Le 13 février dernier, Plan B Games nous accueillait au Randolph Rosemont. La soirée avait pour objectif de faire découvrir leurs deux prochains jeux : Reef et Coimbra.

Plusieurs personnalités ont été invitées pour l’occasion et nous avons pu notamment croiser Tom Vasel, célèbre pour ses vidéos mises sur son site Dice Tower, Emerson Matsuuchi, créateur du jeu Century, Karl Tremblay des Cowboys fringants, Fred Savard et sa montée de lait et bien d’autres. Nous avons eu la chance d’avoir une entrevue avec Tom Vasel.

Mais avant, une petite présentation de Reef et Coimbra…

Reef

reefL’auteur de Century nous amène cette fois sous la mer. Reef est un jeu simple qui plaira au grand public. Dans ce jeu, les joueurs tentent de faire le plus de points en créant des corails!

À votre tour, 2 choix s’offrent à vous : Soit prendre une carte au marché, soit jouer une carte de votre main.

Selon sa position dans le marché, la carte que vous choisirez vous coûtera peut-être un point de victoire. Par contre, si vous ne voulez pas acheter, vous devez jouer une carte de votre main.

De plus, chaque joueur possède un plateau personnel où s’y trouvant son corail. Les cartes que vous jouerez vous permettront de faire grandir votre corail et, si vous répondez à certains objectifs, de faire des points de victoire.

C’est donc un jeu où l’on retrouve la mécanique de gestion de cartes en main (Hand Management), bien connu des amateurs de Century, et de placement stratégique sur votre plateau personnel.

Ce qu’on aime :

  • Les règles sont simples
  • Le jeu est en 3D
  • Les objectifs de partie changent constamment
  • Accessible au grand public
  • Puzzle agréable à construire

Le seul reproche que l’on pourrait faire à ce jeu est le manque d’interactions entre les joueurs; on en retrouve qu’un peu lors de l’action du marché.

Coimbra

oAvant tout, il est important de mentionner que ce jeu ne s’adresse pas à tous. Sa complexité peut faire penser à des jeux plus ardus comme Marco Polo, Lorenzo Le Magnifique et Grand Austria Hotel. En fait, Coimbra a été conçu par le même groupe d’auteurs.

En testant le jeu, nous avons remarqué plusieurs points en commun avec les jeux ci-haut mentionnés :

Comme Marco Polo, le durée de jeu est assez rapide, en 4 tours tout est fini.

Comme Grand Austria Hotel, à leur tour, les joueurs prennent un dé dans une banque commune, puis le placent dans la rangée « action » de leur choix.

Comme Lorenzo, les joueurs achètent des cartes en tentant de faire une synergie.

Malgré cela, le jeu a tout de même sa propre saveur unique.

Intrigué ? En voici un bref aperçu :
Le jeu se déroule sur 4 tours durant lesquels les joueurs vont brasser des dés dans la banque commune. Chaque joueur choisit, à tour de rôle, un dé de cette banque qu’il mettra sur une rangée du plateau central pour y recevoir une carte associée à cette rangée. Selon les dés choisis, les joueurs peuvent avoir une priorité pour l’achat des cartes. Pour se les procurer, les joueurs doivent dépenser une certaine quantité d’argent en fonction de la priorité d’achat. À la fin du tour, les joueurs reçoivent leur revenu selon la couleur des dés choisis lors de l’étape précédente, ce qui fait que les dés sont comptabilisé 2 fois pour 2 raisons différentes (selon le chiffre et la couleur).

Les types de revenus possibles ne sont pas uniquement monétaires. Vous pouvez recevoir des points de victoire, des points de déplacement pour déplacer votre personnage sur la grande carte et des points de boucliers qui seront utiles pour l’achat de cartes spéciales.

Finalement, lors du du jeu, il y a la phase voyage qui sert à élargir les points de fin de partie.

Ce qu’on aime:

  • Jeu offrant beaucoup de stratégie
  • La double utilisation des dés
  • Bonne rejouabilité

Ce qu’on aime moins:

  • La fin de partie arrive un peu trop rapidement

Entrevue: Tom Vasel

o
Tom Vasel

Lors de la soirée, entre deux tours de jeux, nous avons eu la chance de questionner Tom Vasel qui était de passage à Montréal pour l’événement. Si vous ne le connaissez pas, il produit des podcasts avec son équipe sur l’univers des jeux de société (vous pouvez les retrouver sur son site web DiceTower.com). Il a bien voulu répondre à nos questions.

Quel est votre processus lorsque vous faites un vidéo? Du choix du jeu à la fin du montage.
Tom Vasel : D’abord, pour choisir un jeu, j’y vais selon mon besoin du moment. Si présentement je ne peux que jouer à un jeu à deux, je vais prendre un jeu qui se joue bien à deux. Par la suite je vais évaluer si le jeu va être populaire/amusant à regarder.

Ensuite, je film en « slow motion » la chute des pièces du jeux et je relis les règles. Je veux vraiment réduire les chances d’oublier une règle ou de me tromper. Puis, je filme la vidéo et je donne mon avis sur le produit fini.

Maintenant, comment est-ce que j’évalue un jeu? C’est très subjectif et je l’assume. Une personne qui vous dit qu’il y a une recette scientifique pour évaluer un jeu, hé bien c’est une personne qui ment!

Quel conseil donneriez-vous à une personne qui voudrait démarrer une chaîne Youtube?
D’abord, se poser la question : « En quoi serais-je différent des autres Youtubeurs. » Ensuite, on est Youtubeurs parce qu’on s’amuse à le faire et non pour l’argent ou la popularité que cela donne. Si vous n’avez pas de plaisir, arrêtez immédiatement! Si vous avez du plaisir à faire des vidéos, continuez! Même quand cela vous tente un peu moins. Si vous décidez de remettre ça à demain, il se pourrait que « demain » risque de ne jamais revenir.

Devant la caméra il faut être expressif, plus que nécessaire. Personne n’a envie d’écouter une personne qui lit une feuille de papier. Si vous êtes dans la vie courante, « normal », la caméra vous enlève de l’intensité donc au final vous semblerez « content-ennuyé ». Alors que si vous êtes super excité, vous allez être intéressant à regarder. Les gens ont envie de voir des gens passionnés!

Quel jeu avez-vous hâte de pouvoir essayer en 2018?
Oh mon dieu… Il y en a tellement. Je ne me rappelle pas trop des noms. Il y a Betrayal at house on the hill Legacy et Deep Pocket qui me font de l’oeil.

Je trouve que les gens sont dans le culte du futur. Pourquoi pas parler des jeux de maintenant ? Alors… quels sont les jeux d’actualité sont mes coups de coeur? Arkward Guest, Lords of Hellas, Stuffed Fables pour ne nommer que ceux-là.

Quelle convention de jeux suggérez-vous à une personne n’ayant jamais mis les pieds dans ce genre d’endroit?
Cela dépend… souhaitez-vous jouer ou acheter?
Pour jouer, la Dice Tower Con évidemment (rires).

Pour acheter : en Europe vous devez aller à Essen en Allemagne et ici en Amérique nous avons le GenCon qui est un incontournable.

Parlant de la GenCon et du Salon d’Essen, à votre avis, quelle est la grosse différence entre ces 2 conventions ?
À la GenCon vous avez surtout la possibilité de jouer. Quand le Hall des exposants est fermé, les gens jouent. Essen accueille souvent plus de grosses sorties. Mais à 19 heures, tout ferme.

Je sais que vous n’avez pas joué à Reef ni à Coimbra, mais quelles sont vos impressions avant d’y jouer?
Pour le moment, Plan B ne m’a jamais déçu. Surement qu’éventuellement ils vont me décevoir, mais jusqu’à présent j’aime tous leurs jeux. Plan B is on fire!!!

Pour Coimbra, je m’attends à un euro intéressant. C’est un groupe de créateurs que j’apprécie.

Pour Reef : Je m’attends à trouver cela excellent!

Et Century 2 ?
Tous les fans l’attendent et nous avons eu la chance, pendant la partie de Coimbra, d’en parler à Emerson Matsuchi, de la suite du très populaire Century. Il nous a parlé de son but ultime : que chaque Century soit un jeu différent mais qu’une fois jumelés, le jeu ainsi formé soit complètement différent. Donc avec Century 1 et 2 on se retrouverait avec 3 jeux!  Plan B Games et Tom Vasel au Randolph!

Crédit photos : Randolph