Critique – Drink More Glurp

Drink More Glurp est le dernier-né dans la lignée des jeux humoristiques où les contrôles sont volontairement mauvais. La torture qu’était Getting over It ou QWOP peut cette fois se partager avec 19 de vos amis, dans des épreuves olympiques absurdes et hautement commanditées.

Ces commandites sont fausses, bien sûr, et peut-être mon aspect favori de Drink More Glurp (ou comme le dirait le slogan de la fausse boisson: «Glurp, maximum color, zero taste»). Ce sont elles qui façonnent les épreuves, en ajoutant une variante qui met en vedette le produit. Un parcours à obstacle commandité par «Master Cuffs»? Vous pouvez être sûr que vos mains seront attachées avec des menottes! Les gants Turbo Gloves, quant à eux, transforment vos mains en jet pack et changent nécessairement l’allure d’un marathon.

Il est possible d’y jouer jusqu’à 20 personnes en mode multijoueur local! Une seule manette est requise, mais vous pouvez en brancher plus si vous souhaitez éviter de vous passer le contrôleur, et recevoir une manette déjà chaude pleine de COVID-19. Beurk.

Je comprends que le plaisir provient de notre maladresse et de la réaction de nos amis, mais j’ai l’impression que Drink More Glurp est un peu trop difficile à contrôler pour être autre chose que du pur chaos. En gros, chaque joystick contrôle un bras de votre personnage. Pour courir, vous devez positionner les joysticks de manière à être à l’opposé l’un de l’autre (si l’un pointe vers le haut, l’autre devrait pointer vers le bas). Ensuite, il faut effectuer une rotation de ceux-ci à une vitesse appropriée (ni trop rapidement ni trop lentement), en prenant bien soin de bouger les deux sticks à la même vitesse en pointant à tout moment des directions opposées. On peut lever les bras pour utiliser notre ventre comme une roue, ou encore bondir en pointant vers le haut. Il faut parfois agripper ou utiliser des objets avec les gâchettes.

Même en essayant plusieurs fois les évènements, je n’avais jamais l’impression d’être réellement en contrôle, mais plutôt d’être le simple spectateur d’un désastre inévitable.

Ce ne serait pas si grave dans un jeu à la Gang Beast où le chaos règne pendant que chacun essaie simplement de survivre. Dans le cas de Drink More Glurp, ça se passe sous forme de compétition, où tout le monde se regarde se planter un à la fois. Je peux imaginer que des joueurs soient mis à part ou laissent tomber parce qu’ils n’y arrivent tout simplement pas.

À l’inverse, je crois qu’il est possible pour un joueur motivé de maîtriser les contrôles à 100 % après des heures de pratique, éliminant complètement le côté aléatoire qui le rend amusant. Contrairement à Fall Guys, il n’y a pas d’autre joueur qui peut vous piétiner, pousser dans le vide ou s’accrocher à vous pour aucune raison : vous êtes seul à compléter le défi. Si vous êtes un expert, les autres n’ont aucune chance.

Selon moi, l’équilibre parfait pour des contrôles difficiles, mais précis a été atteint dans Heave Ho, un autre jeu à 10 $ sorti il y a presqu’un an exactement. Essayez la démo sur Steam et Switch si ce n’est pas déjà fait!

Outre le mode party à 20 joueurs, on trouve aussi un mode solo dans lequel vous pouvez tenter d’obtenir des médailles dans chacune des 30 disciplines pour débloquer des chapeaux pour votre personnage. Sans ami autour pour rire de votre maladresse, la frustration était au rendez-vous. Chaque épreuve était décourageante, énergivore et déprimante.

Heureusement que sa présentation drôle, colorée et minimaliste était là pour alléger l’atmosphère. D’ailleurs, les couleurs pastel se rapprochent étrangement de Fall Guys: Ultimate Knockout, L’AUTRE jeu de party multijoueur de l’été.

Bien que je n’ai pas du tout apprécié mon expérience solo, j’imagine que le plaisir doit être au rendez-vous en multijoueur local.  Drink More Glurp n’offre pas une tonne de contenu, mais étrangement, je crois que c’est une bonne chose. Ça lui permet garder un bas prix, soit 11,33 $ sur Steam et Switch, idéal pour un jeu de party de ce type.

Verdict

Les plus

  • Commanditaires cocasses et présentation colorée
  • Seulement 10 $, animera une soirée entre amis

Les moins

  • Les contrôles sont trop difficiles à prendre en main (même si c’est volontaire)
  • Le mode solo est une véritable torture

Note finale 6 / 10