Critique – WarioWare: Get It Together!

WarioWare, c’est un Mario Party hyperactif : 200 mini-jeux d’une durée de 4 secondes! Une instruction apparaît à l’écran et vous devez accomplir une action en tentant de ne pas vous laisser déconcentrer par les visuels hilarants et uniques de chaque jeu. Avec l’ajout d’un mode coopératif et d’un changement de mode de contrôle révolutionnaire pour la série, c’est le moment idéal pour découvrir ce petit bijou unique et complètement fou!

Je rêvais d’un WarioWare pour la Switch. Les trois dernières sorties n’ont pas assouvi ma soif de nouveaux micro-jeux. On a eu droit à une compilation sur 3DS, une édition légère sur Wii U, puis un DIY à créer soit même sur DS. Le dernier « vrai » WarioWare avec 200 nouveaux micro-jeux remontait à la version Wii en 2006 (il y a 15 ans!), soit l’époque de Wii Sports, de New Super Mario Bros., Final Fantasy XII, Kingdom Hearts II… ça date!

WarioWare: Get It Together! est une source inépuisable de surprises et d’innovation

La série WarioWare a toujours été synonyme d’innovation : chaque itération mettait en vedette une fonction de la console sur laquelle il se trouvait. Un gyro senseur inclus dans la cartouche sur GBA (Twisted!), le multijoueur sur Gamecube (Party Games), l’écran tactile de la DS (Touched!), l’appareil photo du DSi (Snapped!), la manette de Wii (Smooth Moves) ou le deuxième écran de la Wii U (Game & Wario).

Quand on prend le temps d’y penser, c’est encore le cas sur Switch. C’est bien sûr les Joy-Con détachables qui se partagent comme une Kitkat qui rendent la console unique. Ce WarioWare inclut donc pour la première fois un mode coopératif (optionnel) tout au long de l’aventure.

On peut imaginer que sa deuxième nouveauté a découlé du questionnement qu’ont eu les développeurs suite à la question «vcomment pouvons-nous différencier les joueurs à l’écran? Un curseur de couleur différente? Pourquoi pas un personnage? ». Parce que si la série WarioWare contient une richesse mis à part ses micro-jeux déjantés, c’est sa bande de personnages loufoques et attachants.

Voici un exemple de gameplay (a ne pas écouter en entier pour vous garder des surprises) :

20 personnages jouables!

À la manière d’un jeu de combat, WarioWare: Get It Together! nous demande de choisir les personnages qui constitueront notre équipe et qui seront en rotation permanente pendant la prochaine série de micro-jeux. Pour la première fois dans la série, nous les contrôlons en utilisant un joystick et le bouton A. 

Ce qui change tout, c’est que CHAQUE personnage agit différemment. Par exemple, Wario possède un jet-pack; il peut donc librement flotter dans l’écran, alors que son attaque spéciale est son célèbre dash. Pour sa part, 9-Volt fait des allers-retours sur son skateboard au bas de l’écran et utilise son yo-yo pour frapper directement au-dessus de sa tête.

Vous comprendrez donc que la solution pour résoudre le même micro-jeu n’est pas la même. Calculons le total : 200 micro-jeux, multipliés par les 20 personnages jouables, est égal à 4000 combinaisons uniques!

On doit donc rester alerte, même lorsqu’on connaît le jeu par cœur, contrairement aux anciennes versions qui peuvent parfois devenir qu’une série de réflexes pavloviens (si par exemple on associe certains visuels à appuyer rapidement sur un bouton, sans vraiment y réfléchir).

Quand on est deux, ça va deux fois mieux?

Pour la première fois, WarioWare: Get It Together! est jouable en entier en co-op! Les micro-jeux demeurent les mêmes qu’en solo; on pourrait croire que c’est plus facile si deux personnages à l’écran travaillent ensemble pour atteindre un même but, non?

Faux! Le chaos omniprésent est décuplé, non seulement parce vos personnages se contrôlent différemment les uns des autres, mais souvent parce que l’on nuit à l’autre joueur sans le vouloir! Bien sûr, lorsque les deux joueurs ont de l’expérience et connaissent les micro-jeux, ça devient sérieux et tendu, et chaque victoire nous rend fiers et complices. C’est du chaos multijoueur amusant (et parfois frustrant) digne des meilleurs jeux de party, tel que démontré de façon 100 % réaliste par cette vidéo officielle de la chaîne YouTube de Nintendo.

En prime, quelques party games multijoueur

Variety Pack est une collection d’activités compétitives pour 1 à 4 joueurs. On y trouve une parodie de Super Smash, du volleyball, un endless runner, mais surtout, plusieurs compétitions utilisant les 200 micro-jeux. Ça va du simple 1v1 côte à côte, à une série de mini-jeux plus longs à la Mario Party. Rien n’est aussi amusant que le jeu principal, mais c’est un ajout grandement apprécié vu le prix tout de même élevé de WarioWare: Get It Together! (65 $ avant taxes).

Rejouabilité infinie

Même si vous investissez environ 2 heures pour terminer la campagne, on vous avertit qu’à ce moment, le plaisir ne fait que commencer! 

Vous n’aurez certainement pas vu tous les micro-jeux avant d’atteindre le générique. Vous devrez donc nécessairement doubler votre temps de jeu et revisiter chacune des séries de micro-jeux pour espérer tomber sur une nouveauté. Puis, si la campagne s’arrêtait après le premier boss de chaque niveau, ce n’est pas le cas par la suite! Le véritable plaisir est d’essayer de tenter de battre son propre record.

Sinon, une liste de défis de style achievements ajoutera assurément des dizaines d’heures de plaisir à travers les différents modes de jeu. Ceux-ci vous récompensent avec des pièces de monnaie, à utiliser pour obtenir des collectibles aléatoires qui sont par la suite donnés aux personnages manuellement. Ceci permet de débloquer de nouvelles options de couleurs pour personnaliser vos héros. C’est inutile, il faut l’avouer, mais ça nous donne une excuse pour investir encore plus de temps.

Wario Cup, un mode en ligne (ou presque!) pour WarioWare: Get It Together!

Pour le long terme, Wario Cup propose un défi spécifique par semaine, où vous tenterez de gravir les leaderboards. Le personnage et les micro-jeux sont parfois prédéfinis, à recommencer autant de fois que vous le souhaitez. Ça reste un peu maigre comme contenu en ligne. On aurait bien aimé voir des matchs compétitifs 1v1 en ligne avec un tel jeu, qui peut être incroyablement difficile à haute vitesse.

Somme toute, ce WarioWare réussi à conserver tout ce qui rendait le jeu original si charmant, imprévisible et comique, tout en ajoutant des éléments qui révolutionnent le gameplay de façon majeure (co-op, personnage à l’écran). Ce n’est définitivement pas pour tout le monde, mais heureusement, une démo est disponible sur le eShop, question de voir si l’investissement en vaut la peine. Ceux qui ont une fatigue de WarioWare ne seront pas renversés, alors que les nouveaux joueurs le seront. Les fans, eux, seront ravis. C’est exactement ce que nous souhaitions.

Verdict

Les plus

  • 200 nouveaux micro-jeux
  • Nouveau mode de contrôle qui change tout
  • Mode co-op génial
  • Rejouabilité infinie
  • Idéal pour les courtes parties en mode portable 

Les moins

  • Mode en ligne limité
  • Un peu dispendieux

Note finale 9 / 10