Le Monopoly et ses versions « jeu vidéo »

Photo of author

Florian Thibodeau

Mis à jour le :

Le Monopoly est l’un des jeux les plus populaires et les plus vendus au monde. Et ce qui a priori paraît comme une bonne chose pour ses développeurs et Hasbro, la société créatrice du jeu et détentrice des droits, pose en vérité un sérieux problème : comment continuer à vendre des jeux de Monopoly si celui-ci est déjà possédé par une grande partie des foyers à travers le monde ? La réponse a été trouvée depuis plusieurs années en créant une multitude de versions du Monopoly, soit avec des règles légèrement modifiées, soit avec des règles et un environnement adaptés à un univers spécifique.

Pour les versions avec des règles modifiées, on peut par exemple citer Monopoly Pour Les Mauvais Perdants, où apparaissent les pions Mauvais Perdants et Mr. Monopoly permettant d’inverser le cours de la partie de nombreuses façons possibles, la fameuse version Tricheurs, avec des objectifs de triche à remplir et une véritable paire de menottes, ou encore l’improbable Monopoly – La Partie La Plus Longue, où chaque case est triplée et qui ne compte plus qu’un dé et promettant donc des parties interminables. Du côté des versions baignées dans un univers spécial, les exemples sont encore plus nombreux. Elles sont souvent inspirées d’une série télé comme les versions Game of Thrones, Friends, Futurama ou The Mandalorian, ou d’un film comme les versions Le Roi Lion, Ghostbusters, Star Wars ou Retour Vers Le Futur. Mais les créateurs du Monopoly ont aussi conçu de nombreuses versions en s’inspirant de divers jeux vidéo.

Toutefois, bien avant de s’inspirer des jeux vidéo pour sa version « plateau », le Monopoly s’est d’abord exporté en jeu-vidéo lui-même. Avec une sortie dès 1988 sur Sega Master System, le Monopoly a ensuite connu une grande diversification de sa version numérique sur de nombreux supports. La version 1999 d’Infogrames pour Windows aura notamment été un grand succès avec ses animations fluides et novatrices pour l’époque. Dernière sortie en date, le Monopoly d’Ubisoft pour Nintendo Switch datant de 2017. De nos jours, il est aussi possible de jouer au Monopoly sur Internet et même avec de l’argent réel pour pimenter le tout, la création de Hasbro faisant désormais partie des jeux de casino en ligne au même titre que le blackjack ou la roulette. Et, même si les sommes impliquées sont minimes, les parties prennent toujours une tournure plus prenante et stratégique avec de l’argent réel en jeu.

Mais c’est toujours dans sa version « plateau » que le jeu est le plus populaire, et Hasbro l’a bien compris en sortant un nombre impressionnant de versions différentes, dont celles liées à un jeu vidéo particulier permettant de jouer au Monopoly tout en profitant de l’univers de son jeu favori. Il est difficile de faire ici une liste exhaustive tant les exemples sont nombreux, mais nous pouvons néanmoins nommer les plus marquants.

Citons d’abord Monopoly Fortnite, qui change en profondeur les règles du Monopoly classique et ne se contente pas d’un simple relooking. Le plateau passe ainsi de 40 à 32 cartes, un dé permettant de faire des actions telles que se soigner, blesser un adversaire, bâtir un mur, etc. est ajouté, l’argent est remplacé par des points de vie, la Tempête, redoutée dans Fortnite, a aussi un grand impact sur le déroulement de la partie dans sa version Monopoly. Bref, outre le changement des pions et des lieux, c’est bien tout le jeu qui est reforgé dans les grandes largeurs.

Le Monopoly Super Mario Bros vaut aussi le détour. Si ici, les règles restent plutôt classiques, à l’exception des cartes Chance et Caisse de Communauté aux actions bien différentes de l’original, c’est surtout le design pixellisé du plateau, des billets et même des pions qui donnent du crédit à cette version collector, avec par exemple les maisons et hôtels remplacés par les légendaires drapeaux de milieu de niveau et châteaux de fin. Dans le même ordre d’idée, le Monopoly Arcade Pac-Man joue dans le côté rétro et, outre une refonte totale du plateau et des accessoires, va jusqu’à intégrer une mini-arcade sur laquelle il faut jouer à Pac-Man à chaque fois que l’on passe par la case départ.

Monopoly Overwatch est un autre très bon exemple où le jeu s’affranchit des règles de base pour s’adapter à l’univers du jeu vidéo dont il s’inspire. Ici, chaque joueur représente une équipe de 3 et le but est de ramasser des coffres de butin et de capturer des objectifs. Là-aussi, les billets de banque disparaissent au profit des points de vie, véritable graal des jeux vidéo. Et comme toujours, les lieux et pions sont complètement changés pour représenter les personnages et endroits mythiques d’Overwatch.

Et il en existe encore de nombreux autres. Halo, Assassin’s Creed, Zelda, Angry Birds, Mass Effect, Call of Duty sont autant de jeux vidéo qui ont bénéficié d’une version Monopoly, et autant de preuves qui expliquent le succès toujours d’actualité du jeu de Hasbro qui a su se renouveler pour essayer d’offrir à ses joueurs de nouvelles expériences immersives mixant le jeu de plateau classique et leur jeu vidéo préféré.