C’est au Comic Con de Montréal qui se tenait du 7 au 9 juillet 2017 que s’est déroulé JamNATION, la première Game Jam de la saison. Cet événement de la Guilde des Développeurs de jeux vidéo du Québec a été lancé dans une phase de test l’année passée au Comic Con, mais c’est véritablement en 2017 que le projet s’est concrétisé.

Collaboration et esprit d'équipe

Comme nous le signale Élaine Gusella, responsable des communications pour l’événement, le concept est très simple : «Des entreprises commanditent des équipes sur place qui peuvent être constituées de salariés de la société en question ou bien de hobbyistes ou même d’étudiants. C’est vraiment ouvert à tous. Le thème pour cette compétition est le rite de passage et je suis sûr que les équipes vont rivaliser d’ingéniosité et nous surprendre comme à chaque fois.»

Ce thème comportait également deux contraintes : collaborer avec des employés de Vibe, qui étaient sur place spécialement pour l’occasion, et enregistrer des sons avec l’aide du public, soit des participants du Comic Con. De quoi stimuler la créativité.

Louis-Félix Cauchon, président de la Guilde et co-fondateur de Boréalys, nous explique en quoi cet événement est important pour l’association qui rassemble maintenant 125 studios dans tout le Québec : «JamNATION porte ce nom, puisque nous aimerions exporter le projet. Par exemple, des équipes en Ontario ou aux États-Unis pourraient affronter nos équipes du Québec. Cela permettrait à la Guilde de rayonner, surtout si nos équipes sont meilleures que les autres !»

Marc-André Lavoie de Lavwa Games fait partie d’une de ces équipes commanditées par une entreprise et est un habitué des Game Jam, puisque ce passionné de la première heure continue à avoir un travail de jour ainsi qu’à coder et concevoir la nuit : «Les Jams me permettent de rencontrer de nouvelles personnes et de donner le meilleur de moi-même pendant ces quelques heures, même si j’ai tendance à m’éparpiller quelque peu !»

Enfin, Atul Mehra, co-fondateur et chef du studio Spearhead, est conscient de l’intérêt des Jams pour une entreprise : «Ces événements sont particulièrement intéressant, puisqu’ils nous permettent de rencontrer de nouveaux talents et de créer un lien en observant qui est capable de travailler sous pression.»

Au bout de 40 heures de travail acharné, les présentations ont été faites dans l’une des salles de conférences du palais des congrès et les juges ont tranché. C’est donc l’équipe Outerminds Omega qui a remporté le grand prix du Jury ainsi que le prix audio avec Mecha Super Nova et sa manette personnalisée. Félicitations à tous les participants et on a hâte de voir ce que la prochaine Game Jam nous réserve !