Blizzard punit un joueur pour son soutien envers Hong Kong

Les protestations à Hong Kong font rage depuis des mois et rien ne laisse croire à une possible résolution à court terme. La tension politique entre cette plaque tournante du commerce mondial et la Chine est palpable. Parlez-en au joueur professionnel de Hearthstone Chung « Blitzchung » Ng Waide, qui vient d’être banni du populaire jeu vidéo pour ses revendications politiques.

Au cours d’un entretien dimanche dernier après sa partie gagnée de Grandmasters, Chung a été filmé avec un masque et des lunettes de protection, symboles du mouvement protestataire à Hong Kong. Il a revendiqué la libération de cette région.

Blizzard prend les grands moyens

Peu de temps après la diffusion de cette vidéo (supprimée depuis), Blizzard a retiré Chung du tournoi Grandmasters de Hearthstone. De plus, le studio ne versera pas l’argent remporté au cours de la saison 2 pour le joueur professionnel et l’empêchera de participer à tout tournoi pendant 1 an.

Sur son blogue officiel, Blizzard détaille un peu plus sa décision. Selon les créateurs du jeu Hearthstone, Chung est contrevenu à la section 6.1 du règlement officiel Grandmasters : « prendre part à tout acte qui, à la discrétion seule de Blizzard, vous discréte publiquement, offense une partie ou un groupe ou ternit l’image de Blizzard ».

Les profits avant l’intégrité

On va se le dire : cette décision de Blizzard concerne surtout ses ambitions envers le lucratif marché chinois que son règlement en tant que tel. Ce n’est pas non plus la première fois que ce studio se plie à la volonté de la Chine : avec Diablo Immortal, le personnage Witch Doctor a été retiré du jeu complètement dans sa version chinoise. Même Tyrael a été modifié pour ne pas afficher sa peau foncée.

En poursuivant votre navigation sur Jeux.ca, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation. En savoir plus sur notre utilisation des cookies