SEGA premier éditeur de taille sur les NFT

Source: SEGA

SEGA va offrir des NFT en lien avec ses propriétés intellectuelles

Comme à son habitude, SEGA a senti une tendance venir et va se jeter dessus. Il y a d’abord eu le SEGA CD pour la Mega Drive/Genesis en 1991, la SEGA Channel pour la même console en 1994 ou encore le modem intégré dans la Dreamcast en 1998. En 2021, SEGA a flairé les NFT. Vous vous demandez sûrement ce que c’est. Sachez que c’est un phénomène qui n’a rien de nouveau. Dès 2017 et très certainement avant, on parlait de « crypto collectibles ». C’est à l’occasion de la sortie du jeu canadien Crypto Kitties en décembre 2017 que la folie des « non fungible token » ou jetons non fongibles a débuté.

Les NFT en deux mots

Fongible veut dire « qui s’échange ». Un jeton non fongible est donc un jeton qui ne s’échange pas. Contrairement aux cryptomonnaies qui s’échangent sur différents sites web ou applications, les NFT s’acquièrent et se revendent. Mais on ne peut pas échanger un NFT contre un autre NFT.

Pour comprendre la nature du NFT, faisons un parallèle avec l’art. De façon très pragmatique, un tableau de Van Gogh ne vaut que le prix de la toile, du cadre et des peintures utilisées. Cependant, sur le marché de l’art, une œuvre du maître peut coûter plusieurs millions de dollars car le marché en a décidé ainsi. Pour les NFT, c’est la même chose à ceci près qu’ils sont uniquement numériques. Pour être un peu plus technique, il s’agit de contrats intelligents qui sont enregistrés dans la chaîne de blocs Ethereum. Leur valeur est également déterminée par leur rareté en reprenant l’adage: ce qui est rare est cher.

Des NFTs dans des jeux vidéo?

Revenons en maintenant à SEGA et leur volonté d’offrir des NFT tirés de leurs nombreuses licences. On ne sait pas encore comment cela va se manifester mais on peut imaginer deux cas de figure. Premièrement, il peut s’agir d’images, d’éléments 3D, de livres numériques, de fichiers audio ou vidéo qui viennent complémenter une édition collector par exemple. Deuxièmement, les NFT peuvent prendre la forme d’un objet « in-game » qui pourrait traverser les jeux. Prenons l’exemple très concret d’un véhicule de Sonic All Star Racing qui aurait une application toute trouvée dans le jeu de course. Mais dans un jeu Sonic, ce même élément pourrait apparaitre sous les traits d’un porte-clé qui donnerait une capacité spéciale au hérisson bleu. Et ainsi de suite. Les possibilités sont infinies. Même s’il est encore un peu tôt pour voir cela apparaître dans des blockbusters, il ne fait aucun doute qu’il s’agit là d’une nouvelle mane de revenus pour les éditeurs et les développeurs. À eux de faire en sorte de ne pas pervertir cette belle possibilité.