La volonté d’un designer d’Atari afin que son travail soit reconnu sera l’origine d’un phénomène qui est plus que jamais présent aujourd’hui dans le monde vidéoludique.

Plusieurs easter eggs sont devenus très populaires avec le temps dans la communauté du jeu vidéo, on peut par exemple citer la tête de John Romero empalé dans le dernier niveau de Doom II (1994) ou encore la fin alternative de Silent Hill 2 (2001) qui nous révèle que tous les évènements du jeu ont été orchestrés… par un chiot. Ces secrets qu’on découvre autant dans les jeux à gros budget que dans les jeux indies prennent plusieurs formes, ça peut être une référence à la culture populaire, une blague qui brise le quatrième mur, un « inside joke » des développeurs du jeu ou tout simplement, une chance de pouvoir transmettre un message secret au joueur. Et c’est ce que le designer Warren Robinett a fait dans son jeu Adventure, considéré comme le tout premier jeu à posséder un easter egg.

« Mais je n’ai pas appelé cela un easter egg — J’appelais cela ma signature. Comme un peintre l’apposerait au coin de son œuvre. » – Warren Robinett (Gamasutra)

Warren Robinett
Warren Robinett

ATARI, LE MAL AIMÉ

À la fin des années 70, la console Atari 2600 était une console extrêmement populaire qui a fait la renommée de la compagnie Atari pendant plusieurs années et ce jusqu’au fameux krach du jeu vidéo de 1983. Par contre, bien que la compagnie ait la cote avec son public, c’était tout autre chose avec ses employés. La nouvelle culture d’entreprise d’Atari (racheté par Warner Communications) avait été très mal reçue par ses employés.

Ce qui frustrait le plus les employés d’Atari était qu’ils ne pourraient plus à l’avenir être crédités pour les jeux sur lesquels ils travaillaient ! Comme ça, leurs designers de jeu ne seraient jamais connus et il serait donc impossible aux compagnies concurrentes de venir voler ses employés. Cette décision aura finalement eu de graves conséquences, plusieurs programmeurs et chargés de projet décidèrent de quitter la compagnie. Certains d’entre eux iront fonder leur propre compagnie, qu’ils nommeront Activision.

WARREN ROBINETT, CRÉATEUR DU EASTER EGG

Adventure est sorti sur l’Atari 2600 en 1979 et est un des jeux les plus populaires de sa génération. Vendu à plus d’un million de copies, il est souvent cité comme étant le premier jeu d’action/aventure et le premier RPG sur console. Ça a pris un an au développeur de jeu Warren Robinett, 26 ans, à concevoir, programmer, tester et débuguer. Bref, de faire le jeu de A à Z à lui tout seul, sans l’aval de ses patrons, qui n’étaient pas très enclin à l’idée d’Adventure, une version graphique du jeu d’aventure textuel Colossal Cave Adventure.

Frustré qu’Atari lui empêche d’avoir son nom dans le générique de son jeu, il décida de lui-même se faire justice. Inspiré par la rumeur qu’il y a des messages cachés dans les chansons des Beatles, il décida de se créer une pièce secrète dans son jeu où il sera inscrit « Created by Warren Robinett ». Pour pouvoir accéder à cette pièce, il faut que le joueur trouve un objet gros comme un pixel sur l’écran («The Gray Dot») et qui l’amène dans une autre pièce avec 2 autres objets, ce qui va rendre un côté du mur invisible et ainsi permettre d’accéder à la pièce secrète. Et c’est ainsi que le premier easter egg du jeu vidéo est né !

« Created by Warren Robinett » - Adventure (1979) sur Atari 2600
« Created by Warren Robinett » – Adventure (1979) sur Atari 2600

RÉPERCUSSIONS

D’après Warren Robinett, cet easter egg était conçu pour que personne d’autre que lui ne puisse le trouver, mais comme tout bon easter egg, il a éventuellement été découvert. Adam Clayton, un adolescent de 15 ans de Salt Lake City, a découvert l’astuce du «Gray Dot» et a par la suite envoyé une lettre à Atari afin d’expliquer sa découverte. La réaction d’Atari fut surprenante. Une fois qu’ils ont réalisé que le créateur de cet easter egg ne travaillait plus chez eux (Robinett ayant démissionné après la sortie d’Adventure), Steve Wright, un des directeurs chez Atari, trouva l’idée de Robinett intéressante, au point où il demanda que les futurs jeux d’Atari possèdent eux aussi des easter eggs que les joueurs pourront tenter de trouver. Pour ce qui est d’Adventure, il fut inclus dans la micro console Atari Classics 10-in-1 TV, mais le easter egg a été remplacé par l’inscription « TEXT? ».

Des histoires et secrets de ce genre, le monde du jeu vidéo en regorge. Alors, comme première chronique, pourquoi ne pas parler du premier easter egg ! J’espère que vous avez aimé cet avant-goût que réservent mes prochaines chroniques sur Jeux.ca.