Ces films de jeux vidéo annoncés, mais jamais concrétisés (3e partie)

C’est connu, les adaptations de jeu vidéo au cinéma ont rarement été un gage de qualité. La plupart du temps, c’est une façon facile pour les studios de films de faire de l’argent sur une franchise déjà établie et un moyen pour les studios de jeu vidéo de rentabiliser leur franchise et de la faire connaître un plus grand public.

Lors des 20 dernières années, plusieurs annonces de films adaptés ont été faites en grande pompe, mais très peu se sont concrétisés. Dans ce troisième article, nous parlerons de la tentative d’un film pour Resident Evil, Splinter Cell et Halo.

RESIDENT EVIL

Oui, on a bel et bien eu la chance d’avoir 6 films adaptés de la célèbre franchise de Capcom. Des chefs-d’œuvre remplis de subtilité scénaristique et réalisé par une main de maître par le meilleur des meilleurs, le seul et unique Paul W.S. Anderson. Quoi demander de plus ?

Il faut savoir qu’avant qu’Anderson soit aux commandes de la toute première adaptation de Resident Evil en 2002, il devait y avoir un film beaucoup plus proche du scénario du jeu et réalisé par George A. Romero ! Un film par Romero sur une franchise clairement inspirée par les films de Romero. La boucle aurait été bouclée.

En 1998, Capcom engagea le célèbre réalisateur afin de réaliser une publicité de 30 secondes pour faire la promotion de Resident Evil 2 au Japon. Pas besoin d’en voir plus pour les patrons de Sony Pictures, qui après avoir visionné la publicité demandent à Romero d’écrire et réaliser un film sur la franchise Resident Evil.

Ce dernier a donc écrit une première version du script qui met en vedette les personnages de Chris Redfield et Jill Valentine dans le manoir Spencer. Malheureusement, Sony et Capcom ne trouvaient pas le script assez bon à leur goût… C’est finalement Paul W.S Anderson qui a écrit et réalisé Resident Evil (2002).

Faut croire que la décision fut bénéfique pour le portefeuille de Sony. Les 6 films de la franchise ont rapporté plus de 1,2 milliard de dollars US…

SPLINTER CELL

Vous vous souvenez de cette bande-annonce disponible dans le jeu Splinter Cell : Chaos Theory (2005) qui nous annonçait en primeur qu’il y aurait un film sur la franchise ? Paramount Pictures avait mis la main sur les droits de la franchise en 2004. Et bien nous voilà en 2019 et on attend toujours !

Ubisoft nous remet ça en 2011, en annonçant qu’il créait la Ubisoft Motion Pictures, une compagnie de production qui serait en charge d’adapter ses populaires franchises. Assassin’s Creed, Splinter Cell et Ghost Recon sont les premières franchises visées pour être adaptées au grand écran. Sachant que la compagnie avait auparavant acheté le studio québécois d’effets visuels Hybride Technologies en 2008, tout semblait être en place pour qu’Ubisoft puisse aller de l’avant avec ses projets.

Fin 2012, on nous annonce que Tom Hardy incarnerait Sam Fisher ! En plus d’avoir trouvé un scénariste, Ubisoft a trouvé un nouveau partenaire afin de mettre à terme son projet, New Regency.

Mars 2014, on annonce avoir signé Doug Liman (The Bourne Identity, Edge of Tomorrow) afin de réaliser le film Splinter Cell. Ce dernier affirme à IGN qu’il souhaite pouvoir montrer un Sam Fisher beaucoup plus jeune que celui des jeux vidéo. Il ne fera pas long feu, car il quitta le projet en 2015.

En 2017, le producteur confirme que le script a été réécrit afin de se distancer des films de James Bond et Jason Bourne et qu’il serait classé PG-13 (interdit au moins de 13 ans). Depuis, aucune nouvelle… Peut-être que l’insuccès du film Assassin’s Creed a mis fin à nos espoirs…

HALO

La franchise a été adaptée en live-action grâce à la minisérie Halo 4 : Forward Unto Dawn et Halo : Nightfall. Mais rien vraiment à la hauteur de la popularité de la franchise. Pourtant, l’idée d’adapter les aventures de Master Chief sur grand écran existe depuis longtemps.

C’est en 2005 que Microsoft engagea le scénariste (et aujourd’hui réalisateur) Alex Garland, qui avait écrit le scénario de 28 Days Later. L’histoire reprenait celle du tout premier jeu, tout en empruntant certains éléments de la fin de Halo 2. Mais Microsoft ne connait rien à la production de film à grand déploiement, il doit donc se trouver un partenaire et décide d’envoyer le script aux grands studios d’Hollywood.

Le deal de Microsoft pour ces studios : Microsoft s’engageait à donner 10 millions de dollars pour la production contre 15% des profits du film. Et Microsoft avait un droit de veto sur le scénario et plusieurs autres aspects de la production. En gros, tout le risque revenait aux studios de films alors que Microsoft n’en prenait aucun ! Évidemment personne n’a accepté. Mais Universal et Fox étant intéressés, ils se sont mis ensemble afin de négocier avec Microsoft et une entente (un peu plus juste) a été signée !

Première grosse prise, Peter Jackson (la trilogie Lord of the Rings) est engagé pour produire le film ! Mais ce dernier n’est pas gratuit, il demande une part des bénéfices du film. Il ne reste plus qu’à trouver le réalisateur. Après avoir flirté avec Guillermo del Toro, c’est finalement l’inexpérimenté Neil Blomkamp qui fut choisi pour réaliser Halo.

Mais la réécriture du scénario a prit plus de temps que prévu, au point où en 2006, la 20th Century Fox et Universal donna un ultimatum à Peter Jackson. Ce dernier ainsi qu’un autre membre de la production refusa de réduire le pourcentage de profit demandé en salaire et l’entente entre Fox, Universal, Microsoft et Peter Jackson tomba à l’eau, mettant ainsi fin aux espoirs d’avoir un film à grand déploiement dans l’univers de Halo.

Depuis, Microsoft a annoncé un partenariat avec Showtime afin de développer une série télé. Le duo Peter Jackson et Neil Blomkamp ont par la suite fait le film District 9.

En poursuivant votre navigation sur Jeux.ca, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation. En savoir plus sur notre utilisation des cookies