Retour sur le Salon du jeu et du jouet de Québec

Arnaud Boulin - 29 Nov. 2016 23h56

 

Les amateurs de jeux de Québec et de ses environs n’ont pas manqué le Salon du jeu et du jouet, les 19 et 20 novembre. L’événement se tenait, cette année encore, au Centre de Foires d’ExpoCité, sous les augures du chiffre 2 : deuxième édition, deux fois plus d’exposants, deux fois plus de superficie!

Petit tour d’horizon de ce rendez-vous annuel incontournable pour la vie ludique de Québec.

Ce qu’on a apprécié le plus au Salon, c’est de prendre le pouls de tout ce qui se passe dans le domaine de la création ludique au Québec.

Le kiosque de Sphere Games. ©Photo : Arnaud Boulin
Le kiosque de Sphere Games. ©Photo : Arnaud Boulin

On a aimé en particulier la sympathique équipe de Sphere Games. L’an passé, ils présentaient lors de ce même salon leur premier jeu, Fourmidable, jeu de stratégie et de gestion de ressources à l’échelle myrmicéenne. Cette année, l’équipe nous présentait un prototype de son nouveau projet : Divercity. Le but, dans ce jeu coopératif, est de préserver la diversité des espèces marines. La campagne Kickstarter sera lancée au printemps 2017.

Avec des succès comme La Chasse aux monstres ou Qui paire gagne, Le Scorpion Masqué a su se faire une belle place dans l’industrie. L’excellent À la bouffe vient d’ailleurs tout juste de remporter le Lys Enfant au concours des 3 Lys. Le Salon était l’occasion de découvrir quelques nouveautés, dont Les recettes pompettes, paru en octobre, ou encore la version « revampée » de Miss Poutine.

On a également pu découvrir un jeu consacré à la chasse (Big Buck, édité par Créative IB) et un à la pêche (Partie de pêche, chez Dolocus). Des titres conçus par des passionnés qui se donnent à fond pour leur création!

La Revanche est le pub ludique de Québec. Il s’agit du lieu de référence pour les joueurs de la Capitale-Nationale, et l’endroit vient tout juste de s’agrandir. Au Salon, La Revanche proposait un espace de plus de 200 places permettant aux visiteurs d’essayer un bon nombre de jeux, dont certains en modèle géant.

On pouvait également s’essayer à des jeux géants sur le kiosque de Sociojeux. Cette compagnie offre un concept alléchant de « séjours ludiques ». Le prochain séjour aura lieu à Bécancour du 6 au 8 janvier 2017 et un autre devrait avoir lieu durant l’automne.

Les événements ludiques, il y en a toute l’année à Québec! C’est ce que nous apprenait Ian Morin, responsable des Journée ludiques de Québec. Cette association organise également le Plateau d’or, une compétition internationale de concepteurs de jeux. Les titres récompensés gagnent une belle visibilité, comme cela a été le cas pour Gaïa.

Saviez-vous que c’est via Distribution Dude qu’on trouve au Québec (et en français) des titres d’éditeurs aussi prestigieux qu’Edge Entertainment (qui édite notamment les versions françaises de Fantasy Flight games)? C’est également grâce à eux que la version française de Boss Monster est (enfin) disponible, depuis peu. Leur grande actualité, c’est leur signature toute récente avec PSI. Gageons que de nouvelles pépites ludiques seront bientôt disponibles  en français dans une boutique près de chez vous!

C’est également au kiosque de Distribution Dude qu’on a rencontré les auteurs des Magiciens de l’Ombre, un jeu de cartes de batailles magiques, qui va (excusez du peu) être distribué très bientôt aux États-Unis!

Des jeux variés chez Katharsis. ©Photo : Arnaud Boulin
Des jeux variés chez Katharsis. ©Photo : Arnaud Boulin

On a bien apprécié aussi le kiosque des Productions Katharsis. Ce collectif d’auteurs québ