C’est tout récemment que Sony a annoncé la fermeture plus que surprenante de leur studio de Cambridge spécialisé depuis peu dans la réalité virtuelle. Faut-il y voir là un mauvais signe quant à l’avenir du casque PSVR sorti en fin d’année dernière ? Pas vraiment.

Un volcan s'éteint, un autre s'éveille

Peu avant la sortie de l’accessoire, Sony avait confirmé que plus de 200 studios dans le monde travaillaient à offrir des expériences uniques aux joueurs de PS4. Ce n’est donc pas cela qui va les freiner.

Par ailleurs, si cette fermeture met de nombreuses personnes sur le carreau, n’oublions pas que Leslie Benzies, le fameux producteur des GTA depuis le III a récemment ouvert rien de moins que cinq studios en Écosse !

Pour rappel, avant de se spécialiser dans cette nouvelle lubie, Guerrilla Cambridge a été fondé sous le nom Millennium Interactive en 1988 par Michael Hayward, Tony Beckwith et Ian Saunte. Le succès arrive rapidement avec James Pond, ce poisson agent secret héros de plusieurs jeux de plateforme sur micro-ordinateurs, notamment l’Amiga de Commodore.

Neuf ans plus tard, Sony, fort de son entrée fracassante dans le monde des consoles avec la PlayStation, rachète Millennium Interactive et le rebaptise SCE Cambridge. C’est sous ce nom que l’équipe signera la création d’une série très connue des joueurs de la console grise : MediEvil.

Suite à une restructuration en 2012, SCE Cambridge devient Guerrilla Cambridge et aidera au développement de titres clés comme la série des Killzone de son studio parent basé à Amsterdam. Leur premier jeu sous ce nom sera par ailleurs Killzone Mercenary sur PS Vita et leur dernier, RIGS : Mechanized Combat League pour PS4 et PSVR.