Selon la Russie, le jeu Metal Gear Solid est un « programme de renseignement américain »

Il n’y a pas que des fans de la série d’espionnage Metal Gear Solid. Aux yeux d’un haut gradé de la Russie, la série créée par Hideo Kojima ne serait qu’une arme de propagande utilisée par les services secrets américains pour inciter à la désobéissance.

« Les projets Internet des services secrets américains, tels que Metal Gear et RuNet Echo visent la manipulation directe de la conscience publique, surtout auprès des jeunes », a déclaré le vice-ministre de la défense Andrei Kartapolov au cours d’une table ronde qui se tenait à la Chambre basse du Parlement de Russie.

Peut-être que la présence d’un personnage comme Revolver Ocelot, d’origine russo-américaine, est ce qui froisse la Mère-Patrie. Il faut aussi dire que plusieurs événements marquants de la série Metal Gear ont eu lieu en Russie, notamment l’opération Snake Eater qui prenait place dans la région fictive de Tselinoyarsk.

Est-ce que les autorités russes pointent du doigt Metal Gear parce qu’elles sont fatiguées d’être dépeintes comme les méchants dans un bon vieux James Bond? Peut-être, mais le caractère plutôt conspirateur des propos tenus par M. Kartapolov ont de quoi faire froncer les sourcils.

Toujours au cours de la même table ronde, le vice-ministre a exprimé que les États-Unis « emploient des artistes, des personnalités et des politiciens russes non conventionnels et ouvertement hostiles pour miner la crédibilité de l’état civilisé, de l’idéologie culturelle et religieuse de la Russie ».

En poursuivant votre navigation sur Jeux.ca, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation. En savoir plus sur notre utilisation des cookies