La GDC revient sur sa décision et décide de faire un geste symbolique envers les pionnières de l’industrie.

Virage à 180 degrés

Alors que le monde se relève à peine des révélations de l’affaire Weinstein, l’industrie du jeu vidéo se retrouve dans la controverse suite à l’annonce de la remise du Pioneer Award pour Nolan Bushnell comme nous vous le disions hier. En effet, une vague de protestations s’est levée pour dénoncer le co-fondateur d’Atari sur ses agissements considérés comme sexiste, comme inviter des collègues femmes à un meeting dans un jacuzzi ou nommé le prototype de Pong, Darlene en référence à une séduisante employée de l’entreprise.

Par un message sur Twitter, la GDC a annoncé qu’elle retirerait le prix de Bushnell pour le remettre à toutes ses voix méconnues et féminines qui ont œuvré dans l’ombre de leurs comparses masculins.

Sur une autre note, nous venons d’apprendre que Ted Dabney, l’autre co-fondateur d’Atari venait d’être diagnostiqué d’un cancer de l’œsophage et que ce dernier était malheureusement incurable. Nos pensées l’accompagnent ainsi que ses proches. Sale journée pour Atari