Opinion – 6 raisons de passer à Xbox pour la prochaine génération

C’est important, lorsqu’on choisit d’investir dans une console à plus de 600$, de prendre en considération les avantages et les inconvénient de chacun des concurrents, afin de prendre une décision éclairée et adaptée à nos besoins. 

Voilà pourquoi il faut lâcher des yeux le monolithe blanc difforme de Sony pendant un instant et prendre la peine de regarder ce qui se passe du côté de Microsoft. Leur proposition sort des sentiers battus et plaira aux joueurs économes et aventureux.

Voici les points clés à retenir.

Xbox Game Pass, le Netflix du jeu

Les services d’abonnements, c’est le futur, autant pour le consommateur que le développeur. Le nombre de jeux disponibles est simplement trop grand pour réussir à capter l’attention d’une audience sans lui mettre littéralement dans produit entre les mains. Avec Game Pass, les chiffres ont démontré que les abonnés au service ont tendance à jouer plus, et même à acheter davantage de jeu à l’extérieur du service. Tout le monde y gagne.

À environ 8 jeux ajoutés sur le service par mois, en plus des 4 jeux donnés avec Gold, il y a largement de quoi vous divertir tout au long de l’année.

Les jeux ajouté sur Game Pass en juillet (et Neon Abyss qui n’est pas affiché)

Le gros avantage de Game Pass par rapport aux autres services, c’est que beaucoup de jeu y sont disponible dès leur sortie. Ça inclut TOUS les jeux publiés par les studios de Microsoft, soit : 343 Industries (Halo Infinite), Double Fine (Psychonauts 2), inXile Entertainment (Wasteland 3), Ninja Theory (Hellblade 2), Obsidian Entertainment (The Outer World, Avowed), Playground Games (Fable), Rare (Everwild), The Coalition (Gears of War), The Initiative (premier jeu en développement), Turn 10 Studios (Forza), et plusieurs autres. Beaucoup d’indies sont aussi inclus dès le premier jour.

L’abonnement se paie par lui-même. En moins d’un an, je peux dresser une longue liste de jeux que j’aurais achetés s’ils n’avaient pas été sur le service. Prenons-en quelques-uns au hasard : The Outer World ($80), Streets of Rage 4 ($32), Neon Abyss ($23), Journey to the Savage Planet ($34), After Party ($26), Ori and the Will of the Wisps ($40). Déjà, le total avant taxe nous donne 235 $, ce qui est largement suffisant pour couvrir l’abonnement Game Pass console (11,99 $ par mois, soit 144 $ par année), ou même l’abonnement Ultimate qui inclut les jeux PC, console, Xbox Live Gold et bientôt xCloud pour (16,99 $ par mois, ou 204 $ par année).

Je ne remercierai jamais assez la communauté PlayStation pour continuer de maintenir le mythe que « personne ne possède d’Xbox », ce qui a poussé les éditeurs à inclure leurs jeux dans Game Pass, « parce qu’ils ne vendraient aucune copie de toute façon ». Moi et les 50 millions de détenteurs d’Xbox vous remercions. (Pour mettre les chiffres en perspective : la Nintendo 64 [33 millions vendues], additionnée à la Gamecube [22 millions], totalise environ le nombre de Xbox One vendue.)

Rétrocompatibilité pour 3 générations de consoles

Star Wars Racer Revenge sur PS2, c’est génial. Est-ce que le disque est compatible PS3 ? Pas sur la grande majorité des modèles, non. Ce jeu a fini par apparaître sur le PlayStation Store PS3 en digital. Est-ce que ma copie physique me permet maintenant d’y jouer ? Pas du tout. 3 ans plus tard, une version digitale apparaît sur la PlayStation 4. Est-ce que mon achat numérique sur PlayStation 3 est reconnu ? Eh non. Pour y jouer sur PlayStation 4, je dois l’acheter une troisième fois. Et puisque la rétrocompatibilité sur PlayStation 5 est prévue uniquement « pour une liste de jeux populaire », ça ne risque pas d’arriver. Star Wars Racer Revenge sera probablement sur PS5 via PS Now comme il l’est maintenant, mais même en possédant 3 copies du jeu, il faut payer un service d’abonnement pour y avoir accès.

SSX 3 sur la Xbox originale. Tellement bon. Est-ce qu’il fonctionne sur Xbox 360 ? Oui ! On insère le disque, et on joue ! Sur Xbox One ? Bien sûr, même qu’il est plus beau que jamais, maintenant en 4k, 60 FPS. Et sur Xbox Series X ? Oui, et il profitera de la vitesse du SSD ! La rétrocompatibilité est 100 % gratuite, et la sauvegarde dans le nuage vous suivra sur tous les systèmes.

Pouvoir traîner avec soi sa librairie de jeux accumulée depuis les 15 dernières années sur sa nouvelle console, c’est absolument génial. À une époque où les gens s’inquiètent de perdre leurs achats digitaux, la rétrocompatibilité est plus importante que jamais. Pour moi, ç’a été la preuve que j’ai bien fait de bâtir ma librairie de jeux principalement sur Xbox. C’est un investissement à long terme qui continue de payer, pour trois générations de suite.

C’est aussi une belle bouée de sauvetage pour les premières années de vie d’une console. Si la Series X est votre première Xbox, vous pourrez découvrir sa librairie exclusive des générations passées, ou des jeux de compagnies tierces passés sous le radar pendant que vous attendez le prochain gros titre (quoique Game Pass fera aussi le travail !).

Du côté de Sony, on nous a promis que sur une centaine de titres PS4 les plus populaires, la plupart étaient compatibles avec la PS5. C’est donc un gros « peut-être » qui élimine la possibilité de ranger sa PS4 dans le placard. Une partie de votre librairie sera assurément perdue dans le transfert.

24 millions de copies de Mario Kart 8 Deluxe ont été écoulées, mais il y a fort à parier que la plupart des acheteurs auraient été bien heureux de pouvoir économiser 80 $ en utilisant leur copie Wii U (digitale) sur leur nouveau système…

Smart Delivery, un seul achat, plusieurs systèmes

Dans le même ordre d’idée, Microsoft propose le Smart Delivery. Ça signifie que peu importe la plateforme sur laquelle vous achetez un jeu, vous téléchargerez la version optimale pour ce système (sans texture 4k sur Series S, ou avec optimisation pour le SSD sur Series X). Pour le consommateur, c’est le soulagement de ne pas perdre des achats au cours de l’année de transition entre les générations.

Si on se souvient de la dernière transition, il y avait un grand nombre de titres divisé en deux versions. Une version définitive, puis une version plutôt boboche qui roulait tant bien que mal sur votre ancienne machine (notamment Shadow of War ou Watch_Dogs). Ce ne sera pas le cas cette fois. Vous achetez une seule licence, puis elle sera améliorée automatiquement lorsque vous passerez à la prochaine génération de console.

Sur PlayStation 5, la liste est réduite à seulement 5 jeux pour le moment (Madden 21, FIFA, 21, Destiny 2, Avengers et Cyberpunk 2077). On peut donc supposer que si vous achetez Assassin’s Creed Valhalla ou Watch Dogs Legion sur PS4, vous allez devoir sortir le portefeuille à nouveau pour y jouer sur PS5.

Parce qu’il y a une Xbox pour votre budget

D’ailleurs, Microsoft a confirmé que lors de la première année de vie de la Xbox Series X, les jeux seront aussi jouables sur Xbox One S, et Xbox One X. Bien sûr, ils ne seront pas aussi beaux, fluides, et leur temps de chargements sera probablement très long. Ceux qui n’ont pas le 600 $ à mettre sur une nouvelle console immédiatement à sa sortie pourront tout de même profiter de ces jeux sur Game Pass sur la console qu’ils possèdent déjà.

La Xbox One X à gauche, la Xbox One S à droite

En gros, vous pourrez choisir :

La Xbox One S, moins dispendieuse, pour jouer à tout ce est compatible, puis d’utiliser xCloud à la manière de Google Stadia une fois que les jeux ne seront plus compatible sur votre machine.

La Xbox One X (maintenant discontinuée, qui laisserait sa place à la Xbox Lockhart selon les rumeurs), un entre-deux performant, compatible 4K, encore bon pour quelques années.

La Xbox Series X, toute neuve, ultra-puissante, prête pour le futur.

– Ou même un PC ou une tablette ! S’il est possible, de jouer en xCloud aux jeux console, il suffit d’un abonnement Game Pass, et vous pouvez en profiter partout !

Si vous êtes abonné à leur service, peu importe la boîte en plastique que vous utilisez pour y accéder, ça leur est égal. Leur priorité est de vous vendre un service, pas un système.

Une excellente manette

Les manettes de Xbox One seront compatibles sur Series X ! Quel soulagement ! Ayant déjà deux contrôleurs pour One, j’additionne celle qui venait avec l’Oculus Rift, et voilà ! J’achète une Series X et je peux faire du multijoueur local à 4 sans débourser un 200 dollars supplémentaires.

C’est une question de préférence, mais beaucoup considère la manette d’Xbox (One) l’une des meilleures sur le marché. Elle est nativement compatible sur PC, donc un contrôleur de choix sur Steam. Les amateurs de jeux de courses adorent la précision des gâchettes et la vibration haptique sur celles-ci.

La Xbox Elite Controller, hautement personnalisable

L’option de pouvoir la brancher directement avec un câble USB, d’utiliser des piles AA standards ou rechargeables, ou encore le bloc batterie rechargeable officielle (ci-dessous), est très apprécié. Aucune lumière de couleur énergivore, c’est garanti. Le point positif dans tout ça, c’est de laisser le consommateur choisir de quelle manière il alimente son contrôleur. Un party multijoueur local et vous avez oublié de charger des manettes? Deux piles AA et c’est réglé. Votre bloc rechargeable manque de jus après des années d’utilisation? Au lieu de la laisser brancher avec un câble pour l’éternité comme sur PS4, vous pouvez simplement acheter un nouveau bloc batterie rechargeable.

Sinon, le confort général, la position des joysticks, l’option de la customiser avec Xbox Design Lab, ou de changer les pièces de la Elite Controller, l’accessibilité du Xbox Adaptative Controller, bref, un accessoire assez versatile au final.

Le Xbox Adaptative Controller ouvre la porte joueurs souffrant d’un handicap

La guerre des exclusivités ?

Je ne sais pas pour vous, mais moi, j’achète environ 2 exclusivités par plateforme, par année. De beaux gros AAA que je dévore en une semaine ou deux.

Mais ceux-ci ne sont qu’une petite partie des jeux que je consomme. La plupart du temps, ce sont les éditeurs tiers et les indépendants qui comblent mon temps de jeu. C’est Cyberpunk 2077, Marvel’s Avenger, Assassin’s Creed Valhalla, Watch Dogs Legion, et une foulée d’indies qui rempliront mon automne.

Si seul le nombre d’exclusivités par console déterminait leur vente, Nintendo serait toujours déclaré vainqueur.

C’est pourquoi l’argument des exclusivités est un peu absurde, surtout en début de cycle, alors qu’on n’a aucune idée de ce que l’avenir nous réserve.

Évidemment, les exclusivités de Microsoft ont un attrait supplémentaire, celui d’être inclus dans Game Pass. Il ne sont peut-être pas les titres les plus attendus, mais lorsqu’ils apparaissent dans votre librairie, ce serait un peu bête de ne pas en profiter. La liste est étonnamment variée, loin de l’époque où la marque était synonyme de sport et FPS. On parle de Fable, Halo Infinite, State of Decay 3, Forza Motorsport, Everwild, Avowed, As Dusk Falls, Senua’s Saga: Hellblade II, Scorn, Project: Mara, Call of the Sea, The Ascent, et plusieurs autres.

Sony a de bonnes exclusivités, il n’y a aucun doute là-dessus. Je défendrai tout de même le point que même si un jeu est de qualité, tout ceci reste une question de préférence. En tant qu’amateur de jeux de course, je n’ai pas peur de dire que je préfère largement la série Forza à Gran Turismo. Opinion. Et que si un joueur n’aime pas trop les cover-based shooter, la librairie PlayStation perd beaucoup d’éclat.

L’option d’attendre la deuxième itération moins dispendieuse d’une console (l’inévitable modèle slim) et de profiter de ces exclusivités d’un coup est toujours une excellente idée. Surtout lorsqu’on sait que le prix des jeux à 80$ (voire 90$ dans un futur proche) ne fait que plonger avec le temps. Peut-être que pendant ce temps, vous pourriez profiter des 576 jeux que vous aurez eus en 4 ans avec Game Pass Ultimate (8 jeux Game Pass par mois, plus 4 jeux avec Gold) !

Jouer à des exclusivités… sur une autre machine!

L’argument qui revient souvent : « Les exclusivités Xbox sont aussi sur PC, alors ça ne compte pas ». Comme nous avons établi plus haut, que vous jouiez sur la Xbox de Microsoft ou Windows (aussi de Microsoft), leur but premier est de vous vendre un service. Puis, si un développeur fait du profit en mettant son jeu sur Steam, c’est tant mieux.

Mais alors, est-ce qu’il y a moyen de profiter des exclusivités PlayStation sans acheter leur machine? Bien sûr.

La plupart des grosses exclusivités ont fait leur tour sur PlayStation Now, donc 100 % jouable sur PC, tablette ou certains téléviseurs. On parle de Spider-Man, God of War, Until Dawn, Bloodborne, les Uncharted, The Last of Us, etc.

Une autre partie est maintenant disponible sur PC : Horizon Zero Dawn, Beyond Two Souls, Detroit, Death Stranding.

Tandis que d’autre n’était qu’une exclusivité temporaire et maintenant disponible partout ailleurs : Crash Bandicoot N Sane Trilogy, bientôt Final Fantasy VII Remake, les Yakuzas, les remasters de Kingdom Hearts, No Man’s Sky, et plus encore.

Mon point : ce n’est pas impossible, pour quelqu’un qui s’arme de patience, d’avoir accès aux exclusivités PlayStation sans acheter une nouvelle machine. Ce n’est pas une OBLIGATION de lancer des centaines de dollars à Sony maintenant, sans réfléchir, si vous aimez quelques franchises. Il y a d’autres options. Dans un monde idéal, personne ne devrait être obligé d’acheter 3 machines tous les 5 à 7 ans pour profiter de ces jeux préférés.

J’ai aussi hâte que vous à Ratchet & Clank et Spider-Man, mais les nouvelles consoles s’annoncent dispendieuses, alors l’achat des deux n’est pas une option. Je m’imagine terminer Spider-Man en 20 heures, puis ne plus rien à avoir à se mettre sous la dent pendant les 6 prochains mois, et l’image est d’une tristesse infinie.

Votre argent, votre décision

Jamais je ne dirais qu’une console est objectivement meilleure qu’une autre. Ce n’est jamais le cas. Au final, elles sont toujours d’une puissance comparable.

Je ne veux pas vous convaincre que la Xbox Series X est la bonne plateforme pour vous. Elle ne l’est peut-être pas. Au moins, maintenant, vous êtes renseigné. Vous êtes un consommateur averti qui prendra une décision éclairée, selon vos goûts et votre budget.

Le gagnant de la guerre des consoles devrait toujours être le consommateur, et non une compagnie. Choisissez votre combat!