NetEase, géant de l’internet chinois, entre au capital de Quantic Dream

Quantic Dream commence l’année sur les chapeaux de roues en ouvrant une petite partie de son capital à NetEase.

NetEase se place, Sony s’efface

Après une année 2018 mouvementée et tourmentée, Quantic Dream démarre 2019 sous les meilleures auspices. En effet, l’entreprise française co-fondée par Guillaume de Fondaumière et David Cage (David de Grutolla de son vrai nom) vient d’ouvrir son capital au géant de l’internet chinois, NetEase. Si ce nom vous dit quelque chose c’est normal. Ce sont les mêmes qui ont investit 100 millions de dollars US chez Bungie. Ces derniers ont pu ainsi prendre leurs distances avec Activision.

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas la seule nouvelle concernant les développeurs de l’excellent Detroit: Become Human. Plusieurs de nos confrères ont effectivement relevé que le contrat d’une décennie qui unissait Quantic Dream et Sony est arrivé à son terme. Mais encore, il n’a pas été renouvelé! Par conséquent, la firme japonaise ne financera plus les jeux du studio parisien.

Par ailleurs, cette ouverture minoritaire de leur capital, dont le montant n’a pas été dévoilé, intervient quelque temps après des allégations farouches contre Quantic Dream. C’est en 2018 que Canard PC et Mediapart dévoilaient selon des sources internes une atmosphère de travail toxique, sexiste et raciste. Pire! Les employés accusaient directement Cage et de Fondaumière d’en être les principaux instigateurs. Aucun commentaire de la part des intéressés. Ils ont même intentés des poursuites en diffamation contre les médias dénonciateurs.

En poursuivant votre navigation sur Jeux.ca, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation. En savoir plus sur notre utilisation des cookies