Portrait de joueuse: LadyMP Streameuse sur Twitch

IMG
LadyMP

Nous avons eu le plaisir de nous entretenir avec LadyMP  streameuse sur la plateforme Twitch. Durant cette entrevue, nous avons dressé un portrait de son expérience, ses défis et de ses futurs projets.

Qui est LadyMP ?

LadyMP : On me connait sur Twitch comme étant LadyMP. Mon vrai nom c’est Marie-Pierre et je suis présentement agente administratrice dans un hôpital. Je ne fais pas de stream à temps plein, pas encore.

J’en suis venu à faire ça un peu sur la touche, parce que bien que j’avais un cours en comptabilité, mais ce n’était pas mon rêve ultime d’être adjointe administrative. Je travaille le jour et je stream le soir. Je fais ça environ 6 soirs sur 7 à 19h jusqu’à peu près 22h.

Que peut-on voir sur ta chaîne ?

LadyMP : J’ai toujours essayé de faire de la variété. J’ai été très active dernièrement sur Rainbow Six Siege, parce que ça faisait partie de ma bucket list. La bucket list c’est un projet de vie que je me suis fixé pour le stream, qui se résume par accomplissement de 100 choses que j’aimerais réaliser avant de mourir. Sur ma liste, il y a devenir Diamond sur Rainbow Six Siege, c’est donc, pour ça que j’ai fait beaucoup de R6S dans les dernières semaines et mois. Quoique je ne suis toujours pas Diamond, mais j’y travaille activement, c’est mon objectif. Ça me donne aussi une ligne directrice à mon stream.  Récemment j’ai décidé de faire un peu de variété, parce que le hype avait un peu diminuer sur R6S, puis je voulais essayer d’autres jeux, dont Apex Legend qui est sortie, etc.

Cela fait combien de temps que tu es sur Twitch ?

LadyMP: Ça fait bientôt 3 ans maintenant que j’ai ma chaîne et que je stream jour pour jour. Je suis presque rendue une doyenne de Twitch. Par contre, je n’ai pas encore mon parternship. Je trouve que j’ai une communauté de grosseur « moyenne » si je me compare à d’autres, mais ça monte tranquillement pas vite. Je suis rendue présentement à 4000, presque 5000 followers. Mais il n’y a pas de bonnes ou de mauvaise façon de faire grossir sa communauté sur Twitch.

Pour ma part, j’ai fait le choix de ne pas exhiber mon corps, j’y vais davantage avec mon contenu et ma personnalité, et je pense que c’est le chemin un peu plus difficile, mais je suis vraiment fière.

Quelles sortes de défis rencontres-tu ?

LadyMP : Je pense qu’il y a deux sortes de défis par rapport à ça :

  1. Le fait que je me compare en tant que femme. Parfois, j’ai quelques difficultés avec « la confiance en moi » et quand je vois une belle femme qui stream aussi et que ça marche bien ce qu’elle fait, je me dis : «pourquoi moi je ne peux pas faire ça…». Je me compare et ça devient une sorte de compétition, mais une belle compétition.
  2. Et l’autre point qui apporte un défi dans la communauté quand on entend parler d’une fille gameuse ou une fille sur Twitch, on va penser en premier lieu à la fille qui va montrer plus son corps et qui va montrer moins sa personnalité et moins de gaming.

Ce n’est pas une mauvaise façon d’arriver à ces fins. C’est une façon, chacun à sa niche, mais quand tu débarques sur ton stream, certains arrivent avec l’idée que comme qui je suis une Twitcheuse, donc que je dois montrer mon corps. Ils parent avec des préjugés et probablement que mon travail n’est pas pris au sérieux. Ce que je trouve un peu de dommage, mais c’est ça. Je vais me débattre pour montrer que j’ai ma place sur Twitch.

As-tu mis des stratégies en place pour contrer la toxicité dans ta communauté ou la communauté de Twitch ?

IMG
LadyMP

LadyMP: Je dirais que je suis plutôt souple. Quand il y a un troll, par exemple, vient me faire des propos douteux, je laisse une chance. Parfois, j’embarque dans ces conneries quand ce n’est pas raciste, sexiste ou discriminatoire. Comme, s’il me dit, va me faire un sandwich, moi je trouve ça drôle, donc je réponds. Parfois, ça devient des bons viewers, ils comprennent que j’ai un sens de l’humour ou que j’ai une personnalité et que je peux répondre. Ils embarquent un peu dans mon concept et restent. Si je vois qu’ils persistent ou qu’ils vont des remarques blessantes ou pire, ce n’est pas trop long que je ban. Mais je leur laisse une chance, je suis fille gentille.

Quelle sorte de communauté as-tu développée ?

Je dirais que j’ai 80% de Québécois/Québécoises sur ma chaîne et 20% européens. Je stream en français, j’ai un peu de viewers anglais, mais c’est vraiment un minorité. Peut-être que si je streamais différents jours et différentes heures je toucherais à des gens plus européens, mais en streamant de soir je me bloque beaucoup d’accès. La compétition est forte aussi au niveau du stream Québeçois, puisque tout le monde ou presque stream de soir.

Justement comment se traduit cette compétition avec les autres streameurs ?

LadyMP: Par rapport à ma communauté, Bûcherons.ca, je tiens à les encourager eux avant les autres. C’est une communauté qui me supporte. Donc, j’essaye de passer sur leur live fréquemment, quand il y a des événements j’essaye d’y aller, s’il m’offre des collaborations ou s’il y en a je vais passer par eux en premier. C’est tout simplement le principe de se soutenir en tant que communauté et pour se faire voir il faut mettre les bonnes affaires à la bonne place.

Mise à part ta bucket list, est-ce que tu suis la vague des streams de jeu populaire (battle royal, esport, etc.)

LadyMP: Ma priorité c’est la bucket list. C’est pour ça que, parfois, je mets des jeux auxquels j’ai envie de jouer au détriment de ma bucket list. Par exemple, peut-être qu’un soir je voudrais jouer à League of Legend, mais je ne peux pas, parce que je dois travailler sur R6S. C’est ma priorité. Mes projets ce n’est pas juste les streams, c’est aussi YouTube. J’essaye avec YouTube de faire grandir ma chaîne au travers tout ça, j’essaye de faire des vidéos avec des éléments que j’ai réalisés. J’ai l’impression que Twitch est en train de stagner, je pense que YouTube c’est la plateforme la plus « rentable » si on peut dire pour l’effort. TU as fait l’effort une fois, ta vidéo est belle tu l’as mets en ligne, pis après ça les flux font juste augmenter, tandis que Twitch c’est toujours un effort constant, il faut souvent que tu te renouvelles tout le temps.

Que veux-tu dire par renouvellement ?

LadyMP: Il faut que tu améliores ton contenu. Par exemple, pour ma part, j’ai fait une session vérité-conséquence dans mes lives, donc chaque partie que je gagnais ou perdais, on faisait une vérité ou une conséquence. Par la suite, j’ai vu que plusieurs en faisant sur leur live. Je n’ai aucune idée si c’est moi qui a parti le bal ou que j’ai pris l’idée de quelqu’un d’autre, mais j’ai remarqué qu’il y en avait beaucoup sur les lives québécois, donc j’ai arrêté d’en faire. Je ne veux pas faire du contenu sur quelque chose qui est déjà populaire, je vais essayer de faire un autre concept, qui me ressemble plus. Donc, c’est toujours dans l’optique de s’améliorer, on n’a pas le choix.

Donc ça te permet aussi de créer des liens forts avec tes followers.

LadyMP: Oui, Twitch s’est rendu 70% et plus du divertissement que de gaming. J’ai plus de monde quand je fais IRL (quand je parle) que quand je ne fais que jouer. Je remarque aussi que c’est un phénomène qui se répète dans d’autres chaîne. Surtout les femmes, de ce que j’ai remarqué.

IMG
LadyMP

Quand j’ai commencé il y a trois ans sur Twitch je pensais que ça se faisait que par le gaming. Quand le « buzz » IRL je ne comprenais pas pourquoi le hype autour de ça, parce que c’est une plateforme de gaming ! Mais je pense que la plateforme à évoluer comme étant du divertissement, c’est pour ça qu’on peut axer sur autre chose et qu’il y a beaucoup de choses sur Twitch. Il y a en qui font du ASMR ou des mugbanks, je vais ça aussi un moment avec mon conjoint, on faisait des cooking streams les vendredis soir, on faisait à manger avec les joueurs ont choisissait un pays chaque semaine pis on adaptait nos recettes en conséquence.

Comment opères-tu la gestion de ta communauté ?

LadyMP: J’y vais vraiment au pif. Par contre, aujourd’hui je me dis qu’il y a trois ans ça aurait été intéressant de me documenter sur la gestion d’une communauté, ou juste un cours à la limite, parce qu’outre le fait que Twitch c’est du divertissement, ça reste une plateforme de réseau social et d’aller voir ce côté-là que je n’en fais pas assez. J’essaye de faire les trucs de mon côté et j’essaye de pas trop aller sur les réseaux sociaux, pas trop me comparer, mais c’est une façon de se promouvoir. J’y vais par intuition et avec quoi j’ai envie d’aller pour le moment.

Quels sont tes prochains projets pour ta chaîne ?

LadyMP: Travailler de façon constante sur la bucket list. J’aimerais beaucoup avoir mon partenariat avec Twitch c’est mon prochain défi que j’aimerais réaliser. Il faut que j’augmente encore le nombre de viewers qui regarde en simultané pour ma demande de partenariat.

En poursuivant votre navigation sur Jeux.ca, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation. En savoir plus sur notre utilisation des cookies