Apple Arcade: État des lieux

Source: Apple

Apple et le jeu vidéo

Cette chronique a été réalisée avec un code Apple Arcade généreusement fourni par Apple.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est important, je trouve, de le contextualiser. Apple et le jeu vidéo, ça n’a rien de nouveau. Steve Jobs, l’un des co-fondateurs, travaillait à Atari lorsque lui est venu l’idée d’Apple (en gros). De plus, qui avait-il enrôlé pour « l’aider » à réaliser Breakout, Steve Wozniak, lui aussi à la base d’Apple. Mais la relation entre la firme et le jeu vidéo ne s’arrête pas là.

L’Apple II, paru en 1977, a été une plateforme qui a connu une myriade de titres dont des pionniers comme Zork ou Mystery House. Cet ordinateur a aussi permis à de nombreux développeurs de se découvrir une passion pour la création de jeux vidéo. On pense notamment à Jordan Mechner qui a développé Prince of Persia sur cette machine qui a révolutionné le petit monde du jeu vidéo en 1989.

Prince of Persia a été entièrement développé sur Apple II Crédit : Jordan Mechner

Par ailleurs, certains jeux qui ont connu un beau succès ont débuté leur carrière sur Macintosh. C’est notamment le cas de Myst développé par Cyan d’abord pour Mac et porté ensuite sur consoles et PC.

Mais la plus grosse présence d’Apple dans le jeu vidéo c’est lorsqu’ils ont sorti leur propre console en partenariat avec Bandai, la Pippin. Dire que c’était un échec est un euphémisme. Seuls 42 000 exemplaires de cette machine basée sur le Power Mac ont trouvé preneur. Elle n’a pas brillé par ses jeux (moins de 80 d’après nos estimations) et a vite été oubliée.

Pippin Atmark Console Set
La Pippin d’Apple Bandai parue en 1996 Crédit : Evan Amos

Ensuite plus rien jusqu’à l’arrivée de l’iPod mais surtout de l’iPhone qui a révolutionné notre manière de jouer avec son écran tactile capacitif. Le téléphone intelligent a permis également à tout un nouveau public de découvrir le jeu vidéo.

Puis vient Apple Arcade, un service qui permet d’accéder à plus de 120 jeux sur iPhone, iPad, Mac et Apple TV (désolé pour les utilisateurs d’Apple Watch). Regardons ensemble comment il fonctionne.

Introuvables ailleurs ou presque

L’un des avantages d’Apple Arcade c’est son système d’exclusivité. En effet, les jeux disponibles ne le sont que sur iPhone pour la version mobile. Ils peuvent par contre sortir sur PC ou consoles. C’est le cas par exemple de Shinsekai Into the Depths de Capcom disponible également sur Nintendo Switch (l’un des meilleurs jeux de l’an passé d’ailleurs).

C’est une judicieuse idée qui permet à Apple de se démarquer du système d’exploitation qui tente de lui ravir des parts de marché, à savoir Android. Le catalogue Apple Arcade est de plus très fourni. On trouve des jeux d’action, de réflexion, des jeux de rôle, des jeux textuels, ou encore des jeux à saveur rétro. Il y en a pour tous les goûts.

Shinsekai Into the Depths de Capcom est l’un des meilleurs jeux du catalogue Crédit : Apple

Un mini prix pour un maximum de jeux

Si le service se démarque par sa simple existence, il fait aussi bande à part avec son prix. Là où le PlayStation Now, le Xbox Game Pass Ultimate et d’autres coûtent plus de 10 à 15$ par mois, Apple Arcade ne nécessite de débourser que 5,99$ par mois ou même 59,99$ si vous vous abonnez à l’année (deux mois offerts donc). C’est un excellent rapport qualité prix à notre avis pour des jeux qui sont bien utilisables sur téléphone, tablette et ordinateur. Puis il suffit d’avoir l’adaptateur correspondant pour en profiter sur votre TV si vous n’avez pas d’Apple TV.

Le jeu mobile nouvelle génération

Pour les développeurs, c’est également une possibilité de créer et de proposer des jeux et des expériences résolument plus « gamer » que ce qu’on imagine lorsqu’il s’agit de jeux mobiles. En effet, les jeux sur téléphones intelligents ne sont pas que des « runners », des match 3 ou des « petits » jeux. Je reprends à nouveau l’exemple de Shinsekai Into the Depths car c’est un titre vraiment excellent, très travaillé, qui propose une narration sans texte et peut se jouer à la manette sans problème (c’est même de cette façon qu’on en profitera le plus).

Pour les joueurs c’est l’assurance de jeux soignés et choisis par Apple en fonction de leur qualité de gameplay et technique. C’est ainsi qu’on a de fiers représentants de la 2D plutôt rétro avec Inmost ou Exit the Gungeon, de la 3D avec Samurai Jack ou Oceanhorn 2. Comme dit plus haut, vous n’avez qu’à connecter une manette et le tour est joué. Qu’il s’agisse d’une manette sans-fil ou filaire, Xbox, PlayStation ou MFi (Made For iOS, faite pour iOS), c’est selon nous, le meilleur moyen de profiter de la plupart de ces titres.

Un exemple des jeux disponibles sur Apple Arcade et ce n’est que la surface Crédit : Apple

Nos jeux préférés en date d’août 2020

Après avoir fait un bon tour de la sélection Apple Arcade, voici ce que nous retenons:
Shinsekai Into the Depths, un jeu d’action aventure de Capcom (disponible également sur Nintendo Switch) qui vous place dans les chausses d’un personnage qui vit sous l’eau et qui voit son monde détruit par une mystérieuse vague de glace.
Inmost, un jeu à l’esthétique rétro qui raconte plusieurs histoires toutes aussi tragiques les unes que les autres.
Dear Reader, un jeu textuel explorant des classiques de la littérature comme Orgueil et préjugés de Jane Austen.
Grindstone, un match 3 un peu particulier dans une ambiance cartoon et violente du meilleur effet.
Skate City, un jeu de skate en 2D très jouable surtout à la manette.
The Last Campfire des britanniques de Hello Games (Joe Danger, No Man’s Sky) est un jeu narratif avec des énigmes très agréable. Également disponible sur Nintendo Switch, PC, PS4 et Xbox One.