Quid des femmes dans l’industrie du jeu de société?

Il y a quelques années, on a eu l’idée à La Récréation, pour la Journée internationale du droit des femmes, de mettre en valeur les jeux créés par des femmes. On a rapidement déchanté quand, après de longues recherches, nous avons découvert que nous n’avions que trois jeux sur une collection de plus de 450 jeux… Triste résultat.

J’en suis donc venu à me poser la question : est-ce notre seulement notre collection ou c’est généralisé? Après quelques recherches, j’ai dû me rendre à l’évidence : c’est un milieu encore très masculin. Malgré tout, des femmes, de plus en plus nombreuses (espérons-le!), arrivent à se tailler une place. Je me permets donc une petite liste non-exhaustive de femmes auteures qui se sont démarquées dans le milieu du jeu de société.

Elizabeth J. Magie

LizzieMagie LandlordsGame Article vi

Probablement l’auteure la plus célèbre et la plus méconnue à la fois. En effet, elle est la créatrice du jeu The Landlord’s Game paru en 1904. Ce jeu a été adapté (certains diront copié) par Charles Darrow pour créer le Monopoly, publié par la suite chez Parker Brothers en 1935. Comble de l’ironie, Mme Magie voulait, avec son jeu, souligner les travers du système capitaliste. Petit fait intéressant, la version jeu de cartes, Monopoly Deal (2008), a aussi été créé par une femme : Katharine Chapman.

Eleanor Abbott

Auteure du jeu Candy Land, c’est son passage en résidence hospitalière dans les années 40 qui la motive à créer ce jeu de parcours. Son objectif était de permettre aux jeunes atteints de la polio de s’évader un peu à défaut de pouvoir sortir jouer. Depuis, le jeu a été décliné de nombreuses façons comme le témoigne la version Dora the Explorer.

candyland

Sylvie Barc

Figure marquante du jeu de société et du jeu de rôle en France dans les années 80 à 2000, elle créé ou co-créé plus d’une trentaine de jeux. Parmi sa dizaine de créations en solo, la plus connue est probablement le jeu Fantasy sorti en 2001. Elle a aussi été co-auteure du succès qu’a été Elixir (1997).

fantasy

Véronique Debroise

Gagnante en 1992 de l’As d’Or, Véronique Debroise, parfumeuse de profession, a reçu cet incontournable prix français pour son jeu Fragrances : un jeu sur les essences contenant des flacons de parfum. Elle remporte une seconde fois l’As d’or en 1999 pour son jeu La Route des Épices comme co-créatrice avec Victor Lucas. À noter qu’une seule autre femme a remporté le prix ; Amanda A. Kohout pour le jeu de dessin Identik (avec William P. Jacobson).

frgrances

Susan McKinley Ross

Auteure d’une vingtaine de jeux, Susan McKinley Ross est surtout connue pour son jeu Qwirkle paru en 2011. C’est, pour le moment, la seule femme à avoir gagné le prestigieux Spiel des Jahres en étant la seule auteure créditée. Trois autres femmes ont aussi gagné le prix, mais toujours en co-autrice avec des hommes.

qwirkle a louer

Marie Cardouat

On se permet ici une petite entorse en présentant une illustratrice incontournable. Marie Cardouat est la créatrice des magnifiques cartes du très populaire Dixit (2008). Comme la mécanique du jeu repose sur les illustrations, on peut presque la considérer comme auteure du jeu. Elle a aussi illustré, entre autres, les jeux Steam Park et Marrakech.

dixit eclate edddacffed

Évidemment, je n’ai pas pu toutes les lister, mais je me permets d’ajouter quelques femmes que je ne pouvais pas ne pas nommer : Dorothy Garrels (co-auteure de Scotland Yard, 1983), Marsha J. Falco (auteure SET, 1988), Rena Nathanson (co-auteure de Bananagrams, 2006), Elizabeth Hargrave (Wingspan, 2019), …

À voir aussi

En poursuivant votre navigation sur Jeux.ca, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation. En savoir plus sur notre utilisation des cookies