Publicité
Publicité

2021 pour les éditeurs québécois (3/5)

Pour moi, le début de l’année, c’est le moment où je sors mon téléphone pour prendre des nouvelles des maisons d’éditions québécoises. Comme les années précédentes, je vous propose un petit tour d’horizon des projets en cours et à venir pour les éditeurs de jeux de société de chez nous.

Cette année, ils ont été 23 à répondre à mon appel! Comme ça fait beaucoup pour un article, j’ai divisé le tout en plusieurs parties en les classant simplement par ordre alphabétique. Aujourd’hui : Kikigagne?, Locomuse Studio, MJ Games, Nostalgi et Orion.

partie 1, partie 2, partie 4, partie 5

Il me faut quand même vous mentionner que toutes les dates indiquées dans cette série sont des estimations données par les éditeurs et que celles-ci peuvent changer pour des raisons que vous pouvez sûrement imaginer. N’hésitez pas à consulter leurs sites web et réseaux sociaux pour vous tenir à jour. 

Kikigagne?

logo kikigagne

Fin août, une grosse nouvelle est venue rebrasser les cartes de l’univers ludique québécois : les distributeurs Ilô307 et Luma ont annoncé leur fusion. Cet évènement a vraiment marqué l’année 2020 de Kikigagne? et quand on ajoute à cela les retards causés par la COVID, disons que l’année n’a pas été de tout repos pour l’équipe. 

À titre d’exemple, le jeu Cartes sur table! a été retardé et est sorti après la vague de Noël ce qui l’a rendu un peu invisible. Ainsi, l’éditrice vise à lui donner un second souffle cette année, d’autant plus que pour chaque copie vendue, 1$ est versé au Club des petits déjeuners.

De plus, la ligne éditoriale a dû être revue pour s’adapter à la nouvelle réalité. Ainsi, les jeux qui se jouent bien à distance et les jeux à deux sont beaucoup plus dans la ligne de mire de l’éditeur plutôt que les jeux de groupes.

Sinon, ce sont quatre jeux revisités ou réédités qui sont prévus s’ajouter au catalogue de Kikigagne? cette année. Le premier est une réédition party du petit succès L.A.M.A. qui ajoute des cartes spéciales. Le classique Bonhanza sera revisité avec une version deux joueurs titrée : Binanza – Le Duel. On notera au passage le petit changement dans le titre pour ajouter aux nombreux jeux de mots à base de bines. 

L’an passé, une version avancée du 6 qui prend, le 6 qui prend+, est arrivée dans les boutiques québécoises. Cette année, c’est au tour d’une version simplifiée qui vise les tout-petits. Prévu pour l’été, 6 qui prend junior sera évolutif avec des règles simples pour les 5 ans et plus, puis avec des règles plus avancées plus les 6+ et de même pour les 7+. Finalement, on ne peut pas passer à côté, mais une nouvelle version de Black Stories. Titrée Pas de bol!, cette itération sera inspirée de vraies malchances vécues.

Locomuse Studio

locomuse_logo

Nouveau venu dans le paysage ludique québécois l’année dernière, Locomuse Studio a mis sur la glace ses projets de jeux de société en boite. S’ils continuent de se concentrer sur le développement de jeux sur mesure et la consultation ludique pour des contrats externes, le trio a quand même vu ses projets chamboulés par la COVID.

Cependant, ils comptent, cette année, via une campagne de sociofinancement, lancer un projet de jeu différent : un livre composé uniquement de roll-and-write. Ainsi 10 à 12 jeux, tous conçus par des auteurs québécois seraient regroupés dans ce recueil. Parmi les auteurs, il y aura notamment Olivier Lamontagne (Miss Poutine), Martin Boiselle (certains titres de la série 18xx), Bryan Burgoyne (The Coldest Night), Benjamin Gauthier (Roll n Cook). 

Les joueurs n’auront qu’à photocopier certaines pages du livre (ou imprimer via un pdf), prendre un crayon et quelques dés à 6 faces pour jouer. Le tout devrait être imprimé au Québec, pour en faire un produit 100% québécois, et il devrait être disponible en septembre ou octobre de cette année.

Pour la suite, le trio étudie la possibilité que leur prochain projet soit en collaboration avec l’industrie de la bande dessinée québécoise. On peut donc s’attendre à un format différent, assure l’éditeur.

MJ Games

logo mjgames

Pour MJ Games, l’année 2021 s’enligne pour être une année de collaborations avec d’autres éditeurs. En effet, après la sortie en fin d’année de Caty Mini en partenariat avec Tiki Éditions (ancien éditeur québécois ayant déménagé en France il y a un peu plus d’un an), deux autres jeux sont en préparation.

Le premier, un 6 ou 7 ans et plus qui, aux dires de l’éditeur, plaira aussi aux adultes, propose une course d’escargots où l’objectif est d’être le plus lent. Avec son petit système de dé de couleur, le jeu est dans la même veine que Tiki Topple où on tente de bluffer les autres en déplaçant des pions. L’idée est d’éviter que les autres joueurs devinent quel est notre escargot. Le jeu devrait arriver aux alentours de mai.

Quant au second, l’éditeur n’a pu nous dire grand chose à son sujet si ce n’est qu’il visera les tout-petits (3 ans et plus) et qu’il sera illustré par le même illustrateur que Caty Mini et le jeu d’escargot. Formant ainsi une identité de gamme. Le jeu devrait arriver en fin 2021, voire début 2022.

Mais les partenariats ne s’arrêtent pas là, car MJ Games est aussi importateur de jeux. D’ailleurs, deux d’entre eux, de l’éditeur français Borderline, viennent tout juste d’arriver au Québec : Dig your way out, un jeu immersif et de coups-fourrés où l’on incarne des prisonniers désirant s’évader (2-6 joueurs, 45 minutes, 16 ans et plus) et Egocentric World, un jeu de cartes illustré par un québécois, Ultra Nan, sur un thème atypique de pouvoir et d’égocentrisme (1-6 joueurs, 45 minutes, 7 ans et plus).

Malgré tout, deux jeux originaux de MJ Games sont en projet, cependant ils ne risquent pas de paraître tant que les mesures sanitaires seront en place. Dans les deux cas, ce sont des jeux de groupe que l’éditeur veut faire découvrir via les cafés et pubs ludiques. S’il reste discret sur l’un des deux, l’autre est une réédition du jeu de question BBQ avec 50% des questions qui ont été changées.

Nostalgi

Autre nouvel éditeur de 2020, Nostalgi est apparu sur les radars ludiques dans la deuxième moitié de l’an passé. Avec une modeste campagne en sociofinancement (environ 13 500$), l’équipe a pu produire leur premier jeu : 8-Bit Splatch. Les premières copies sont d’ailleurs arrivées le 31 décembre; les livraisons sont donc en route pour les personnes qui ont contribué à la campagne.

Le créneau de Nostalgi est de faire des jeux dans une esthétique rétro-pixel qui se jouent vraiment à partir de deux joueurs. Deux jeux sont d’ailleurs en développement et seront dans la même campagne de sociofinancement qui sera lancée d’ici à juin. Aux dires de l’éditeur, ce sont tous deux, avec leurs 72 cartes, des briseurs d’amitié.

Le premier, titré Monstres dans une boite, porte sur les monstres du folklore mondial dans un esprit proche du roche-papier-ciseau. L’éditeur assure avoir fait des recherches très extensives pour couvrir tous les monstres folkloriques possibles : japonais, germaniques, américains, etc. Le second, Solluna, quant à lui propose un jeu d’identités secrètes sur le thème de l’affrontement entre le soleil et la lune.

Pour compléter le tout, une extension pour 8-Bit Splatch ajoutant des power up supplémentaires pourrait être disponible sur le site web de Nostalgi au courant de l’année. Et, si la situation revient à la normale, l’éditeur aimerait beaucoup visiter des évènements locaux en Outaouais ainsi que faire le tour des boutiques.

Orion

L’année dernière, j’avais discuté avec le duo d’Orion car leur premier jeu, Megapulse: Hyperdrive, allait probablement être lancé en socio-financement au courant de l’année. Cependant, le projet a été mis sur pause car des discussions avec l’éditeur Astrolabe Interactive étaient en cours. 

Finalement, le jeu, retitré simplement Megapulse, devrait se retrouver sur Kickstarter au courant de l’année, possiblement au printemps. Au passage, le duo n’est plus que composé d’un des deux membres qui a rejoint l’équipe d’Astrolabe Interactive comme concepteur de jeu et concepteur graphique.

Le jeu est quasiment fini, l’éditeur assure qu’il ne manque que quelques ajustements. D’ailleurs, celui-ci invite toutes les personnes intéressées par le projet à suivre la page Facebook car il sollicite beaucoup la communauté pour des choix esthétiques qui se retrouveront dans la version finale. Aussi, le jeu a été mis à disposition sur TableTop Simulator pour réaliser des tests. Sinon, entre temps, plusieurs autres jeux ont été créés au travers notamment de game jam. Peut-être se verront-ils développés plus amplement une fois le projet Megapulse terminé.