Far Cry: New Dawn nous replonge dans le Montana. Mais était-ce bien judicieux et surtout nécessaire?

DLC ou Stand-Alone?

Le premier élément qui frappe avec Far Cry New Dawn est la similitude avec son prédécesseur. Là où les développeurs de Far Cry Primal avaient fait le choix de changer le jeu du tout au tout, on se retrouve ici à nouveau dans le Montana, 17 ans après une catastrophe nucléaire. Soit. C’est un choix discutable mais justifiable.

C’est vrai, la création puis la gestation de Far Cry 5 ont été suffisamment longs pour justifier que l’on réutilise la plupart des éléments. Certes mais à ce moment-là, que l’éditeur n’en profite pas pour nous le vendre comme un nouveau jeu quand bien même le prix est un peu réduit (50$ au lieu des 80 habituels). C’est peut-être même une preuve. Pourquoi vendre un nouveau jeu à ce prix-là si ce n’est parce que le contenu est, lui aussi, réduit ou à rabais?

Far Cry® New Dawn
La seule nouvelle arme qui change mais on l’a dès le début!

Une guerre de territoire (bis-repetita)

Pour faire court, Far Cry New Dawn est la suite de Far Cry 5. Ceux qui l’ont fini le savent, il se termine sur une note aussi grave que notre surprise était totale. Puis alors qu’on n’attendait pas une suite, Ubisoft nous l’offre quand même. Un peu comme un troll sur internet qui donne son avis sans qu’on lui demande.

Une catastrophe nucléaire étant ce qu’elle est, elle pousse les habitants de Hope County à se cacher sous terre comme dans Fallout. Ils ne ressortent que 17 ans plus tard. La nature a repris ses droits, les animaux sont changés à jamais et les fidèles de Joseph Seed se sont isolé. Mais de nouveaux antagonistes ont fait leur apparition, les Ravageurs (Highwaymen en anglais). La bande est menée par des jumelles psychopathes mais un peu pathétiques. En même temps il était difficile de passer après des antagonistes aussi réussis que ceux de la famille Seed, Joseph en tête.

Notre héros dont on peut choisir le sexe à nouveau (Ubisoft a bien retenu la leçon), est l’un des derniers espoirs des résistants qui souhaitent reconquérir Hope County et mettre fin au règne de terreur des deux sœurs. C’est ainsi que l’on débute l’aventure, juste avant que le train ne déraille comme par hasard.

Far Cry® New Dawn
Hope County ne vous avait pas manqué? Tant pis, vous y retournerez quand même!

Un mélimélo de contenu

Une fois lâché dans le monde ouvert, on découvre la même carte que le jeu précédent. Elle est tout aussi grande sans pour autant qu’il y ait autant de choses à y faire. C’est là tout le problème de Far Cry New Dawn. Il sort moins d’un an après Far Cry 5 et on sent qu’il n’a pas bénéficié d’autant de soin que son prédécesseur.

Tout parait si arbitraire et décousu que l’on a du mal à suivre l’ensemble. La guerre de territoire qui justifie l’ensemble est vaine et inintéressante. De plus, même si on se doute qu’une catastrophe nucléaire changerait beaucoup de choses, on ne pense pas que les armes seraient affectées. Dans New Dawn, oui. Il faut maintenant se construire ses propres armes en cumulant des ressources éparpillées çà et là. Fini, l’argent, on revient au troc. On se retrouve donc à parcourir des kilomètres, souvent à pied car les véhicules sont le plus régulièrement absents, pour trouver les bonnes ressources.

Alors oui, on prendra du temps à améliorer Prosperity, notre quartier général, mais encore là. Il faut courir récupérer des ressources comme de l’éthanol. Donc on attaque un avant-poste ennemie. Et là, on peut choisir de fouiller la base au complet, ce qui permet de récupérer un peu plus du précieux liquide mais en échange, il faut récupérer à nouveau l’avant-poste avec des ennemis plus forts! C’est un comble!

Mais un élément symptomatique de ce manque de finesse et de temps est l’arbre de compétence. Tout comme dans Far Cry 5 on reçoit des médailles qui nous servent à débloquer des habiletés comme le Wingsuit ou de nouveaux emplacements pour les armes. Mais lorsqu’on ouvre ce menu, il n’y a aucune séparation entre quoique ce soit donnant un aspect très brouillon à l’ensemble.

Far Cry® New Dawn
Roger est une bonne inclusion mais encore il parait posé là comme ça, gratuitement.

Difficilement compréhensible pour les nouveaux et trop similaire au précédent pour les anciens

C’est le seul constat que l’on peut faire après avoir joué à Far Cry New Dawn: c’est un jeu qui a, pardonnez-moi l’expression, le cul entre deux chaises. Les nouveaux venus ne vont pas comprendre grand chose et s’ennuieront rapidement… tout comme ceux qui, comme moi, ont adoré le précédent mais auraient préféré plus de diversité et d’audace.

New Dawn a tout du DLC et son contenu ne justifie aucunement son prix. Cela dit, on salue tout de même les idées et les efforts mais on sent qu’il y a eu un problème quelque part et qu’il n’a pas été réglé.

Verdict

Les plus

  • La qualité technique
  • Roger le Québécois

Les moins

  • La faiblesse du contenu
  • L'aspect recyclage
  • Le scénario tiré par les cheveux
  • L'arbre de compétence bâclé

Note finale 5 / 10