Après le Tactical RPG, la série d’Image & Form prend un nouveau détour et lorgne cette fois-ci du côté du RPG au tour par tour plus conventionnel avec SteamWorld Quest.

SteamWorld Quest: Des robots et des cartes

Le studio suédois qui nous a offert les deux premiers SteamWorld Dig, parmi les meilleurs jeux du monde, revient avec SteamWorld Quest. Exit le metroidvania et place au RPG disons classique. Oui parce que les développeurs ont rajouté leur dose de talents en ajoutant un système de cartes. On revit donc les plus belles heures du jeu vidéo, Baten Kaitos en tête, avec un système de jeu très bien pensé et ingénieux.

Comme dans n’importe quel jeu de cartes typé action, comme Magic L’Assemblée, l’idée est de se construire un deck avec les cartes remportées/achetées au gré de notre exploration. Il y a les cartes d’attaques, de soin/défense et les cartes spéciales. Ces dernières nécessitent de dépenser un rouage, l’équivalent du mana dans le jeu de cartes physique. On les obtient simplement en jouant une carte d’attaque normale. De plus, il n’est pas nécessaire d’attendre le tour d’après pour en profiter. Si vous souhaitez jouer une carte spéciale mais que votre jauge de rouage est vide, vous pouvez simplement sélectionner une ou des cartes d’attaque normale en premier et la carte spéciale ensuite.

DADFBBCEADC

Robots & Dragons

L’autre grande force de SteamWorld Quest, c’est bien sûr son univers. Le duo SteamWorld Dig explore le Western tandis que Heist fait de nous un pirate de l’espace. Eh bien, c’est désormais le médiéval-fantastique qui s’offre à nous. On ne va pas se mentir, le mélange est étrange à première vue. Des robots en rase campagne avec un château fort au milieu, ça nous fait tiquer. Mais on s’habitue à notre trio composée d’une chevalière, d’une mage et d’un bourin. Il est touchant, souvent drôle et terriblement attiré par les ennuis.

On regrettera seulement que le scénario ne soit pas le plus travaillé, un défaut dans le genre. Car si ce n’est pas le plus important dans un metroidvania, le plaisir de jeu et d’exploration prenant le pas, ce n’est pas la même chose dans un jeu de rôle plus classique. Dommage.

Il en va malheureusement de même pour la bande-son, étrangement rock et qui ne colle pas du tout à l’ambiance à notre avis. Quand on sait que c’est 50% d’un RPG, on ne devrait pas le négliger.

En clair, SteamWorld Dig permet à la série et à ses créateurs d’explorer un nouveau genre avec ses forces et ses faiblesses. Pour les joueurs moins regardants c’est un achat assuré. Mais si l’on est un tant soit peu spécialiste on verra les défauts presque tout de suite. Le jeu reste néanmoins plaisant et enchante avec un mélange d’univers inhabituel.

Verdict

Les plus

  • Les graphismes
  • Un postulat de départ intéressant
  • Un mélange d’univers réussi
  • Des combats stratégiques

Les moins

  • Un scénario qui ne sait pas trop quoi raconter
  • Une bande-son inadaptée et pas très inspirée

Note finale 8 / 10

Commentaires