L’industrie du jeu vidéo a généré 119,6 milliards de dollars en 2018

Comme à chaque début d’année, nous recevons les chiffres de l’industrie. L’occasion pour nous de vous les faire déguster à notre sauce.

Des revenus records pour l’industrie

2018 a été une année record pour l’industrie du jeu vidéo. D’après les derniers chiffres publiés par SuperData, le secteur a généré un total de 119,6 milliards de dollars1. Soit une hausse de 18% par rapport à 2017. Il est important de noter que ce montant englobe également les revenus générés par les plateformes de streaming comme YouTube et surtout Twitch.

Par ailleurs, en termes de téléchargement, même avec des super productions comme God of War, Far Cry 5 ou Battlefield V, ce sont les free-to-play (Fortnite) qui ont engrangé le plus de revenus. Ces derniers représentent en effet à eux seuls, 80% du montant des recettes pour 2018 et les analystes prévoient que ça ne peut aller qu’en augmentant. La possibilité de payer de petits montants pour des accessoires cosmétiques (League of Legends) ou pour pouvoir étendre son temps de jeu (Candy Crush Saga) est très attrayante pour les joueurs.

Cela étant dit, les jeux premiums (soit les jeux payants tels les blockbusters que nous aimons tant) ont vu leur revenu bondir de 10%. Parmi eux, on note que Red Dead Redemption II a amassé 516 millions de dollars malgré une fenêtre de lancement très courte pour compter dans les ventes de 2018.

Fortnite, King of the Hill

S’il y a bien un jeu qui a tout changé en 2018, c’est Fortnite. Le coup de poker d’Epic Games a fonctionné comme jamais aucun titre de son ambition auparavant. Sa route était pourtant pavée d’embûches: c’est un jeu gratuit, qui nécessite une connexion internet permanente, avec des graphismes on ne peut plus cartoon, en piquant allègrement son système de jeu à d’autres. Pourtant il a réussi à sublimer l’expérience et séduire de nombreux joueurs. De plus, Fortnite est disponible sur toutes les plateformes possibles et imaginables. Pour les plus anciens, on pourrait le comparer à Puzzle Bobble à l’époque qui paraissait sur toutes les consoles (même sur Neo Geo!) et le PC.

Quoi qu’il en soit, la production d’Epic Games a généré à elle seule 2% des revenus totaux de l’industrie avec 2,4 milliards de dollars. Il trône également à la première place du classement des plus hauts revenus de free-to-play, loin devant le second Dungeon Fighter Online qui n’en amassé “que” 1,5 milliards.

La prouesse de Twitch

L’une des autres facettes qui a bouleversé l’industrie est l’arrivée du streaming en direct. C’est bien-sûr Twitch qui a lancé puis solidifié le mouvement sous le nom de Justin.tv à l’époque. En 2018, le contenu vidéo de gaming représente 4,3% du total de revenus avec 5,2 milliards de dollars. C’est ici que Twitch se montre être une plateforme de choix pour son public. En effet, le site web et ses myriades d’applications représentent près du tiers de ces revenus (31%) alors que YouTube n’en représente qu’un peu plus du cinquième (23%). Mais surtout, Twitch a réussi ce tour de force avec une plus petite audience que son concurrent direct: 183 millions de spectateurs sur Twitch contre 594 millions sur YouTube. Ces derniers sont bien plus généreux sur Twitch car les dons (et abonnements) représentent 32% du revenu contre seulement 9% sur YouTube.

Et pour 2019?

Pour faire très court, les analystes prévoient une hausse des revenus pour tous les segments de l’industrie en 2019. Surtout en ce qui concerne les réalités mixtes soit AR et VR (réalité augmentée et réalité virtuelle). Bien entendu comme les casques de VR sont plus chers, ce sont eux qui ont amassé le plus de revenus en 2018. Cela reste surprenant vu leur prix de vente élevé. Mais l’expérience séduit de plus en plus de joueurs. Par exemple, Oculus a vendu plus d’un million d’unités de son casque Oculus Go. En 2019, les revenus de ces réalités devraient presque doubler si l’on en croit les spécialistes.

1Tous les montants sont donnés en dollars américains