Critique – Encased: A Sci-Fi Post-Apocalyptic RPG

Ceux qui me connaissent savent que j’adore les jeux vidéo de type RPG et que j’ai un petit penchant pour les jeux qui ont un style rétro. Voilà que le jeu Encased: A Sci-Fi Post-Apocalyptic RPG, de Dark Crystal Games, est maintenant disponible sur PC et j’ai eu la chance de le tester pour vous.

Que vous aimez les jeux comme les premières itérations de Fallout ou même Baldur’s Gate, vous savez que les RPG et Action-RPG isométriques à la saveur Diablo ont souvent eu la cote. Encore récemment, des jeux comme Disco Elysium ou la saga Divinity (après tout, certains membres du studio sont des ex-employés de Larian) proposent le même concept mais avec des confrontations plus tactiques.

Force est d’admettre que le jeu Encased n’est ni l’un, ni l’autre, mais il possède tout ce qu’un fan de RPG désire : une excellente histoire et une très bonne mécanique. Après avoir plongé dans l’univers d’Encased, vous constaterez assez rapidement que l’histoire est captivante et qu’elle est solide. Il a de commun au genre ses longs dialogues, son exploration et tout ce qui peut être trouvé qui vous permettra d’assembler les pièces du puzzle dystopique de cette version alternative des années 70.

encased gameplay

Un peu plus sur ce qu’est Encased: A Sci-Fi Post-Apocalyptic RPG

En tant qu’employé de la firme CRONUS, votre premier rôle sera de nous dire si vous êtes un ingénieur, un agent de la sécurité, un bureaucrate, un scientifique ou même un prisonnier. Chaque rôle est attribué à son propre code de couleur; votre rôle déterminera grandement vos capacités et aptitudes physiques.

Noyau central de votre aventure, ce système de classes servira de pivot majeur autant en combat qu’en exploration. Il a aussi un fort impact ai niveau de l’histoire. Et croyez-moi, ce n’est pas parce que vous choisissez d’être un scientifique que cela veut dire que vous êtes mieux qu’un simple prisonnier. Certaines de vos décisions seront cruciales et affecteront votre réputation au sein des différentes factions présentes en jeu. Elles entraîneront également des conséquences à court ou à long terme.

Les missions, autant principales que secondaires, sauront vous intriguer et vous surprendre. Parfois en situation d’autorité, parfois du côté des opprimés et des maltraités, vous pourrez choisir ce qui vous convient le mieux à chaque instant. Comme si ce n’était pas assez, le narratif soigneusement conçu rappelle les jeux développés dans les années 90. Il vous immergera dans ces moments intenses avec aisance.

Encased vous invite à participer à une exploration minutieuse où vous passez des heures à chercher dans la moindre boite ou dans chaque armoire pour des matériaux ou encore des objets comme des reliques. Tout cela dans le but de créer de nouveaux équipements. Le système de création d’objets vous motivera en tout point puisque vos limites seront vos capacités en fonction de votre niveau d’expertise. Que ce soit en technologie, en crochetage ou même en cuisine, l’arbre de compétences vous permettra de débloquer de nouveaux talents en atteignant un certain pointage. Il faudra bien réfléchir à ce que vous désirez augmenter, car certaines compétences pourront avoir un avantage considérable sur votre progression si elles sont augmentées.

Encased présente également un aspect de survie bien équilibré. Vous aurez besoin de gérer votre faim, votre soif, votre fatigue et même les altérations d’état gênantes comme les saignements. Cela vous poussera donc à rechercher plus souvent des établis ou autres endroits qui pourront vous permettre de vous reposer adéquatement.

encased exploration

Là où le bât blesse, c’est par rapport au système de combat. Certes, le système de déplacement sur des cases avec la gestion de points d’action pour ses personnages est parfaitement adaptée pour ce type de jeu, mais l’absence totale d’intelligence artificielle pour les ennemie ou les scénarios en combat en font une mécanique peu attirante. Les combats sont aussi simples que de répondre aux questions suivantes : « Est-ce que j’ai un équipement adéquat? Mon niveau est-il assez élevé? Est-ce que je possède assez de ressources de guérison? ». Ensuite, c’est un simple échange de coups.

Oui, l’utilisation de capacités psioniques de certains personnages dans le Dôme contribue à rendre les combats plus plaisants. Même chose du côté du vaste choix d’armes à une ou à deux mains. Mais ce n’est en rien révolutionnaire et c’est beaucoup trop simpliste.

Autre petit bémol, les scènes où nous devons être un tant soit peu furtif sont décevantes. Aucune sensation de désir de passer inaperçu. À un point tel que vous ne pouvez même pas vous accroupir et le système de détection est radial plutôt qu’être un cône de vision devant l’ennemi.

Finalement, bien que certains personnages vous suivront dans votre périple, ne vous attendez pas à vous attacher à eux de quelconque façon. Après tout, le Dôme n’est pas un endroit pour se lier d’affection alors tout lien affectif, quel qu’il soit, sera purement superficiel. Ces personnages ne pourront pas être modifiés, leurs capacités et caractéristiques étant propres à ceux-ci.

Plus vous progresserez dans l’aventure, plus vous serez intrigué par ce que le Dôme vous fait voir. Certains phénomènes seront même à la fois étranges et inexplicables, tout comme les Mobius, des objets mécaniques en symbiose avec des éléments organiques.

Ne vous attendez pas à un jeu vaste en monde ouvert : vous êtes enfermé dans un Dôme. Cependant, il devient facile à gérer, propose plusieurs recoins importants et la carte se dévoile au fur et à mesure que vous progressez.

Le côté artistique

Artistiquement parlant, le jeu s’appuie beaucoup sur des références comme le classique film de Stanley Kubrick 2001, l’Odyssée de l’Espace. Le souci du détail est très présent et apprécié. Certes, ce n’est pas un AAA avec des graphismes à tout casser, mais la qualité visuelle est très bien. Le côté audio est très bien également. Dark Crystal Games propose une bonne trame sonore et des effets audios dignes de tout bon jeu rétrofuturiste.

Verdict

Les plus

  • Une excellente histoire accrocheuse
  • Un RPG à l’ancienne comme on aime
  • Cinq classes distinctes
  • Une abondance de PNJ qui viennent vous aider

Les moins

  • Les combats sont un peu fades
  • La modélisation laisse à désirer
  • Le mécanisme de furtivité

Note finale 7 / 10