RLCS saison 3: résultats des qualifications

Alexis Leclerc - 23 Mar. 2017 6h07

 

Les meilleurs casinos en ligne du moment

Play Ojo

Bonus

0 $CA+ 80 Tours gratuits

BetCoCo Casino

Bonus

1 000 $CA+ 100 Tours gratuits

Firevegas Casino

Bonus

2 000 $CA+ 150 Tours gratuits

Leovegas Casino

Bonus

1 000 $CA+ 100 Tours gratuits

LeonBet Casino

Bonus

5 500 $CA+ 100 Tours gratuits

Greatwin Casino

Bonus

750 $CA+ 200 Tours gratuits

Wildz

Bonus

1 000 $CA+ 200 Tours gratuits

IZZI Casino

Bonus

1 200 $CA+ 500 Tours gratuits

Fresh Casino

Bonus

1 500 $CA+ 500 Tours gratuits

Spinz Casino

Bonus

300 $CA+ 100 Tours gratuits

Après une première fin de semaine plutôt tranquille, la phase de qualifications des Rocket League Championship Series nous a réservé quelques surprises lors de la seconde et dernière fin de semaine.

La première semaine de qualifications, qui rappelons-le, sert à rassembler les 64 meilleures formations d’Amérique du Nord et d’Europe, s’est déroulée sans réel fait saillant digne de mention au niveau des matchs. Le top 32 de chaque région projeté en début de qualifications, c’est-à-dire les équipes se présentant à la deuxième fin de semaine sans défaite, a été en grande majorité respecté, avec seulement quelques différences vers le bas de l’échelle. Ces deux tableaux (Amérique du Nord et Europe) dressent la liste de ces équipes.

Il est à noter que la composition des 32 autres équipes de chaque région qui se présentaient à la deuxième fin de semaine avec une défaite était assez difficile à prédire à l’aube des qualifications, et qu’aucune de ces équipe n’a réussi à se qualifier pour les RLCS.

Un seul bémol

Le seul événement marquant de cette première fin de semaine s’est avéré un pépin logistique avec le fournisseur du logiciel de gestion de la bracket, qui a retardé le début des qualifications nord-américaines d’approximativement 2 heures et demi. En effet, le site Smash.gg était non-disponible, ce qui a eu pour résultat de disqualifier plusieurs équipes, qui avaient manqué la nouvelle heure de début des matchs.

Pour régler ce problème, le comité organisateur a décidé de créer une bracket spéciale regroupant ces équipes disqualifiées afin de leur donner une chance de participer aux RLCS. La liste d’équipes participant à la seconde fin de semaine de qualifications nord-américaine s’est élevée à 72 en raison de cet ajout.

La seconde fin de semaine de qualifications n’a pas été de tout repos. Je présente ci-dessous, pour chacune des deux régions, une équipe qui a su surprendre par son excellente performance, deux équipes qui ont connu un parcours sans embûche et une équipe pour qui les attentes étaient élevées et qui a failli à la tâche.

Amérique du Nord

Source: Twitter RLCS

Les détails complets de la seconde fin de semaine de qualifications en Amérique du Nord se retrouvent sur cette bracket.

La surprise

L’équipe Cendrillon du côté nord-américain (NA) s’avère sans aucun doute Radiance, composée de Lemonpuppy, Memory et Halcyon. Même si cette équipe était assez bien classée à l’aube des qualifications (16e favorite), peu s’attendaient à voir Radiance se qualifier pour la saison, et encore moins sans perdre une seule série. Bien loin d’avoir eu un parcours facile, battant notamment les puissantes équipes Iris et Atelier, il sera intéressant de voir à l’oeuvre ces nouveaux visages lors de la saison 3.

La journée tranquille au bureau

Sans surprise, les deux équipes G2 Esports (Kronovi, Rizzo et Jknaps) et NRG (Fireburner, Jacob et GarrettG) se sont qualifiées sans  difficultés.

Elles ont été dominantes et expéditives, et elles entameront ce début de saison en pleine confiance.

 

La déception

La grande déception (et surprise, par le fait même) de ces qualification s’avère sans aucun doute l’élimination de l’équipe favorite Iris composée de Lachinio, SquishyMuffinz et Torment. Tombant aux mains de Radiance et de Selfless, la faible performance d’Iris prouve que même les meilleurs ne sont pas à l’abri d’une mauvaise journée.

Il est dommage de voir cette équipe manquer la saison 3, puisque ses joueurs talentueux auraient constitué une excellente source de divertissement pour les téléspectateurs. Leur absence risque probablement d’affecter les cotes d’écoute jusqu’à un certain point, mais d’un autre côté cela ouvre la porte à de nouveaux joueurs pour montrer ce dont ils sont capables.

Représentants locaux

Il ne faudrait pas passer sous silence les performances des joueurs locaux, qui ont été nombreux à se démarquer en seconde fin de semaine de qualifications.

Tout d’abord, soulignons l’excellente performance de l’équipe québécoise ExotiK eSports (Atomas, YungFalafel et OualiDoS) qui s’est classée dans la tranche 33e à 48e sur plus de 3000 équipes! Débutant la seconde fin de semaine de qualifications invaincus, ExotiK eSports a finalement terminé sa course en 3e ronde de la bracket perdante finale.

Puis, les joueurs québécois Ralph014 (Whiff Wizards) et AirRejectz ( Eggplant ) avaient de bonnes chances de se qualifier avec leur équipe respective, mais ils ont vu leur parcours s’arrêter peut-être plus tôt qu’ils l’auraient souhaité. Dans leur cas, ce n’est que partie remise. Null (TheFridgeNetwork) et MrPhil (Dark Matter) ont aussi bien fait en passant quelques rondes de la bracket perdante finale.

Notons une vive déception du côté de l’équipe locale DatZit Gaming, qui a été disqualifiée en raison d’un problème de logistique chez leurs membres.

Europe

Source: Twitter RLCS

Les détails complets de la seconde fin de semaine de qualifications en Europe se retrouvent sur cette bracket.

La surprise

L’équipe surprise du côté européen (EU) s’avère ZentoX, composée de Hello, Itachi et Classic. Arrivant pourtant en deuxième fin de semaine de qualifications invaincue, ZentoX s’est vue mise au bord du gouffre après avoir perdu leur premier match. Ils ont réalisé la colossale tâche de remonter la féroce bracket perdante européenne, battant l’équipe française Red Eye de manière  très convaincante à leur dernier match.

Alors pourquoi leur nom est-il barré sur l’image, me demanderez-vous?

Eh bien, le 15 mars dernier, soit 3 jours après la fin des qualifications, l’organisation des RLCS a publié une nouvelle sur son site informant de la disqualification de l’équipe ZentoX après avoir fait la découverte de l’inéligibilité d’un de ses membres. Les joueurs évoluant sur le circuit européen doivent obligatoirement résider dans un pays de l’Europe, et l’un des joueurs de ZentoX ne remplissait pas cette condition.

Afin de combler la place vacante, un petit tournoi de style round-robin a été organisé le 17 mars entre les 4 équipes qui sont passées à un cheveux de se qualifier, soit:

  • Copenhagen Flames (Fuxx, Waffle et Bække)
  • PENTA Sports (Pwndx, FreaKii et Killerno7)
  • Leaf eSports (Grandmaster Sexay, Krazack et JHZER)
  • Red Eye (Tequilaz, Dadooh et Skyline)

C’est finalement l’équipe PENTA Sports qui l’a emporté, et qui prendra la place de ZentoX pour la saison 3.

Journée tranquille au bureau

Similaire aux équipes nord-américaines G2 Esports et NRG, les puissantes équipes de Flipsid3 Tactics (kuxir97, gReazymeister et Markydooda) et Northern Gaming (remkoe, Maestro et Deevo) ont conclu leurs qualifications sur une note parfaite.

Fait intéressant, les champions de la dernière saison (Flipsid3 Tactics) ont, si vous me permettez l’expression, «donné une volée» à l’équipe Xedec Nation à l’occasion de leur dernier match. Considérant que Xedec Nation constitue aussi une équipe qualifiée, il sera intéressant de voir si elle aura sa revanche au cours de la saison.

La déception

La déception pour moi réside chez l’équipe Leaf eSports (Grandmaster Sexay, Krazack, JHZER) qui, elle aussi, avait de grandes attentes envers elle. Même avec une seconde chance suite à la disqualification de ZentoX, l’équipe n’a pas été en mesure de se qualifier. Il est particulièrement décevant de voir JHZER écarté de la saison, lui qui s’avère sans doute le joueur européen le plus populaire derrière kuxir97 et qui a fait monter à lui seul le nombre de téléspectateurs de quelques milliers sur le Twitch officiel des qualifications lors de ses matchs. Tout comme dans le cas des joueurs d’Iris, cela aura sans doute un impact sur la popularité des diffusions officielles lors de la saison.

Maintenant que ces tumultueuses qualifications sont terminées et que les équipes de la saison 3 sont connues, les paris sont ouverts à savoir quelles équipes participeront aux séries éliminatoires. Il y a cependant 6 semaines de jeu excitant avant d’arriver à ce point, et cela commence dès le 18 mars sur la chaîne officielle des RLCS. La programmation complète se trouve sur le site des RLCS

Avec le nouveau portrait des équipes de la troisième saison des RLCS, il sera intéressant de voir comment se comporteront les équipes qui ont procédé à des changements de personnel, ainsi que les équipes qui sont nouvelles sur le circuit. Une chose est sûre: le spectacle promet d’être encore meilleur que lors de la saison dernière, et je vous offrirai une couverture bimensuelle de cette saison qui s’annonce exaltante.

Quelles équipes comptez-vous surveiller cette saison? Quelles équipes sauront se hisser au sommet? À l’opposé, quelles équipes manqueront de souffle et rateront les séries éliminatoires? Laissez-le nous savoir dans les commentaires!
Les Rocket League Championship Series saison 3: c’est parti!

À lire aussi: Rocket League Championship Series saison 3