Premières impressions – Tales of Arise de Bandai Namco

Source: Bandai Namco

Tales of Arise s’ouvre à nous le temps d’une démo

Enfin! La démo de Tales of Arise est là pour que les joueurs et les joueuses PlayStation ou Xbox puissent en faire le tour. Si on ne découvre pas grand chose du côté de l’intrigue, la majeure partie du système de jeu, quant à elle, est dévoilée au grand jour. Combats, crafting, ressources, exploration, on vous donne nos premières impressions sur le dernier de la série des Tales of.

Alors que certains des jeux précédents nous laissaient le choix entre deux personnages au moment de débuter l’aventure, Tales of Arise, lui, n’en propose pas moins de six! Chacun d’entre eux avec sa propre personnalité et ses clichés. Oui, le héros du jeu de Bandai Namco est encore un amnésique… Il serait temps de ranger cette pirouette scénaristique au placard, on l’a assez vu.

Quoi qu’il en soit, une fois qu’on a fait notre choix, on est balancé dans le grand bain. Étant attentif au moindre détail, j’ai encore vu quelque chose qui m’a fait tiquer : lorsque les personnages s’arrêtent pour parler, leurs lèvres bougent mais aucune parole n’en sort. Oui, comme à l’époque de Kingdom Hearts sur PS2… en 2001. Heureusement, ce n’est qu’un détail. Et le premier combat est là.

Des combats dynamiques quoiqu’un peu brouillon

Contrairement au dernier volet en titre, Tales of Crestoria (mobile), on abandonne le tour par tour et on revient au temps réel qui a fait le succès de la série. Mais beaucoup de choses ont changé depuis Tales of Berseria. Désormais, les coups normaux se font avec le bouton d’épaule droit, les touches de façade étant réservées au saut et aux attaques spéciales. Étant donné le déplacement totalement libre dans l’arène de combat, on n’est plus en face du Linear Motion Battle System. Ce n’est pas si grave, mais ça rend les affrontements un peu plus brouillon.

On peut aussi appeler ses amis à la rescousse en maintenant la gâchette gauche et en appuyant sur une direction du pavé directionnel. Très pratique et qui n’est pas sans rappeler Final Fantasy XV. Une autre surprise est au menu : une fois l’ennemi bien affaibli, on peut l’achever avec une attaque fatale de la part d’un-e allié-e. Rien d’obligatoire, mais c’est l’occasion d’apprécier les effets pyrotechniques. Ce qui nous amène à notre prochain point.

Une réalisation exemplaire

Tales of Arise est magnifique. Très coloré et détaillé, la toute petite partie du monde que l’on arpente dans la démo montre l’étendue des capacités des développeurs. On voit les monstres à l’écran (ce qui veut aussi dire qu’on peut les éviter) gambader. Les différents trésors et ressources scintillent pour nous indiquer leur présence. Par contre, pas de monde ouvert à l’horizon. Si la zone disponible dans cet extrait est plutôt vaste, il nous a fallu tout de même traverser deux écrans de transition pour l’atteindre. Qui dit transition, dit temps de chargement. Heureusement sur PS5 et Xbox Series S/X, ils sont quasi invisibles, mais pour les anciennes, ça risque de devenir rapidement énervant.

Les skits sont toujours d’actualité et plus vivants que jamais. Il ne s’agit plus de portraits statiques comme c’est le cas depuis Tales of Destiny sur PlayStation. Si on a encore des cases comme dans un manga, ces dernières présentent les personnages via le moteur du jeu (Unreal Engine). On perd en authenticité mais on gagne en qualité. C’est un choix que je respecte.

Un marchand est également présent pour nous permettre de s’adonner à un peu de crafting. On reste dans la simplicité. On a l’ingrédient requis, on valide, on a notre nouvel objet.

La cuisine fait son retour tout comme on note des espaces de camping. Ma mémoire me fait sûrement défaut mais présentés sous cet aspect, ces deux éléments me rappellent à nouveau furieusement Final Fantasy XV. « L’imitation est le compliment le plus sincère qui soit », disait Charles Caleb Colton après tout.

Il va encore falloir patienter quelques semaines avant d’être en mesure d’en voir l’intégralité. En attendant la démo de Tales of Arise est disponible sur PS4, PS5 et consoles Xbox.