Ligue Virtuelle de Hockey: dans les coulisses avec Patrice Bernier et Yves Lapierre

L’un est un athlète professionnel retraité mais qui continue de vivre sa passion du sport en transmettant à la génération future sans oublier le côté ludique. L’autre est un homme d’affaires aguerri spécialiste du numérique, tout aussi passionné de sports à tel point qu’il a co-fondé l’agence numérique en charge de RDS. Nous avons pu en effet discuter avec Patrice Bernier pour son implication dans la Ligue Virtuelle de Hockey et Yves Lapierre président de la société qui a conçu cette expérience.

Entre soccer et ligue virtuelle de hockey son cœur balance

Pour ceux d’entre vous qui ne le saurait pas avant de pratiquer le soccer de manière professionnelle, Patrice Bernier faisait également du hockey. Mais on ne parle pas ici que de parties entre amis la fin de semaine. L’athlète aguerri pratiquait en effet les deux sports: « Je dois avouer que j’ai toujours été passionné par le sport quel qu’il soit. Après, étant originaire du Québec, je n’ai pas eu d’autres choix que de m’intéresser au hockey. Je m’y suis mis corps et âme en jouant en défenseur dans Ligue de hockey junior majeur du Québec. » C’est donc un retour aux sources qu’il s’implique dans la Ligue Virtuelle de Hockey: « En effet, je n’ai pas poursuivi ma carrière de hockeyeur préférant me lancer dans le soccer à plein temps [ce qui lui a plutôt réussi puisqu’il terminera Capitaine de l’Impact de Montréal, NDLR] mais la LVH est l’opportunité parfaite pour moi de renouer avec mes premières amours. »

La passion du sport c’est bien joli mais qu’est-ce que ce jeu a de plus que les autres? « J’aime la LVH car c’est quelque chose que je peux consommer rapidement. Par exemple lorsque je vais chercher mes enfants à l’école, j’ai le temps de disputer quelques parties en attendant qu’ils arrivent. Les saisons sont très courtes et les actions très faciles à effectuer. » Mais on se doute que ce n’est pas tout: « C’est aussi l’occasion de soutenir une production locale. QI Sports est une entreprise montréalaise et il me fait plaisir de participer à mettre ce projet de l’avant si je le peux. »

oowa jean patrice bernier sn
Patrice Bernier (à droite) en compagnie de son père, Jean, qui lui a transmis sa passion du sport. (Crédit photo: Radio Canada)

On apprenait d’ailleurs récemment via le site Infopresse que l’Impact de Montréal mise également sur le Esport depuis deux ans environ avec un athlète Esportif de talent qui œuvre en ligue EMLS, le penchant virtuel de la MLS via FIFA 19 notamment.

LVH l’envers du décor

Yves Lapierre est ce qu’on appelle dans le jargon un serial-entrepreneur. Il a créé plusieurs entreprises dont une agence numérique importante en charge de RDS pendant de nombreuses années. Il a récemment fondé QI Sports, un studio de jeux vidéo spécialisé comme son nom l’indique dans le sport: « Après mon succès avec mon agence numérique à partir de 1996, j’ai suivi l’évolution des nouvelles technologies dans la métropole. C’est un domaine qui m’a toujours attiré et 2014 je me suis lancé. »

Qu’en est-il de la genèse de la LVH: « La LVH a d’abord commencé comme jeu web. Puis, devant l’incroyable succès nous avons commencé à développer une application mobile pour permettre aux entraineurs en herbe de profiter du jeu sur le pouce. »

L’une des questions que l’on se posait était la suivante: avec l’incroyable succès des jeux types “Fantasy” pour le football ou le basketball par exemple, qui, on le rappelle à toutes fins utiles, propose une expérience au plus proche de la réalité avec les vrais joueurs et qui est un véritable genre à part entière avec ses propres enjeux et ses paris, pourquoi ne pas être parti dans cette direction avec la LVH? L’intéressé de nous répondre: « Notre but était avant tout de proposer une expérience simple, rapide et surtout accessible à tous. Nous avons tout de même réussi à concevoir le jeu le plus complet possible en respectant ces contraintes. »

En effet, on crée son équipe en quelques clics ou tapotements et chaque saison dure deux semaines pour des tournois rapides et allant droit au but. Par ailleurs, l’interface est on ne peut plus intuitive.

Vers le futur et au delà

On imagine que cette recette peut être déclinée à l’envi. Dès lors on se prend à imaginer des jeux de soccer, de baseball, de football, etc… Yves Lapierre nous le confirme: « Oui tout à fait et nous avons présentement un jeu de soccer Kickoff Legend en bêta et disponible sur Android également. Notre moteur de jeu va aussi, sans rentrer dans les détails, nous servir pour d’autres sports mais je ne peux pas en dire plus pour le moment. »

On comprend et on reste très excité à cette nouvelle. Par ailleurs avec l’arrivée prochaine de la Coupe du Monde de soccer qui se jouera en partie au Canada en 2026, on sent qu’il se passera de belles choses pour QI Sports. Nous avons bien entendu posé la question aux deux intéressés et l’ancien capitaine de l’Impact de Montréal entraîne désormais les jeunes et milite pour que Montréal soit l’une des villes retenues. Quant à Yves Lapierre, il nous dit que QI Sports sera impliqué dans de beaux projets en rapport sans toutefois pouvoir nous en dire plus.

La Ligue Virtuelle de Hockey est disponible via le site web mais aussi sur mobiles via l’App Store et le Google Play Store. Quant à Kickoff Legends, il est disponible également via son site web mais aussi sur Steam.

En poursuivant votre navigation sur Jeux.ca, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation. En savoir plus sur notre utilisation des cookies