Le 19 février prochain se tiendra l’ouverture de l’exposition e-LAB à la Cité des Sciences et de l’Industrie, un musée interactif portant sur les jeux vidéo, en France. Ce projet est aussi en collaboration avec d’autres dirigeants français dans le milieu du jeu vidéo dont l’AFJV (Agence Française du Jeu Vidéo) et le SNJV (Syndicat National du Jeu Vidéo).

Le 19 février prochain se tiendra l’ouverture de l’exposition e-LAB à la Cité des Sciences et de l’Industrie, un musée interactif portant sur les jeux vidéo, en France. Ce projet est aussi en collaboration avec d’autres dirigeants français dans le milieu du jeu vidéo dont l’AFJV (Agence Française du Jeu Vidéo) et le SNJV (Syndicat National du Jeu Vidéo).

 

L’e-LAB souhaite atteindre un large public avec une approche créative et ludique. En effet, cette exposition d’environ 700m² désire offrir de plus amples informations à différentes personnes impliquées dans l’univers du vidéo, soit les novices, les joueurs de tous niveaux, les professionnels de l’industrie et les chercheurs. En plus, l’e-LAB invite ces derniers à entrevoir le jeu sous toutes ces formes, mais aussi dans tous les domaines tels que l’éducation, la création, la place de la femme, la dépendance, etc. Il sera aussi possible de toucher divers sujets et questions simples comme controversées, notamment, sur la violence dans les jeux.

 

elab

 

L’exposition a monté le parcours du musée interactif selon 3 axes :

  • L’axe Technologique présentera l’historique des jeux vidéo ;
  • L’axe Professionnel élaborera davantage les possibilités d’emplois et spécialisation possible dans le monde du jeu vidéo passant par l’industrie jusqu’aux domaines académiques ;
  • L’axe Sociétal exposera plusieurs analyses et définitions par rapport aux jeux vidéo aux enjeux économiques et sociaux.

En plus d’avoir des axes de présentations, l’exposition proposera aussi 3 zones visitables :

  • Le Laboratoire permettra aux joueurs de connaître les enjeux scientifiques, recherches et développements dans le domaine. Il sera question d’évaluations scientifiques basées sur le comportement du joueur. Les joueurs pourront assister et participer à l’élaboration de ses recherches.
  • La Zone de décryptage présentera plusieurs thématiques actuelles et ultérieures, telles que des artéfacts vidéoludiques et la cartographie des emplois possibles.
  • La Galerie traitera de la dimension artistique dans les jeux vidéo.

Cette exposition ambitieuse, autant sur le plan de la recherche que pour l’industrie, espère faire découvrir différentes facettes du monde du jeu vidéo avec une grande rigueur scientifique. En espérant que ce genre d’initiative innovatrice pourra un jour se retrouver à Montréal, grand acteur mondial dans le monde du jeu vidéo et reconnu comme étant l’icône de la ville ludique.

 

Commentaires