Top 3 des femmes influentes dans l’univers des jeux vidéo

Dans le monde des jeux vidéo, il existe plusieurs figures féminines qui ont contribué de manière significative au succès de certains titres emblématiques. À l'occasion de la Journée internationale des femmes, nous vous présentons trois personnalités féminines ayant marqué le secteur du gaming.

Jehanne Rousseau : une pionnière française dans le domaine du jeu vidéo

Jehanne Rousseau : une pionnière française dans le domaine du jeu vidéo

Co-fondatrice du studio français Spiders, Jehanne Rousseau est considérée comme l’une des femmes les plus influentes dans l’industrie française du jeu vidéo.

  • Son parcours débute en 1998 lorsqu’elle devient graphiste pour des jeux vidéo chez RFX Interactive.
  • Depuis 2008, elle dirige le studio Spiders et est à l’origine de nombreux succès vidéoludiques.
  • Avec une vision claire et un objectif précis, Jehanne Rousseau a su mener son studio vers le succès et proposer des scénarios innovants dans les jeux vidéo sur lesquels elle a travaillé.
  • Steelrising, leur dernière réalisation, a été très bien accueillie par la critique.
  • En reconnaissance de son travail, de sa vision et de son engagement en faveur de la créativité, Jehanne Rousseau recevra en 2020 le prix Pégases de la Personnalité de l’année.

Hommage à Yoko Shimomura, la compositrice de génie

Hommage à Yoko Shimomura, la compositrice de génie

Yoko Shimomura fait partie des femmes incontournables dans l’univers des jeux vidéo.

  • Sa carrière débute en 1988 et depuis, la compositrice n’a arrêté de multiplier les collaborations, notamment avec Square Enix et Nintendo.
  • Avec le temps, ses compositions et la musique des jeux vidéo en général sont devenues des classiques, si bien que de nombreux concerts symphoniques les reprennent à travers le monde.

Jen Zee : une artiste inspirante derrière plusieurs chefs-d’œuvre vidéoludiques

Jen Zee : une artiste inspirante derrière plusieurs chefs-d'œuvre vidéoludiques

Jen Zee est une artiste talentueuse qui a travaillé sur de nombreux jeux vidéos, dont Bastion, Transistor, Pyre et Hadès. Si chaque personnage d’Hadès provoque tant d’émotions chez les joueurs, c’est grâce au travail remarquable de Jen Zee. Son style inspire de nombreuses personnes, qui n’hésitent pas à réaliser des illustrations lui rendant hommage.

  • Dès son plus jeune âge, Jen Zee s’inspire des dessins de Tetsuya Nomura, développeur et artiste chez Square Enix.
  • Lorsqu’elle rejoint Supergiant Games en mars 2011, ses sources d’inspiration deviennent encore plus variées.
  • Ainsi, pour Transistor, elle puise son inspiration dans les œuvres de John William Waterhouse ou de Gustav Klimt.
  • Les Dieux et Déesses de l’Olympe, La Déesse Nyx ou Mégara des Erinyes sont également présentes dans son travail artistique.
  • Jen Zee cite également comme influences l’auteur de Hellboy, Mika Mignola, et Fred Taylor, un artiste du XIXᵉ siècle spécialisé dans les affiches de villes.

Le prochain opus, Hades II, dont la sortie est prévue cette année, promet encore une fois d’éblouir les fans grâce aux nouveaux personnages imaginés par Jen Zee.

Une présence féminine inspirante et créative

Ces trois personnalités féminines ont su marquer le secteur des jeux vidéo par leur talent et leur originalité. Leurs réalisations montrent que les femmes ont tout autant leur place dans cet univers souvent perçu comme masculin. En mettant en lumière Jehanne Rousseau, Yoko Shimomura et Jen Zee, nous souhaitons rendre hommage à toutes celles qui contribuent de manière significative à l’essor et au succès de l’industrie vidéoludique.