Publicité
Publicité

20 bougies pour Final Fantasy Tactics

Final Fantasy Tactics souffle sa 20eme bougie

 

Square roi de la débauche

C’est suite à une opération de débauche sans précédent en 1995 que Square a pu réussir l’exploit Final Fantasy Tactics. En effet l’entreprise japonaise est allée séduire les développeurs de Quest à l’origine de la série Ogre Battle et de son spin off Tactics Ogre. C’est ainsi que Yasumi Matsuno et tant d’autres ont rejoint les créateurs de Final Fantasy.

Deux ans plus tard, au Japon tout du moins, Final Fantasy Tactics voyait le jour puis le 28 janvier 1998 en Amérique du Nord. Il ressemblait à s’y méprendre à Tactics Ogre dont il reprend la recette globale.

Voyage en terres d’Ivalice

Bien que l’on puisse croire à une pâle copie du précédent succès de Matsuno, Final Fantasy Tactics se démarque par son univers très riche, son intrigue politico-surnaturelle exemplaire et surtout son gameplay fantastique.

Comme dans les autres jeux du genre les différents personnages se déplacent sur des cases et le but est, en général, de décimer l’équipe adverse. Final Fantasy oblige, les jobs, au nombre de 20, sont de retour et font tout le sel de ce titre d’exception. De plus, a certains moments clés que je ne révèlerai point, des personnages éminents de la série peuvent s’inviter dans votre équipe…

Mais Final Fantasy Tactics est un jeu difficile et ô combien exigeant. On réfléchit chaque déplacement sous peine de se voir asséner un Game Over frustrant. En effet, le moindre faux pas est ici lourdement sanctionné (les vétérans se souviennent encore de Velius avec souffrance). Mais le voyage dans l’univers d’Ivalice est l’un des meilleurs du genre. D’autant plus que les graphismes sont très soignés et la direction artistique d’Hiroshi Minagawa, Hideo Minaba et Akihiko Yoshida est très réussie.

Pour parfaire cet accompagnement on peut également compter sur les compositions du duo Hitoshi Sakimoto et Masaharu Iwata qui livre l’une de leur plus belle œuvre.

Jouer à Final Fantasy Tactics en 2018

Si vous êtes un nostalgique pur et dur, procurez-vous une PlayStation et le jeu. Ou téléchargez via le PSN sur les consoles modernes. Pour les autres, il y a une version PSP parue en octobre 2007 avec une difficulté revue à la baisse, deux jobs supplémentaires, des cinématiques doublées en anglais et de nouveaux personnages jouables. Cette version est également disponible sur iOS et Android. En tout cas il ne faut pas que vous passiez à côté, ce serait un crime.