La communauté de Guild Wars 2 est ébranlée alors que son développeur, ArenaNet, suspend plus de 1,500 comptes ayant utilisé volontairement ou non des logiciels tiers (Third-party software). Ce “ban” survient après plusieurs mois d’enquête et de collecte de données de la part du développeur sur les comptes concernés. Aucune information n’est cependant révélée sur le type de logiciel utilisé par les joueurs ou comment ArenaNet a collecté les données.

Jouer avec plus que le jeu...

Tel que mentionné dans les règles de conduites du jeu, il est interdit d’utiliser tout programme donnant un avantage non prévu ou non mérité à un joueur. Les comptes concernés seront suspendus pour une période de 6 mois. Dans ce cas précis, ArenaNet n’acceptera aucun appel ou révision pour ces suspensions.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs joueurs ont montré leur mécontentement en disant ne jamais avoir triché, encouragent les joueurs à désinstaller leur jeu et à boycotter Guild Wars 2. Malgré les différent cas de plainte ou de menace, la majorité de la communauté endosse la décision et appuie les suspensions. Sur Reddit, la communauté essaie par elle-même de découvrir le fond de l’histoire en recueillant tous les commentaires des joueurs bannis et quels logiciels sont utilisés par ceux-ci.

À noter que ArenaNet tolère certains logiciels tiers comme ArcDPS pour calculer les dégâts infligés par les groupes dans les Raids ou le Monde contre Monde (WvW). Ceci pourrait changer si le logiciel permet d’autres applications comme gérer des macro, modifier le déplacement des joueurs ou bien organiser/trier l’inventaire d’un joueur, par exemple. Certains logiciels permettaient ces deux derniers exploits et seraient au coeur des raisons des suspensions.

ArenaNet logo
ArenaNet logo

Un petit rappel

La grande majorité des jeux mentionnent très clairement que l’utilisation de logiciels tiers  modifiant le jeu ou collectant des informations sur le jeu est strictement interdit et passible de bannissement, en plus d’être dangereux pour votre système (virus, instabilité du système, etc). Une information que bien des gens ignorent et oublient de vérifier dans les fameuses « Règles d’Utilisations » que l’on ne lit que trop peu souvent pour cliquer rapidement sur “J’accepte” au bas de la page lors de l’installation du jeu.