Dans un article de Reuters, on apprend que Vivendi a vendu ses dernières actions Ubisoft. La vente représente un total de 429 millions d’euros (650 millions $ CAD). La plus-value récoltée s’élève à 220 millions d’euros (330 millions de $ CAD). Les actions restantes représentaient 5,9 % du total des actions.

Vivendi cesse donc d’être un actionnaire Ubisoft et ne pourra pas acheter d’actions pour une période de cinq ans. L’entreprise, qui possède toujours Gameloft, rappelle tout de même sa volonté de se renforcer dans le secteur du jeu-vidéo.

Ce désengagement fait suite à un long bras de fer très médiatisé entre les deux géants. La campagne de communication #WeAreUbisoft, rondement menée de la part d’Ubisoft et des frères Guillemot, aura été un facteur clé de ce succès. Ces derniers s’étaient effectivement farouchement opposés à la future OPA de Vivendi sur leur société en mobilisant tous ses salariés durant l’année 2017.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.