Beaucoup des termes qu’on utilise couramment dans le domaine du jeu vidéo viennent de l’anglais et n’ont malheureusement jamais eu de véritable équivalent dans la langue de Molière. Voici donc quelques suggestions qu’offre OQLF afin de remédier au problème.

En 2012, l’Office québécois de la langue française, qui a pour mission de protéger et promouvoir le français, a présenté le Vocabulaire du jeu vidéo. Cet ouvrage avait pour but d’être un outil de francisation, sachant que beaucoup de termes et expressions dans le domaine vidéoludique sont en anglais et qu’il y a rarement des équivalents en français disponible. Au total, c’est 175 termes qui ont été francisés dans ce document disponible ici gratuitement en format PDF.

IMG OQLF Titre AVL

Il faut rappeler que ce n’est pas nécessairement des termes qu’on va retrouver officiellement dans un dictionnaire, mais bien une suggestion que l’OQLF propose pour ceux qui veulent éviter d’utiliser des anglicismes à outrance. Voici donc quelques termes francisés que vous n’êtes peut-être pas habitué à utiliser régulièrement.

 

OMBRAGE DE CELLULOÏD

Si je vous dis : « Le style ombrage de celluloïd du jeu The Legend of Zelda : Wind Waker a fait beaucoup jasé lors du dévoilement du jeu en 2001 ». Le terme « ombrage de celluloïd » est l’équivalent francophone suggéré de cel-shading, la technique de rendu qui consiste à donner au graphisme d’un jeu vidéo un aspect de dessin animé, avec des effets de lumière simplifiés, des contours plus accentués et des couleurs plus tranchées.

IMG OQLF CelShading AVL
The Legend of Zelda: The Wind Waker

 

MANCHE À BALAI

Exemple: «  Le manche à balai de l’Atari 2600 était facile d’utilisation ». Vous aurez compris que je parle ici d’un périphérique de jeu qui est constitué principalement d’un manche vertical multidirectionnel. Le terme « manche à balai » est donc l’équivalent francophone suggéré pour un joystick. Éviter d’utiliser la traduction littérale de joystick,  le terme « bâton de joie », qui pourrait avoir un sous-entendu à caractère coquin la plupart du temps.

IMG OQLF Joystick AVL

 

JEU VIDÉO DE SOCIÉTÉ

Le terme « jeu vidéo de société » est l’équivalent francophone suggéré pour un party game ! Exemple : « Mario Party 3 sur Nintendo 64 est l’un des meilleurs jeux vidéo de société que j’ai joués de toute ma vie ! » Synonymes qu’on peut aussi utiliser, « jeu social » et « jeu d’ambiance ».

IMG OQLF PartyGame AVL

 

COSTUMADE / COSTUMADIER

« La Québécoise Marie-Claude Bourbonnais est une des costumadière les plus populaires de la province ! » Le terme « costumade » est l’équivalent francophone pour cosplay et « costumadier » est l’équivalent pour cosplayer. Aussi accepté, le terme « costumédien / costumédienne ». Un adepte de la costumade est quelqu’un qui aime personnifier des personnages fictifs, basé sur l’univers d’un jeu vidéo, d’une œuvre littéraire ou d’un film. À éviter d’utiliser, les termes « cosplayeur » et « cosplayer ».

IMG OQLF Cosplay AVL

 

ACTION CONTEXTUELLE

« Phase particulière d’un jeu vidéo, survenant généralement au cours d’une scène cinématique, où la jouabilité se réduit à appuyer rapidement et à un moment précis sur un bouton ou une série de boutons s’affichant brièvement à l’écran, pour déclencher certaines actions et faire avancer le scénario. »

IMG OQLF QTE AVL
Resident Evil 6

Vous aurez compris ici qu’on dit « une action contextuelle » lorsqu’on veut parler d’un Quick Time Event. Synonyme aussi accepté, « action QTE », « phase QTE » et « séquence QTE ».

 

QUELQUES AUTRES EXEMPLES

  • Un boss —> Un chef.
    • Exemple : « Bowser est le chef à vaincre du jeu Super Mario Bros.»
  • Un stand-alone —> Une extension autonome
    • Exemple : « Red Dead Redemption : Undead Nightmare est une excellente extension autonome »
  • In-Game —> Intrajeu
    • Prenons l’exemple de ce titre d’article du magazine Le Vif, on pourrait dire : « FIFA 19 arrête de vendre des espèces intrajeu en Belgique »

IMG OQLF LeVif AVL

  • Beat’em up —> Jeu de combat à progression
    • Exemple : « Streets of Rage est un jeu de combat à progression sorti en 1991 sur Sega Genesis»
  • God game —> Jeu de simulation divine
    • Exemple : « Peter Molyneux est reconnu pour avoir créé d’excellent jeu de simulation divine. »
  • Machinima Maker —> Un machinéastre (mixte entre machinima et cinéaste)
    • Définition : « Une personne qui réalise des machinimas à partir du moteur graphique d’un jeu vidéo »
  • Advertainment —> Publidivertissement
    • Définition : « Ensemble des techniques promotionnelles visant à associer un message publicitaire à un moment ludique ou à un contenu de divertissement »
  • Retrogamer —> Un rétrojoueur / Retrogaming —> Rétroludique
    • Exemple : «  Laurent Lasalle est un rétrojoueur qui adore faire découvrir le rétroludique à ses nombreux abonnés sur sa chaîne Twitch»
  • Cut-scene —> Scène de transition
    • Exemple : « Beaucoup de jeux vidéo utilisent les scènes de transition à outrance »

 

DIFFÉRENCE AVEC LA FRANCE

En 2017, la Commission d’enrichissement de la langue française (CELF) a fait le même exercice et a elle aussi publié une liste de 20 termes francophone à utiliser afin de remplacer les anglicismes dans le domaine vidéoludique. Vous pouvez retrouver l’ensemble du document ici gratuitement.

Voici quelques différences entre les suggestions du CELF et celui de l’OQLF :

  • Hardcore gamer:
    • Hyperjoueur (CELF) / Joueur passionné (OQLF)
  • First Person Shooter (FPS):
    • Jeu de tir en vue subjective (CELF) / Jeu de tir à la première personne (OQLF)
  • Third Person Shooter (TPS):
    • Jeu de tir en vue objective (CELF) / Jeu de tir à la troisième personne (OQLF)