Google implante son tout premier studio à Montréal

Source: Google

Que vous soyez enthousiasmé ou non par la Google Stadia, Montréal sera définitivement une plaque tournante pour cette exploration du milieu du jeu vidéo par le géant du Web. En effet, c’est la métropole québécoise qui accueillera le tout premier studio first-party de Google, un ajout massif à son paysage déjà riche en studios AAA. Une preuve de plus (comme si on en avait besoin) que notre belle ville est un véritable Klondike du développement de jeux.

C’est la superstar locale de l’industrie du jeu vidéo, Jade Raymond, qui sera à la tête de ce nouveau studio. Forte de son expérience chez Ubisoft qui lui avait donné la tâche d’ouvrir un studio à Toronto, puis chez EA où elle a mené à l’ouverture d’EA Motive en ville, elle était clairement un choix en or pour la multinationale.

Visiblement fière de pouvoir établir ce nouveau chapitre professionnel dans sa ville natale, elle a écrit via un billet de blogue : « J’ai eu la chance de grandir dans une ville renommée pour son industrie du jeu vidéo. Montréal jouit d’une histoire incroyable, ayant été témoin du lancement d’une douzaine de studios, de milliers de carrières et d’innombrables jeux spectaculaires. Et aujourd’hui, c’est avec fierté que nous annonçons notre contribution à cet héritage, avec la création du tout premier studio de jeux original de Google, ici-même à Montréal! »

Se positionner en pionnier

Évidemment, ce premier studio revêt une importance capitale dans la stratégie de Google. Si la compagnie vise à dérober des joueurs à ses rivaux massifs Nintendo, Sony et Microsoft, elle doit leur offrir des jeux exclusifs qui vaudront le détour. On a déjà pu constater la réticence du gamer moyen à bouger vers Stadia via les commentaires sur les réseaux sociaux, et Google a certainement pris la température de l’eau.

C’est sur les capacités techniques de la plateforme que miseront les développeurs Stadia. En effet, n’étant pas limités à du hardware fixe, les possibilités d’innovations sont presque infinies et seulement limitées à l’imagination des créateurs. Raymond mentionne entre autres que son but est d’arriver à des jeux first-party qui éclipseront ce qui est faisable sur les autres consoles grâce aux performances possibles via le cloud computing.

S’il peut être difficile pour le commun des mortels d’imaginer ces avancées théoriques, Raymond résume bien quelques voies que les développeurs pensent déjà emprunter dans une entrevue avec gamesindustry.biz : « Un jeu à la physique entièrement simulée est l’un des Saint-Graal de la création de jeux depuis que Trespasser a été développé il y a une vingtaine d’années, et nous avons enfin une plateforme où nous pourrons nous livrer à certaines de ces expériences. […] Imaginez un genre d’IA qui alimente les NPC dans les jeux narratifs. Au lieu d’avoir l’habituel donneur de quêtes, qui répète une ligne de dialogue pré-déterminée, imaginez que des interactions humaines crédibles et optimisées par Google Duplex soient intégrées à tout jeu narratif… » Les options semblent effectivement relever du rêve éveillé d’un créateur enfiévré, tant elles étaient inimaginables il y a quelques années à peine.

Savoir être patient

On pourrait toutefois avoir à attendre un bon bout avant de mettre les mains sur ces jeux qui repousseront les limites du genre. « Google adopte une vision à long terme, mentionne Raymond. Pour un gros pari comme une nouvelle licence AAA qui exploitera pleinement le cloud, cela peut prendre plusieurs années. Mais nous avons quelques jeux exclusifs en préparation qui montreront certains des aspects parmi les plus intéressants de la plateforme entre temps. Ce ne sera par contre pas avant quatre ans que les joueurs découvriront ce nouveau contenu exclusif et passionnant. »

Quoi qu’il en soit, et quoi que nous puissions individuellement penser de cette nouvelle console dématérialisée de Google, la venue d’un nouveau studio d’envergure est sans contredit une excellente nouvelle pour les travailleurs de notre belle industrie. Si vous êtes désireux de savoir ce que Google a à offrir comme postes, dirigez-vous sur le portail d’embauche de l’entreprise, où de nombreux emplois sont déjà affichés.

En poursuivant votre navigation sur Jeux.ca, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation. En savoir plus sur notre utilisation des cookies