Paris dit oui aux esports pour les Jeux Olympiques de 2024 !

Jeux vidéo
Publié le 11 août 2017 à 18:02

La ville de Paris confirme son intérêt de voir les sports électroniques (esports) à son agenda pour les Jeux olympiques d’été de 2024. Dans la même lignée, Los Angeles est aussi intéressé pour ses Jeux (2028). Bien que la décision doit d’abord être accepté par le Conseil International Olympique (CIO), cet intérêt montre un réel changement de mentalité au niveau des compétitions internationales de haut niveau.

Le coprésident du comité de candidature de Paris, Tony Estanguet, veut amorcer des discussions sérieuses avec le CIO ainsi que les principaux acteurs du esport mondial. La venue des sports électroniques n’est pas nouveau dans le monde Olympique puisque les Jeux d’Asie prévoient présenter cette discipline en démonstration dès l’an prochain avant de les introduire dans leur programmation officielle en 2022. (Voir ntore article sur le sujet : L’esport, un sport olympique?)

Les exploits et compétences des cybers-athlètes doivent être acceptées et reconnues par les organisateurs des Jeux Olympiques pour garder un intérêt et attirer un nouveau public de plus en plus accroché au phénomène, selon Estanguet. À noter que depuis quelques années, plus de gens regardent les finales mondiales du célèbre jeu League of Legends que les finales de la Ligue Majeure de Baseball ou la Ligue Nationale de Basketball, preuve de la passion des spectateurs pour la compétition.

Bien des gens s’opposent à cette idée et les avis sont très partagés chez les athlètes sportifs. Au Québec, l’ancien plongeur Alexandre Despatie à fortement exprimé son désaccord à la station de radio CKOI ce mercredi matin, disant que les vedettes du esport sont de simple gamers qui n’ont rien des athlètes qui s’entraînent comme les sportifs olympiques.

Je ne comprend pas comment on peut justifier que les jeux vidéo soient accepter aux Jeux olympiques […] Pour en avoir fait quatres [Jeux olympiques] dans un sport, un vrai sport, je ne peux pas imaginer, je ne peux pas penser qu’on va accepter que des jeunes, des rois de la manette, soient des olympiens.

– Alexandre Despatie,  triple champion du monde et médaillé olympique en plongeon.

Notons que Paris est réputé pour l’Introduction de compétition qui sortent de l’ordinaire puisqu’ils avaient introduit lors des jeux de 1900 le “Tir au pigeon” (avec des pigeons vivants!) ainsi que la “Nage sous l’eau” où il fallait faire une distance de 60 mètres sous l’eau le plus lentement possible!

Et vous, que pensez-vous de cette possibilité?