5 choses que Breath of the Wild 2 doit mieux faire

Sorti en mars 2017, The Legend of Zelda: Breath of the Wild est rapidement devenu l’un des titres les plus acclamés de cette franchise. Développé sur Wii U puis Switch, le jeu sortait du carcan traditionnel pour nous offrir une expérience très personnelle et surtout, riche de possibilités.

En quelque sorte, Breath of the Wild était un retour aux sources. Si vous vous souvenez, le tout premier The Legend of Zelda sur NES n’offrait aucune indication et nous laissait explorer. Le degré de liberté était immense, ce qui s’était perdu avec le passage à la 3D.

Hidemaro Fujibayashi et son équipe ont voulu créer un titre qui allait se démarquer à plusieurs niveaux. Avec le recul, je pense qu’on peut affirmer qu’ils ont réussi. Par contre, le jeu demeure clivant encore à ce jour. Pour une série d’aussi longue date, les changements ne sont jamais sans leurs détracteurs. Moi le premier, je n’ai pas vraiment été ensorcelé par Breath of the Wild malgré ses nombreuses critiques mirobolantes.

La suite directe The Legend of Zelda: Breath of the Wild 2 a été annoncée en clôture du Nintendo Direct au mois de juin 2019. Voici 5 choses que Nintendo devrait améliorer pour créer une expérience encore plus captivante.

1 – Des vrais donjons cette fois

À mon sens, les donjons dans la série The Legend of Zelda sont des personnages. Ils font partie de l’univers et représentent des épreuves pour notre héros. Souvent, ce sont eux qui marquent le plus notre imaginaire. Ils sont « vivants » en quelque sorte (et parfois pour de vrai comme le Great Deku Tree!). J’étais donc plutôt déçu des sanctuaires dans Breath of the Wild, tous plus ou moins copiés-collés, idem du côté des Divine Beasts.

Pour Breath of the Wild 2, j’aimerais que Nintendo mise davantage sur la complexité et l’aspect unique des donjons/temples. La qualité vaut mieux que la quantité. Qui se souvient vraiment du contenu des sanctuaires dans Breath of the Wild? Personne, parce qu’ils ne sont pas mémorables ni intéressants. Par contre, si je vous parle du temple de l’eau dans Ocarina of Time, vous vivrez immédiatement une émotion (sans doute négative!).

2 – Éliminer la durabilité des objets

The Legend of Zelda: Breath of the Wild se prend un peu comme un survival, pour le meilleur et pour le pire. Personnellement, j’ai détesté le fait que mes armes et mes boucliers se déterioraient après chaque utilisation. Ce n’était pas très amusant et ajoutait un aspect gestion qui, à mon sens, n’avait pas sa place dans un jeu comme Zelda.

Dans la suite, j’aimerais que Nintendo nous revienne avec de l’équipement qui ne se brise pas à répétition. Quitte à avoir un inventaire moins élaboré pour ajouter un aspect stratégique à ce qui est équipé ou non pour l’aventure.

3 – Un scénario plus soutenu

Pour tout dire, le scénario de Breath of the Wild est quasi inexistant. En gros, vous savez qu’il y a eu une terrible catastrophe et que le monde a été dévasté par Ganon. Votre but est donc de le détruire pour empêcher son éventuel retour.

Je comprends que tous les scénarios ne sont pas complexes. Par contre, j’estime que Nintendo a l’opportunité de frapper un grand coup avec Breath of the Wild 2. Maintenant que les bases sont jetées, il faut mieux nous expliquer ce qui se passe. Je n’ai pas besoin de Kaepora Gaebora pour me dire comment jouer, mais j’ai besoin d’un scénario qui me tienne moindrement occupé. Offrir une énorme liberté d’action est une épée à double tranchant, et je pense que Breath of the Wild était trop peu impliqué au niveau de son scénario.

4 – Un jeu plus concentré

La plus grande force de The Legend of Zelda: Breath of the Wild est aussi sa plus grande faiblesse à mes yeux. L’énorme monde à traverser et à explorer comporte trop d’environnements vides et peu attrayants. Je crois que la suite devrait proposer un monde concentré, mais bien plus détaillé. La folie des open worlds ne se traduit pas bien dans cette série. L’image ci-haut est un clin d’oeil à la quête la plus lassante de Wind Waker où nous devions récupérer les morceaux de la Triforce en mer.

J’avais un peu le même sentiment dans Breath of the Wild : une exploration lente et peu excitante, car les environnements sont trop denses. La suite devrait adopter un style un peu plus linéaire. Le problème est tel que dans Breath of the Wild, vous allez traverser le monde pendant des heures sans jamais accomplir de choses significatives. Vous avez un but sans urgence d’agir et plus ou moins d’intérêt à explorer chaque zone. Breath of the Wild 2 doit corriger cet aspect impérativement!

5- Un peu de défi s.v.p.

Puisque The Legend of Zelda est une série qui vise tous les joueurs, sa difficulté n’a jamais été une priorité. La plupart des jeux se terminent avec une facilité déconcertante, même Breath of the Wild. Pour sa suite directe, j’aimerais que Nintendo comprenne que les joueurs sont capables de surmonter des épreuves. Je ne dis pas de créer un Dark Souls, mais j’aimerais voir une difficulté accrue qui ne passe pas par mon choix de récupérer certains objets (ex : fragments de coeur) ou non.

Je déplore le fait qu’il faut souvent attendre un DLC ou une version spéciale pour débloquer un mode de difficulté supplémentaire, comme c’était le cas dans Breath of the Wild (Master Mode). Au lieu de cela, je préfèrerais une difficulté plus organique dans le jeu voire dynamique selon son habileté. Puisque Breath of the Wild 2 s’annonce plus sombre que son prédécesseur, ce serait une formidable occasion de nous soumettre à des pièges et des monstres coriaces.

Mot de la fin

Que pensez-vous de ma liste d’épicerie pour The Legend of Zelda: Breath of the Wild 2? N’hésitez pas à partager vos commentaires sur les réseaux sociaux et nous faire part de vos attentes pour cette suite très attendue!

En poursuivant votre navigation sur Jeux.ca, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation. En savoir plus sur notre utilisation des cookies