C’est à l’excellent café ludique La Récréation qu’a eu lieu la soirée de présentation de deux grandes nouveautés de l’éditeur MJ Games pour cette fin d’année : BBQ (pour Big Bluff Quizz) et No Bluff. Malgré le second titre, il s’agit bien là de deux jeux de bluff, qui visent très clairement les soirées de fin d’année qui approchent.

 

BBQ

Ce jeu a fait parler de lui récemment et vient de sortir, à la toute fin novembre.

BBQ est présenté comme un jeu où « vous pouvez gagner sans rien savoir »! En effet, il s’agit ici d’un jeu de questions, mais avec un aspect bluff – d’où la présence de jetons de poker dans la boîte.

Un joueur pige une carte et a le choix entre les deux faces. Sur une face est indiquée une question sur la culture québécoise, et sur l’autre, une question de culture générale internationale.

Il pose la question : entre 2 et 16 réponses sont possibles, selon la question. Les autres joueurs doivent alors se saisir d’un des jetons numérotés, qui correspond aux nombres de réponses qu’ils prétendent pouvoir donner. On révèle alors le nombre de réponses possibles – ceux qui ont misé trop haut sont pénalisés et leur mise annulée! Ensuite, chacun donne un jeton de sa couleur (celui qui a misé le plus haut met un jeton supplémentaire), puis on pige un jeton : ce sera la personne interrogée. Tant mieux si elle peut remplir son pari… sinon, tant pis pour elle, et tant mieux pour les autres, qui gagneront leur mise!

À peine lancé, on sait déjà que le concept de BBQ sera distribué en Europe et aux États-Unis… avec quelques adaptations pour les questions locales, mais aussi des modifications matérielles (aux États-Unis, les jetons de poker, ça n’est pas politiquement correct, vous comprenez…).

NO BLUFF

Autre jeu présenté et sorti très récemment : No Bluff. Titre assez intrigant car il s’agit d’un jeu de bluff pur et dur! Dans ce jeu de cartes, les joueurs incarnent des mafiosi qui doivent rembourser des dettes à leurs confrères, sous forme de mallettes de billets. Or, si certaines mallettes contiennent des millions de dollars, d’autres sont pleines de… papier journal.

Au début d’un tour, on détermine au hasard qui le joueur actif doit rembourser, et combien il lui doit. Le joueur qui reçoit la dette peut simplement accepter les cartes qui lui sont offertes. S’il refuse et que la somme était correcte… non seulement il ne la reçoit pas, mais il doit rembourser le payeur d’un montant équivalent! Mais si le payeur a effectivement bluffé, il doit donner une nouvelle carte… et le tout se répète jusqu’à ce que le créditeur accepte, ou refuse à tort.

Au final, on a là un jeu rapide qui fonctionnera d’autant mieux avec des joueurs prêts à se lancer dans un peu de « roleplay » autour de la table.

Alors, êtes-vous tentés par ces jeux pour vos prochaines soirées?

Commentaires