Le coronavirus cause du trouble sur la scène Esports

Antoine Clerc-Renaud - 18 Fév. 2020 9h34

L’épidémie de coronavirus, un cauchemar pour le sport électronique

En cours depuis le mois dernier, l’épidémie de coronavirus cause bien des problèmes à l’industrie du sport électronique. Les États-Unis imposent des restrictions aux voyageurs venant de Chine. Ceci a pour effet d’empêcher certaines équipes chinoises de participer à certains tournois se déroulant à l’international.

Mais ça ne s’arrête pas là. Certains événements sont même repoussés. Comme nous l’apprend Forbes, c’est le cas notamment du Global Series de PUBG qui devait se dérouler en avril à Berlin. PUBG Corp. a décidé de décaler l’événement à une date ultérieure. Blizzard, de son côté, s’est retrouvée contrainte d’annuler des matchs d’Overwatch devant se disputer en Chine en février et en mars. Ils se dérouleront à Séoul en Corée-du-Sud à la place. L’ESL One Los Angeles Major Chinese qualifier s’est joué une semaine en retard.

Comme The Esports Observer nous l’apprend, Tencent, le géant chinois des télécommunications, a même créé une fondation pour aider à combattre cette maladie. L’entreprise a réussi à amasser 215 millions de dollars US. De son côté le Sud-Coréen Smilebit a fait don de 1,43 million de dollars US directement aux autorités chinoises.

On espère que les choses vont rapidement s’arranger mais rien n’est moins sûr.