Critique – Fire Emblem Heroes

Le 2 février 2017, Nintendo a relancé son offensive sur le marché des jeux mobiles avec le titre Fire Emblem Heroes. Le jeu introduit tous les personnages célèbres de sa série dans le même univers de poche. Il est disponible gratuitement sur iOS et Android.

 

L'expérience Fire Emblem, maintenant sur mobile.

Comme les autres, à sa manière

Du côté de son interface, Fire Emblem Heroes ressemble beaucoup aux autre jeux mobiles dans lesquels vous créez votre équipe à envoyer au combat.

  • La page principale vous permet d’obtenir des cadeaux de vos alliés et de vos héros.
  • La page de combat permet de faire avancer l’histoire, tenter des scénarios complexes et combattre les équipes d’autres joueurs partout au monde. Effectuer des missions consomme de l’endurance qui se régénère périodiquement. Combattre d’autres équipes nécessite un autre type d’énergie spéciale qui se régénère également, indépendamment.
  • La page d’amélioration permet d’augmenter la force de vos troupes.
  • La page d’invocation permet d’invoquer de nouveaux héros.
  • Le magasin permet d’acheter des ressources en déboursant quelques dollars de votre portefeuille.

Les ressemblances s’arrêtent là, plongeons dans la substance. Fire Emblem Heroes, en plus d’introduire de nouveaux personnages, permet au joueur de rassembler ses héros préférés de l’univers Fire Emblem afin de monter l’équipe ultime.

Évolution

Le système d’évolution unique permet au joueur d’éviter d’avoir à accumuler des unités mineures afin de faire progresser ses propres héros. En effet, tout comme dans les jeux sur console, les héros gagnent de l’expérience pour chaque coup à succès et un bonus pour chaque élimination.

De plus, des objectifs secondaires et la tour d’entraînement permettent de gagner des cristaux généraux ou spécialisés qui peuvent être utilisés pour faire une évolution instantanée de personnages.

Au fil des combats, les personnages gagnent des SP qui servent à débloquer de nouvelles armes ou aptitudes. Toutes les missions de l’histoire peuvent être jouées à trois niveaux de difficulté différents.

Au niveau du combat, Nintendo a opté pour un concept simple. Des équipes d’un maximum de quatre héros s’affrontent et les personnages ne bougent que d’une à trois cases à la fois.

Les cartes sont relativement petites et les attaquent touchent toujours, ce qui crée des combats rapides qui durent en général 2-3 minutes.

Tout comme dans la série originelle, le triangle des armes confère un avantage de certaines armes contre d’autres (épée>hache>lance>épée). Les unitées volantes, bien que disposant d’une mobilité accrue, sont vulnérables aux arcs.

Toutes les armes de distance peuvent attaquer un ennemi à deux cases sans représailles, mais ne peuvent pas répliquer contre une attaque au corps à corps.

Bémols

Les équipes de quatre sont bien petites. Elles ne permettent pas de développer une stratégie avec une grande variété d’unités comme dans le jeu originel. Mais cela fait partie d’une expérience Fire Emblem de poche. Aussi, l’application est énergivore, gardez un chargeur à portée de main !

Verdict

Les plus

  • Variété de héros de la série Fire Emblem
  • Gameplay simple à comprendre
  • Parties rapides

Les moins

  • Petites Équipes
  • Moins de profondeur stratégique que la série originelle.

Note finale 8 / 10