Nous relayions précédemment les informations qui avaient fuité chez de nos confrères de La Presse. Voici ce que nous savons sur les jeux maintenant que la diffusion a eu lieu.

Des jeux en masse dans cette diffusion

La diffusion a débuté en force avec un court teaser de Baldur’s Gate III ce qui sert à confirmer la rumeur que l’on traitait récemment mais aussi de placer Google comme un éditeur de poids. En effet, BG III n’a pas été annoncé à l’E3 chez Sony ou Microsoft, mais bien chez Google. Cela veut vraiment dire quelque chose.

Comme on l’annonçait précédemment, Ubisoft est de la partie avec les deux jeux pré-cités, mais aussi Ghost Recon Breakpoint avec le charismatique Jon Bernthal.

Ce que l’on savait moins en revanche, c’était que Google allait également soutenir de plus petit développeurs avec une courte bande-annonce de Gylt (survival-horror), le nouveau Tequila Works (Rime) et de Get Packed (party game). Destiny 2 a aussi été confirmé comme la fuite l’annonçait. Bungie a donc le loisir d’être son propre éditeur et ne s’est pas gêné pour le rappeler. Mais ils ont néanmoins révélé une nouvelle extension, Shadowkeep, en primeur pour Google. Ce n’est pas rien!

C’est sur un medley de jeux de 2017 que s’est clôturée cette diffusion. Il nous a semblé en voir plus que 31 mais à confirmer.

Clarification des informations techniques

Puis les infos techniques sont confirmées en ce qui concerne la vitesse de connexion nécessaire. Les 10 Mbps livreront du 720p, le 1080p nécessitera quant à lui au moins 15 à 20 Mbps et le 4K, quant à lui, aura besoin d’au moins 35 Mbps.

Comment accéder à Google Stadia?

Très simple, Phil Harrison nous en parle de façon limpide. Sur un téléviseur, il faudra une clé Chromecast ou Chromecast Ultra. Sur ordinateur, portable ou de bureau, ainsi que sur tablette, il ne faudra QUE le navigateur Chrome. C’est tout. Rien de plus. Ça, on aime. Beaucoup.

À quel prix?

Comme on le savait, Stadia Pro est l’abonnement phare du service de la firme de Mountain View. 10$ US donc 12$ de chez nous pour avoir accès à certains jeux, mais pas les plus récents. Les manettes coûtent 69$ US soit 100$. Comme les manettes pro de Nintendo. On est donc dans la moyenne même si ça reste assez coûteux.

En ce qui concerne l’abonnement « gratuit », il semblerait qu’il ne le soit pas vraiment puisque tous les jeux sont payants si l’on comprend bien. Un peu douteux comme modèle d’affaire mais on verra en novembre.

Enfin la fameuse édition Fondateur disponible dès maintenant en précommande contiendra donc 3 mois d’abonnement, Destiny 2 ainsi que toutes les extensions y compris la nouvelle et l’abonnement de saison, une manette en édition limitée et surtout la possibilité de choisir son nom d’utilisateur avant les autres. Mais aussi un abonnement de trois mois à offrir à qui l’on veut.

Plus d’informations sur le site officiel de Google Stadia notamment.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.