Ubisoft et Yannis Mallat agissent pour l’éducation au Québec

Jeux.ca - 6 Fév. 2019 14h29

Ubisoft affiche ses grandes ambitions dans le secteur de l’éducation au Québec et souhaite devenir un acteur majeur dans ce domaine. Mardi 5 février, le PDG des studios canadiens d’Ubisoft, Yannis Mallat et ses collaborateurs, ont publié une lettre ouverte destinée aux jeunes afin de les sensibiliser et de les préparer aux challenges de demain en soulignant les compétences indispensables pour les métiers du futur : la créativité, la collaboration, la pensée computationnelle, la pensée critique, etc.

Les meilleurs casinos en ligne du moment

Play Ojo

Bonus

0 $CA+ 80 Tours gratuits

BetCoCo Casino

Bonus

1 000 $CA+ 100 Tours gratuits

Firevegas Casino

Bonus

2 000 $CA+ 150 Tours gratuits

Leovegas Casino

Bonus

1 000 $CA+ 100 Tours gratuits

LeonBet Casino

Bonus

5 500 $CA+ 100 Tours gratuits

Greatwin Casino

Bonus

750 $CA+ 200 Tours gratuits

Wildz

Bonus

1 000 $CA+ 200 Tours gratuits

IZZI Casino

Bonus

1 200 $CA+ 500 Tours gratuits

Fresh Casino

Bonus

1 500 $CA+ 500 Tours gratuits

Spinz Casino

Bonus

300 $CA+ 100 Tours gratuits

Laz Vegas Casino

Bonus

1 500 $CA+ 100 Tours gratuits

Royal Panda Casino

Bonus

1 000 $CA

Royalistplay Casino

Bonus

1 500 $CA

ZAZA Casino

Bonus

1 500 $CA+ 1000 Tours gratuits

legendplay casino

Bonus

1 500 $CA+ 50 Tours gratuits

Oshi Casino

Bonus

6 000 $CA

Doggo Casino

Bonus

500 $CA

Boom Casino

Bonus

100 $CA

Palm Slots Casino

Bonus

1 500 $CA

Powbet Casino

Bonus

100 €

Mr Mega Casino

Bonus

200 $CA

North Casino

Bonus

5 000 $CA

zoome.casino

Bonus

2 500 $CA+ 250 Tours gratuits

Ces données économiques mettent donc au défi des entreprises ambitieuses comme Ubisoft, pour trouver les talents de demain.

Le 27 novembre dernier, lors de sa conférence à la Chambre de Commerce de Montréal, M. Mallat a dévoilé ses objectifs pour le géant québécois du jeu vidéo d’ici 2025. Sa vision des studios québécois s’étend au delà de leur mission actuelle: il entend faire d’Ubisoft le point d’entrée à la fois d’innovations technologiques et d’innovations permettant d’améliorer la qualité de vie. Le dirigeant visionnaire en a également profité pour attirer l’attention sur Ubisoft Éducation, un programme ayant pour but de préparer les jeunes du Québec aux métiers du futur.

« L’éducation est et restera le principal moteur du développement économique du Québec et de Montréal au 21e siècle », a affirmé M. Mallat.

Comment ces objectifs se traduisent-ils concrètement ?

Que ce soit au sein du programme ou externe à celui-ci, Ubisoft prévoit de travailler main dans la main avec des organisations comme Kids Code Jeunesse ou Fusion Jeunesse pour susciter l’intérêt des jeunes et leur expliquer l’importance d’avoir des qualifications dans le domaine de la technologie.

Yannis Mallat a ainsi profité de cette initiative pour visiter l’École Ste-Gertrude, à Montréal-Nord le 10 décembre dernier et mis en lumière le nouveau partenariat avec le Réseau Technoscience qui fête son 50e anniversaire.

En investissant du temps et de l’argent pour soutenir les initiatives de ces organismes, le développeur canadien de jeu vidéo souhaite contribuer à perpétuer la pensée scientifique, à exposer les jeunes aux savoirs et compétences technologiques ainsi qu’à les aider dans l’acquisition de notions académiques telles que les soft skills ou compétences relationnelles. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les compétences du futur ne se réduisent pas seulement à l’esprit scientifique et à la résolution de problèmes. La collaboration, l’empathie, l’écoute active et l’ouverture d’esprit seront essentielles pour les métiers de la Tech du futur.

Le concepteur de jeux vidéo a pour mission de partager son expertise avec la relève. Cela passe par proposer diverses options d’apprentissage expérientiel, du tutorat et avant tout, rendre l’industrie de la Tech plus accessible à tous – par exemple, en éveillant l’intérêt des jeunes filles aux métiers liés à la science, technologie, ingénierie et mathématiques.

Yannis Mallat se prépare pour l’économie de 2030 et garde en tête que « c’est aujourd’hui, dans les salles de classe que tout se joue ».

Ceci est un article sponsorisé

Articles reliés