire toutes les directions sauf les diagonales), soit ils placent l’un de leur dix murs. Les murs servent évidemment à bloquer la progression de l’adversaire, mais il faut faire attention à ne pas s’auto-nuire car une fois placé le mur ne peut plus être retiré! Un petit jeu d’une simplicité désarmante mais beaucoup plus malin qu’il n’y parait et avec un matériel en bois très joli.

Unlock

unlock focus

Unlock n’est pas un jeu, mais plutôt une série, développée par Space Cowboys et distribuée par Asmodee Canada, dans laquelle chaque boite propose trois scénarios différents. Suivant l’idée des jeux d’évasion, les joueurs doivent, dans un temps limité (généralement 1 heure), tenter de résoudre le mystère proposé par le scénario. Chacun de ceux-ci est composé d’un paquet de cartes accompagnée d’une petite application gratuite. De plus, toutes les boites contiennent un mini-scénario tutoriel qui permet de bien comprendre les principes et fonctionnements du jeu. Cependant, et c’est sûrement la plus seule tache sur le tableau, une fois un scénario fait, il n’y a peu d’intérêt pour le joueur de le refaire car il connait les solutions. Par contre, à la différence d’autres jeux du même genre, le matériel est 100% réutilisable par d’autres joueurs.

En poursuivant votre navigation sur Jeux.ca, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation. En savoir plus sur notre utilisation des cookies