En 1999 sortait Age of Empires II The Age of Kings, développé par Ensemble Studio, qui demeure de nos jours l’un des jeux de stratégie en temps réel ayant le plus marqué le genre. Presque deux décennies plus tard, le titre revient en force avec l’édition HD flambant neuve développée par Hidden Path Entertainment et bon nombre de nouvelles extensions venant ajouter du contenu à ce jeu déjà immense.

Qu’est ce que Age of Empires II?

Pour ceux d’entre vous qui ne sont pas familiers avec la série, revenons rapidement sur le jeu de base avant de nous aventurer dans les nouveautés de l’édition HD. Age of Empires II est un jeu de stratégie en temps réel en vue isométrique dans lequel le joueur se met dans les bottes des dirigeants des plus grosses civilisations de l’époque médiévale (Britanniques, Byzantins, Francs, Japonais…).

L’objectif ultime du jeu consiste à faire évoluer son empire à travers les âges, à développer une économie assez solide pour former une armée digne de ce nom et, fatalement, écraser ses ennemis et les voir mourir devant soi.

Sorti à la même époque que d’autres titans du STR comme Starcraft premier du nom et Warcraft III, Age of Empires II se démarque des grands jeux de stratégie de l’époque (et de la plupart des titres actuels, d’ailleurs). Grâce à son gameplay extrêmement riche et détaillé, étudié soigneusement pour offrir au joueur une expérience du jeu de stratégie la plus complète possible, Age of Empires II marque un grand coup.

Les grands titres STR de Blizzard offrent une expérience du jeu de stratégie très riche également, et ont selon moi l’avantage d’être dotés d’un mode campagne plus intéressant et immersif que la série Age of Empires (qui n’était pas passionné par l’histoire du Roi Liche, ou par l’épopée de Raynor et Kerrigan ?).

Mais ces jeux proposent un type de gameplay plus simple, plus facile à prendre en main et à comprendre, avec seulement quelques races jouables proposant chacune une façon bien particulière d’appréhender le titre. Les parties paraissent plus intenses, mais sont en général beaucoup moins longues que dans Age of Empires II HD Edition.

Nous ne sommes évidemment pas là pour comparer le jeu aux STR de Blizzard, il serait simplement intéressant de se demander pourquoi ces derniers ont atteint un niveau de popularité si élevé alors que Age of Empires est resté dans l’ombre, s’adressant à une catégorie de joueurs plus restreinte. Cela pourrait faire l’objet d’une discussion intéressante.

La partie démarre avec quelques villageois et bâtiments…

Les fondements du gameplay du jeu

Age of Empires II HD Edition base son système de jeu sur l’évolution de l’empire du joueur à travers un certain nombre d’âges. On commence la partie à l’âge sombre avec trois malheureux villageois, un éclaireur et un forum.

À force de travail, d’exploration et de moutons et autres sangliers soigneusement égorgés pour nourrir notre population, on réussit à passer à l’âge féodal, puis à l’âge des châteaux, et enfin, à moins que l’ennemi ait déjà été écrasé, à l’âge impérial.

Le passage à l’âge supérieur coûte cher en ressources, mais permet d’accéder à de nouvelles unités de plus en plus puissantes, à de nouvelles améliorations et à de nouveaux bâtiments. Savoir maintenir un rythme d’évolution constant est donc essentiel, car avoir un âge en retard  mènera le joueur à sa perte.

L’économie du jeu est basée sur l’exploitation de quatre types de ressources : le bois, essentiellement utilisé pour construire des bâtiments ; la nourriture, pour créer des unités ; l’or, qui est le véritable nerf de la guerre et ouvre accès aux meilleures améliorations et unités du jeu ; et enfin la pierre, utilisée pour bâtir des édifices défensifs (châteaux, tourelles…).

Comme la plupart des STR, Age of Empires II mettra vos compétences de gestion à l’épreuve, car votre performance et vos chances de gagner seront déterminées par votre capacité à exploiter et dépenser ces ressources sagement, trouvant un équilibre entre création d’unités, passage à l’âge supérieur et améliorations militaires ou technologiques. Dans Age of Empires II HD Edition, la clé est avant tout de développer une économie solide et d’empêcher l’adversaire de développer la sienne.

… et se termine avec une grande ville dynamique et fortifiée

Ainsi, le jeu trouve son axe autour de l’exploitation de ressources. On exploite, on forme des unités, on envoie ses unités perturber l’exploitation de l’adversaire pour l’affaiblir autant que possible. Si ce principe de Hit’n run est présent dans la plupart des STR, il constitue ici une partie essentielle du jeu. Ajoutant à ceci la présence de bâtiments défensifs robustes pouvant véritablement couper l’avancée des troupes ennemies, une partie typique de Age of Empires II dépasse facilement les soixante minutes, pendant lesquelles les joueurs s’affrontent par des combats de plus en plus sanglants qui, petit à petit, font peser la balance en faveur de l’un d’eux.

 

Dans Age of Empires II HD Edition, la clé est avant tout de développer une économie solide et d’empêcher l’adversaire de développer la sienne.

Le jeu est également doté d’un système d’unités intelligemment pensé. Chaque civilisation possède bien évidemment ses avantages et ses faiblesses : les Byzantins ont des bâtiments plus résistants et sont par conséquent une civilisation défensive parfaite ; les Huns n’ont pas besoin de construire d’habitations pour augmenter leur limite de population, ce qui facilite les rush

Chaque civilisation a accès à un arbre d’évolution différent et possède ses propres unités spécialisées. Ainsi, jouer les Japonais débloque l’accès aux Samouraïs, jouer les Sarrasins permet la création de Mamelouks… Derrière cet arbre d’évolution immense se cache un système très développé de counters. Chaque unité peut se faire contrer par une autre unité, et chaque unité (logiquement) peut en contrer une autre.

Ainsi, le piquier est efficace contre la cavalerie, mais est totalement à la merci des archers, et les archers se font à leur tour écraser par la cavalerie. Le résultat général, grâce à la diversité des civilisations, des unités, bâtiments, cartes et ressources à exploiter, est un jeu incroyablement détaillé, qui offre un potentiel immense pour développer des stratégies originales.

Le jeu propose bien évidemment un mode multijoueur, mais il est aussi possible de s’exercer contre des IA, qui étaient déjà très bien codées à l’époque et ont eu droit à quelques retouches dans la version HD. Un mode campagne est également disponible qui vous permettra de combattre les Anglais à l’aide de Jeanne d’Arc pendant la guerre de Cent ans, ou encore de venir terroriser l’occident dans la campagne de Genghis Khan.

Le gros du jeu se focalise tout de même sur les matchs à mort classiques consistant à éliminer son adversaire et son empire, mais il existe d’autres modes de jeu. Dans le mode Wonder race, le premier joueur qui réussit à construire une merveille gagne.

Dans le mode Régicide, chaque joueur doit défendre son roi, et le dernier à survivre l’emporte. Dans le mode Roi de la colline, les joueurs doivent se disputer le contrôle d’un monument placé au centre de la carte.

Le mode Defend the wonder permet à un des joueur de défendre seul un monument contre les joueurs ennemis. Le joueur peut même, par l’éditeur de scénario, créer sa propre carte, avec son propre scénario et son propre mode de jeu. Les plus créatifs peuvent donc y trouver leur compte. La diversité des modes de jeu combinée avec le grand nombre de nations jouables et de possibilités stratégiques font de Age of Empires II un titre dont il est difficile de faire le tour.

 

Le jeu propose un panel d’unités très varié, chacune pouvant en contrer une autre

Les nouveautés de l’édition HD

Si le jeu de base était déjà extrêmement complet, la nouvelle version vient encore ajouter plus de contenu et plus de sophistication à ce monument du STR. Venons en donc maintenant à l’édition HD. Comme son nom l’indique, le jeu s’est offert une refonte toute en 1080p et un remaniement de l’IA qui revient plus agressive que jamais et se fera un plaisir de vous rush dès l’âge féodal. Certains aspects du gameplay ont été également revisités. On peut par exemple désormais jouer avec une limite de population de 500, pour ceux qui voudraient créer des armées dignes d’une légion Romaine. Techniquement, on garde les musiques originales du jeu, une bande son très agréable pour vous accompagner dans vos parties et des effets sonores réussis. Niveau graphismes, le jeu était déjà très beau pour l’époque, les bâtiments, unités et autres éléments visuels sont très détaillés, d’autant plus que certaines textures (l’eau, notamment) ont été retravaillées dans cette nouvelle édition. Age of Empires II HD Edition reste tout de même selon moi assez anecdotique, et les améliorations visuelles ne sont pas nécessairement flagrantes aux premiers abords. L’un des très gros points positifs du portage HD est qu’il a réellement ressuscité le multijoueur du jeu. Fini l’ancien système en TCP/IP, il est désormais possible de rejoindre une partie d’une façon bien plus simple et directe par le biais des serveurs Steam. L’expérience en ligne du jeu s’est donc très nettement améliorée. Enfin, on aurait aimé un petit remaniement de certains aspects ergonomiques du jeu. Permettre au joueur de sélectionner toute son armée en même temps, par exemple. Niveau gameplay, le jeu original laissait une belle marge d’amélioration que Hidden Path aurait pu exploiter dans cette nouvelle édition. Il aurait été appréciable que le studio aille au bout de la refonte du jeu, et retouche les quelques aspects du gameplay original qui laissaient à désirer.

Les khmers sont une des nombreuses civilisations supplémentaires jouables dans les extensions.

Au niveau des extensions, Age of Empires II The Age of Kings (le jeu de base) s’était déjà vu enrichir par l’extension The Conquerors, qui nous offrait la possibilité de jouer, entre autres, les Espagnols, les Aztèques et les Mayas et de nous battre pour le contrôle du nouveau monde. Pour ajouter encore plus de finition au jeu, Age of Empires II HD Edition s’est encore doté de plusieurs extensions qui offrent de nouvelles cartes, nouvelles missions de campagnes et évidemment, de nouvelles civilisations jouables. Ainsi, African Kingdoms nous permet d’incarner les Berbères, les Maliens, les Portugais et les Ethiopiens. The Forgotten nous donne accès aux Italiens, Incas, Slaves, Magyars et Indiens. Rise of the Rajahs nous envoie en Asie pour incarner les Vietnamiens, les Malaisiens, les Khmers et les Birmans.

 

Il aurait été appréciable que le studio aille au bout de la refonte du jeu, et retouche les quelques aspects du gameplay original qui laissaient à désirer

Au final, Age of Empires II HD Edition et les extensions qui ont suivi offrent une nouvelle jeunesse au jeu. Même si l’optimisation en HD aurait pu être mieux réussie, cela fait toujours plaisir de redécouvrir ce titre sous un nouvel angle. Le contenu des extensions ajoute véritablement de l’intérêt. Malheureusement, ces améliorations ne suffiront peut-être pas à certains pour justifier le prix de 21.99$ sur Steam en ajoutant 10.99$ par extension, qui nous fait arriver très vite à une somme assez élevée. Si vous êtes intéressés, je vous conseille d’acheter le bundle contenant le jeu de base et toutes les extensions, qui vous reviendra à moins cher.

 

Les apports du Steam Workshop

Je tiens à finir sur une petite note de remerciement à la communauté des joueurs qui, par le biais du Steam Workshop, a fait un travail spectaculaire pour contribuer au peaufinement du jeu. Le Workshop est plein à craquer de mods qui vous donneront accès à de nouvelles textures, à des améliorations graphiques, à de nouveaux thèmes sonores et (surtout) à de nouveaux taunt packs pour les parties en ligne.

C’est grâce à Steam Workshop et au travail qui s’y fait que j’ai pu jouer la campagne de William Wallace sur fond de la musique de Braveheart, et que j’ai pu lancer des “Your mother was a Hamster, and your father smelled of elderberries” en ligne, grâce au Monty Python taunt pack de Captain Midnight. Au final, si l’amélioration graphique et sonore du jeu reste assez anecdotique, les mods apportent plus de finition de ce point de vue. Voici quelques liens vers les mods qui, selon moi, font véritablement une différence et pourront améliorer votre expérience de jeu. Je vous invite à visiter le Workshop pour plus de choix!

 

Architecture Renovation par Oxam: http://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=310413469&searchtext=

Ozhara’s full texture pack par Ozhara: http://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=146264514&searchtext=

Enhanced blood (Pour les plus violents) par Silent Ape: http://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=334181584&searchtext=

Enhanced water par Silent Ape: http://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=457614775&searchtext=

 

En conclusion:

Si l’original était déjà un monument à son époque, Age of Empires II HD Edition et les nouvelles extensions feront plaisir à tout ceux qui, en 1999 déjà, étaient devenus des bâtisseurs d’empires grâce à ce jeu. Malgré le prix, les quelques problèmes anecdotiques d’optimisation en HD et un manque cruel d’amélioration de certains aspects du gameplay, je n’ai pas regretté d’avoir racheté le jeu original.

Je le conseille à tous ceux et toutes celles qui voudraient redécouvrir leur jeu de stratégie préféré, et à tous les néophytes qui cherchent un bon STR réaliste et complet. Age of Empires II HD Edition demeure pour moi le jeu de stratégie offrant le gameplay le plus riche, qui ouvre le plus de possibilités quand il s’agit de développer des stratégies originales, et d’une façon générale, qui est le plus complet.

On se retrouve sur le champ de bataille! Je main les Mongols, vous êtes prévenus.

Verdict

Les plus

  • Extrêmement complet
  • Possibilité de développer des stratégies très flexibles, en fonction des cartes, des civilisations, etc…
  • Nombreuses civilisations jouables
  • Le Workshop offre maintes améliorations techniques au jeu
  • L’expérience en ligne s’est améliorée
  • Des extensions riches en contenu (nouvelles civilisations, cartes, missions de campagne...)
  • Les améliorations techniques de la version HD donnent une nouvelle jeunesse au titre...

Les moins

  • ... Mais l'optimisation HD aurait pu être plus poussée et peaufinée
  • Manque d'améliorations d'un point de vue ergonomique et prise en main
  • Peu de changement au niveau du gameplay
  • Relativement cher pour un jeu remasterisé

Note finale 8 / 10