Les jeux vidéo Star Wars annulés

Jeux.ca - 24 Fév. 2019 11h55

Probablement la plus grosse franchise cinématographique (après l’univers Marvel bien sûr), Star Wars a eu d’innombrables adaptions vidéoludiques depuis la sortie du tout premier film en 1977. Mais il y a eu aussi plusieurs projets de jeux qui n’ont malheureusement jamais pu être complétés pour différentes raisons. Retour sur 6 jeux vidéo basés sur la célèbre franchise qui ont été annulés alors qu’ils étaient en production.

Les meilleurs casinos en ligne du moment

Play Ojo

Bonus

0 $CA+ 80 Tours gratuits

BetCoCo Casino

Bonus

1 000 $CA+ 100 Tours gratuits

Firevegas Casino

Bonus

2 000 $CA+ 150 Tours gratuits

Leovegas Casino

Bonus

1 000 $CA+ 100 Tours gratuits

LeonBet Casino

Bonus

5 500 $CA+ 100 Tours gratuits

Greatwin Casino

Bonus

750 $CA+ 200 Tours gratuits

Wildz

Bonus

1 000 $CA+ 200 Tours gratuits

IZZI Casino

Bonus

1 200 $CA+ 500 Tours gratuits

Fresh Casino

Bonus

1 500 $CA+ 500 Tours gratuits

Spinz Casino

Bonus

300 $CA+ 100 Tours gratuits

Laz Vegas Casino

Bonus

1 500 $CA+ 100 Tours gratuits

Royal Panda Casino

Bonus

1 000 $CA

Royalistplay Casino

Bonus

1 500 $CA

ZAZA Casino

Bonus

1 500 $CA+ 1000 Tours gratuits

legendplay casino

Bonus

1 500 $CA+ 50 Tours gratuits

Oshi Casino

Bonus

6 000 $CA

Doggo Casino

Bonus

500 $CA

Boom Casino

Bonus

100 $CA

Palm Slots Casino

Bonus

1 500 $CA

Powbet Casino

Bonus

100 €

Mr Mega Casino

Bonus

200 $CA

North Casino

Bonus

5 000 $CA

zoome.casino

Bonus

2 500 $CA+ 250 Tours gratuits

Star Wars Battlefront III

Le développement du jeu commença en 2006 dans le plus grand des secrets avec une entente entre LucasArts et le studio Free Radical Design (TimeSplitters). La relation entre les 2 partenaires allait bon train jusqu’en 2008, lorsque LucasArts procéda à une restructuration importante. Les nouveaux patrons de LucasArts étaient maintenant beaucoup plus intéressés par l’argent que par la création artistique selon David Doak (cofondateur de Free Radical Design). Frappé de plein fouet par la crise économique de 2008 et par l’abandon soudain de LucasArts, le studio Free Radical dû fermer ses portes…

Toute laisse à croire que le jeu était pratiquement terminé lorsque le studio a dû fermer boutique. La force de ce troisième opus de la franchise était la possibilité de passer de l’espace au sol sans temps de chargement au cours d’une même partie. Le jeu aurait repris les bases de jouabilité des deux opus précédents tout en bonifiant le contenu solo avec une histoire centrée sur un clone qui aurait refusé d’exécuter l’ordre 66. Le jeu devait sortir sur Playstation 3 et Xbox 360. Une version Wii aurait aussi été dans les plans. La majorité du contenu créé pour le jeu a été transféré au studio Rebellion, qui en profitera pour sortir le jeu Battlefront: Elite Squadron sur PSP et DS. En 2016, une version alpha du jeu a refait surface sur le site Reddit et est jouable à condition d’avoir un kit de développement Xbox 360.

Star Wars 1313

Annoncé à l’E3 2012, Star Wars 1313 était un jeu d’action et d’aventure développé par LucasArts avec le moteur de jeu Unreal Engine 3. L’histoire devait mettre en vedette Boba Fett alors qu’il explorait les souterrains lugubres de la ville de Coruscant (niveau 1313). Le jeu aurait eu un lien avec la série télé Star Wars Underworld. Mais lorsque The Walt Disney Company acheta la franchise Star Wars en 2013, le développement du jeu fut suspendu (tout comme le développement de la série télé). La vente des droits de la franchise à EA mit fin définitivement au projet…Le jeu devait sortir sur Playstation 4, Xbox One et PC.

Star Wars: Battle of the Sith Lords

Développé par Red Fly Studio, connu pour plusieurs jeux Wii comme Mushroom Men, Ghostbusters: The Video Game ou encore Star Wars: The Force Unleashed II, Battle of the Sith Lords mettait en vedette un jeune Darth Maul kidnappé par Palpatine. On aurait ainsi appris comment était né le diabolique Sith qu’on a pu voir dans le film The Phantom MenaceLe projet démarra alors que LucasArts et Nintendo négociaient pour créer un nouveau jeu Star Wars exclusivement pour une console Nintendo (probablement la Wii U dans ce cas-ci).

L’histoire du jeu changea une première fois lorsque LucasArts informa Red Fly que Darth Maul allait renaître de ses cendres dans la série télé Star Wars: The Clone WarsAinsi, le jeu continua son développement comme étant un jeu basé sur la série télé et non plus comme une « origin story ». La jouabilité aurait été grandement inspirée de la franchise Batman Arkham, tout en mettant l’emphase sur les talents de combattants de Darth Maul.

La production du jeu, qui devait finalement être prévu pour Playstation 3, Xbox 360, Wii U et PC, dérailla complètement lorsque George Lucas lui-même s’impliqua dans la production. Ce dernier demanda au studio de changer pour une 2efois la prémisse de l’histoire, voulait un jeu « buddy-cop » (comme la série Burn Notice) avec Darth Maul et Darth Talon (personnage qui est né 170 ans après Darth  Maul…). Le 24 juin 2011, après des mois de prototypage intensifs, LucasArts mit fin à la production du jeu, ce qui a mis  le studio Red Fly dans une situation financière difficile. Pour l’histoire complète de la production chaotique du jeu, voici un excellent article d’Andrew Reiner (Game Informer).

Star Wars (Visceral Game)

Déjà discuté plus largement dans ma chronique sur le studio Visceral Game, le jeu (nom de code Ragtag) aurait dû être un jeu « Star Wars à la Uncharted », supervisé par Amy Hennig. Cette dernière était la scénariste des jeux Uncharted et The Last of Us. Mais plusieurs problèmes de production ont ralenti le développement du jeu. Difficulté avec le moteur d’EA (Frostbite), communication difficile entre Visceral et Disney, etc. Bref, le seul contenu que les joueurs ont pu se mettre sous la dent est cette courte vidéo de 15 secondes présentée lors de l’E3 2016.

Une fois le studio Visceral Games fermé par EA, le projet fut transféré à EA Vancouver. On a appris récemment que le jeu a été complètement annulé afin de se concentrer sur un nouveau jeu Star Wars de plus petite envergure, toujours développé par EA Vancouver.

Star Wars: The Force Unleashed III

Star Wars: The Force Unleashed

La trilogie The Force Unleashed n’a jamais pu être complétée…Le projet fut annulé lorsque The Walt Disney Company a acheté la franchise Star Wars en 2013. Quelques mois plus tard, Disney restructura LucasArts, le développeur du jeu, mettant ainsi fin à tout espoir de connaître la fin de l’histoire de Starkiller. Le projet était prévu pour la « prochaine » génération de consoles comme la Playstation 4, la Xbox One et la Wii U.

Selon Haden Blackman, responsable de projet pour The Force Unleashed, le jeu était toujours à l’étape de conception. Mais Blackman aurait aimé que le jeu soit un monde ouvert en plus d’être un jeu en coopération. L’histoire aurait forcé Darth Vader et Starkiller à collaborer afin de pouvoir survivre. Boba Fett aurait été un des ennemis dans le jeu.

Star Wars: Rogue Squadron Trilogy

Une compilation regroupant Rogue Squadron (Nintendo 64), Rogue Squadron II: Rogue Leader (GameCube) et Rogue Squadron III: Rebel Strike (GameCube) était à l’origine prévue pour la Xbox première du nom. Selon le fondateur du studio Factor 5, Julian Eggebrecht, le projet était complété à 50 %, mais fut annulé en raison d’une relation difficile avec LucasArts, propriétaire de la franchise Star Wars.

Une fois le développement de Lair (PS3) terminé, Factor 5 ressortit le projet des oubliettes afin de l’adapter à la console du moment, la Nintendo Wii. Cette compilation aurait bel et bien été terminée, mais n’aurait jamais vu le jour dû aux graves problèmes financiers du studio…Toujours selon Julan Eggebrecht, les trois jeux roulaient sur un tout nouveau moteur de jeu qui permettait un 60 images par seconde sur la Wii. Un tout nouveau mode de combat au sabre laser avait été créé afin d’utiliser la Wii Motion Plus. De plus, les accessoires comme le volant Mario Kart et la balance de la Wii Fit auraient été compatibles afin de pouvoir contrôler les vaisseaux dans l’espace.

Articles reliés