Publicité
Publicité

Chivalry 2 : une bêta sanglante et prenante!

Suite à l’annonce d’une bêta ouverte pour Chivalry 2, je n’ai pas tardé à télécharger le jeu créé par Torn Banner Studios.

J’avais beaucoup apprécié Chivalry premier du nom à l’époque sur PC. Un vrai défouloir médiéval où deux factions (Mason et Agatha) se livrent des batailles épiques pour le contrôle de zones.

Chivalry 2 sera tout de suite familier aux fans du premier titre. Les développeurs n’ont pas réinventé la roue : ils l’ont tout simplement améliorée.

Sur PlayStation 5, j’ai été bluffé par la fluidité des combats. Même à 64 joueurs en simultané, la fréquence d’image (framerate) ne bronche pas. C’est tout à l’honneur de Torn Banner Studios, car pour une bêta je m’attendais à pire.

Le système de combat a quelques tours de plus dans son sac par rapport au premier Chivalry. Les attaques ont du poids, il est possible de contrer et contre-attaquer, d’effectuer des parades. Chaque classe de personnage a un style bien particulier, de l’archer plus discret au chevalier avec une masse d’armes.

Après un didacticiel assez simpliste, vous serez prêt à affronter des joueurs en ligne dans des modes en équipe à 40 ou 64 joueurs. Il y a aussi un mode Free-for-all (FFA) particulièrement chaotique pour cette bêta.

Voici un résumé de mon expérience jusqu’à maintenant avec Chivalry 2 en version bêta :

Ce que j’ai aimé

  • Le système de combat, à la fois complexe et accessible
  • Plusieurs choix tactiques avec des habiletés qui ne sont pas abusées
  • La fluidité du moteur de jeu en 4K 60FPS
  • Le chaos généralisé, surtout en mode FFA
  • Le niveau de gore juste à point, démembrement inclus!
  • La thématique médiévale bien exploitée
  • Des environnements époustouflants pour les rares zones incluses dans la bêta

Ce que j’ai moins aimé

  • Les restrictions de zone pendant les missions qui vous étiquettent comme déserteur (si vous vous éloignez trop)
  • Le système de progression qui n’est pas très généreux
  • Les chevaux ne sont pas dans la bêta et pourtant, c’est l’une des grandes nouveautés du jeu
  • J’aurais apprécié plus d’interactivité dans les zones au-delà des rares barils, balistes, etc.
  • L’absence de musique pendant les combats est étrange
  • Les cris de guerre viennent à déranger après un moment

Le jeu n’était pas du tout sur mon radar, mais avec cette bêta j’ai été convaincu de me l’acheter à sa sortie. Chivalry 2 sera distribué sur PC, PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One et Xbox Series le 8 juin prochain. À noter que la version PC est une exclusivité temporaire d’un an au Epic Games Store. Si mes impressions ne vous ont pas convaincues, sachez que le jeu sera offert à un prix budget de 39,99 $ US.

Site officiel : https://chivalry2.com