– Alors Cartographers c’est super simple, d’abord tu piges une carte et ensuite tu dessines sur la carte.

– Quoi? Tu dessines sur la carte?

– Oui, mais « ta » carte. Ta grille, si tu préfères.

– Ah???

– Bon attends, je t’explique en anglais. In Cartographers, you draw, then you draw.

– ……

Cartographers, créé par Jordy Adan, est un nouveau titre de la gamme Roll Player (dans laquelle on trouve aussi le projet Kickstarter Lockup). Même s’il s’agit d’un jeu à part entière en ce qui concerne son matériel et ses règles, on retrouve en commun avec Roll Player, premier de la série, le principe de roll & write. Ce principe est ici déguisé sous un concept de « tire une carte et dessine », qui n’est pas sans évoquer Welcome To… Autre point commun entre les deux titres, chaque joueur n’a besoin que d’une grille de la zone à cartographier, ce qui permet un nombre infini de joueurs, tant qu’on a des grilles!

Dans  Cartographers, les joueurs incarnent des… cartographes, au service de la reine Gimnax. Ils vont entrer en compétition pour remplir au mieux les objectifs imposés par leur monarque.

Le jeu se joue en quatre saisons (du printemps à l’hiver). Chaque saison est séparée en plusieurs tours, et propose deux objectifs pour gagner des points. À chaque tour, on retourne une carte d’exploration qui sera commune à tous. Cette carte indique une forme (composée d’un ou plusieurs carrés, à la Tetris) et un type de terrain. Chaque cartographe doit alors choisir où reproduire la forme en question (et le terrain correspondant) sur sa grille, un peu comme dans Patchwork. Bien savoir anticiper est la clé du succès! En effet, il ne s’agit pas seulement de viser les objectifs de la saison actuelle, mais de percevoir comment la grille pourrait se développer dans les saisons futures. Le choix est crucial et le dilemme est encore plus marqué quand vient une carte qui donne le choix entre plusieurs formes et/ou terrains… lors de la dernière saison, les espaces disponibles sur la grille sont de plus en plus réduits et un placement mal choisi les tours précédents peut avoir de lourdes conséquences sur les points obtenus.

N’oublions pas enfin les cartes « embuscade » qui participent beaucoup à l’interaction du jeu. Lorsqu’une d’elles entre en jeu, c’est votre voisin qui place la forme imposée sur votre grille, ce qui peut vous faire perdre des points et ruiner vos plans les mieux préparés!

À l’issue des quatre saisons, le joueur avec le plus de points l’emporte.

On pourra objecter que, techniquement, on ne « découvre » pas la carte dans Cartographers. Chaque joueur se conduit davantage comme un créateur de monde qu’un cartographe. Ce petit biais thématique mis à part, on ne boudera pas notre plaisir: Cartographers est un jeu simple qui s’apprend et se joue vite, qui a sa personnalité, et qui combine astucieusement des mécaniques efficaces.

Vous pouvez actuellement pré-commander Cartographers sur le site web de Thunderworks Games et recevoir en cadeau l’extension Skills. La sortie officielle en boutiques est prévue pour le milieu de l’été de cette année (fin juillet – début août).

Commentaires