Joueuses de l’ombre : Patricia Lefebvre

Source: © Ubisoft Saguenay

S’étant donné comme mission de mettre de l’avant l’équité, l’inclusion et la représentativité dans l’industrie vidéoludique, Jeux.ca vous présente une mini-série de portraits de travailleuses de talent oeuvrant au sein de l’équipe d’Ubisoft Saguenay.

Cette semaine, nous poursuivons la série Joueuses de l’ombre avec Patricia Lefebvre, une gestionnaire de production travaillant actuellement sur des projets confidentiels chez Ubisoft Saguenay!

Peux-tu te présenter en quelques courtes lignes, d’où tu viens et ton background professionnel/éducation en jeu vidéo?

Je suis native d’un petit village au Lac-Saint-Jean qui s’appelle Saint-Ludger-de-Milot. J’ai quitté mon beau village pour faire un DEC en intégration multimédia, j’aimais vraiment le côté artistique et le design graphique.

C’est par un beau hasard que j’ai atterri dans le domaine du jeu vidéo. J’ai débuté ma carrière de designer graphique chez Wendigo Studio. La compagnie avait à l’époque une division service et une division jeu. J’ai fait mes preuves dans la division service. Quand la compagnie a décidé de concentrer ses effectifs sur la division jeu, ma polyvalence m’a permis d’apprendre les rudiments du jeu vidéo. J’ai appris à faire du 2D et des interfaces sur des projets de DS, Wii et mobile. C’est à cette période que j’ai compris que ce domaine était pour moi.

En 2011, l’entreprise a fermé ses portes. Avec cinq de mes collègues, un vrai gang de petits fou, nous avons décidé de créer notre propre entreprise, Code 18 production. Nous avons produit notre tout premier jeu mobile « free-to-play »

En décembre 2011, nous avons vendu la compagnie à Bloobuzz et où j’ai travaillé pendant deux ans comme Lead artiste. En 2014, j’ai fondé mon propre studio indépendant, Amarok Games, dans lequel j’ai occupé le rôle de directrice artistique, artiste 2D, gestionnaire de projet et toutes autres tâches connexes.  

En 2018, l’ouverture d’un tout nouveau studio AAA comme Ubisoft m’a attiré, principalement en raison de la stabilité, alors j’ai décidé d’embarquer dans cette belle aventure.  

Ton premier souvenir de jeux vidéos? 

Je tiens à préciser que je ne suis pas une gameuse. Mon premier souvenir fait référence à ma toute première console, ma Super Nintendo avec mon jeu préféré à l’époque Killer Instinct

Tes styles de jeux préférés, et si possible ton jeu préféré?

Il y a deux types de jeu que je préfère, les plateformes et les jeux de courses. Je n’ai pas de coup de cœur pour les jeux.  

Patricia Lefebvre, © Ubisoft Saguenay

À quels types d’obstacles t’es-tu frottée dans ce milieu?

Le plus grand obstacle dans ce domaine est de rester toujours au top, il faut toujours être à l’affut des nouveautés. Il faut aussi donner le meilleur de soi-même si on veut réussir et avoir une carrière florissante. C’est un domaine très exigeant qui demande constamment de repousser ses limites. 

Dans un domaine où il y a majoritairement plus d’hommes que de femmes, as-tu vécu certaines inégalités?

Dans toute ma carrière, je n’ai jamais eu à faire face à des obstacles supplémentaires parce que je suis une femme. J’ai entendu des histoires de sexisme, mais je n’ai jamais été victime. J’ai toujours su me démarquer, je travaille fort et surtout, je prends ma place. 

Comment Ubisoft fait-elle pour se positionner comme une industrie favorisant l’inclusion dans le milieu du jeu vidéo?

C’est vraiment agréable de travailler pour une entreprise comme Ubisoft. Il y a une diversité d’individus, avec des nationalités différentes et des expertises complémentaires. Tout le monde a une place importante dans l’entreprise, nos idées sont toujours prises en considération. En plus, nous avons la liberté d’être nous-mêmes, c’est incroyable! 

Aurais-tu un conseil à donner à des jeunes filles désireuses d’oeuvrer dans ce domaine?

Je les encourage fortement à continuer, c’est un domaine des plus stimulants autant du côté des relations humaines que pour son ambiance de travail décontractée et dynamique. Il est très stimulant de travailler dans ce milieu. Peu importe le poste que l’on occupe, nous sommes une partie intégrale d’un maillon de la chaine. Nous sommes constamment encouragés à nous dépasser et à évoluer. Soyez déterminées, soyez prêtes à apprendre, à recommencer, soyez prêtes à vous remettre en question, n’ayez pas peur de prendre votre place et surtout faites preuve de persévérance. 

En poursuivant votre navigation sur Jeux.ca, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation. En savoir plus sur notre utilisation des cookies