C’est lundi et, on le sait tous, le lundi personne n’a envie de travailler. On recherche le moindre prétexte pour procrastiner. C’est donc avec grand plaisir que je vous annonce vouloir vous aider dans votre quête de tout-faire-sauf-du-travail. Tous les lundis, je vous donne le droit de décrocher quelques minutes en vous présentant un jeu de société. Qu’il soit récent ou sorti il y a 50 ans, le jeu est tout le temps un coup de cœur personnel.

Cette semaine je vous présente le jeu est sûrement revenu le plus souvent sur ma table depuis au moins les trois dernières année. Et j’ai nommé l’incontournable : Terraforming Mars!

Terraforming Mars

Et donc, qu’est-ce que c’est que ce jeu?

Nous sommes dans le FUTUR-FUTur-futur… *effet d’écho spatial*. Des méga-corporations ont reçu le mandat de rendre la planète Mars habitable. À la tête d’une de ces corporations, vous aidez l’humanité à s’installer dans son nouveau foyer en terraformant la planète : océans, oxygène et hausse de la température moyenne. L’objectif est d’être la corporation qui aura le plus contribué pour ainsi se voir attribuer une concession particulière sur la planète (ou quelque chose du genre) mais surtout pour pouvoir dire que vous êtes le/la meilleure!

Plus concrètement, chaque joueur reçoit, au début de la partie, une corporation et une dizaine de cartes, appelées brevets. Ceux-ci représentent des projets qui pourront être développés pour augmenter la production des différentes ressources du jeu (méga-crédits, acier, titane, etc.), pour construire des villes, faire pousser des forêts et ultimement terraformer la planète.

TerraformingBest Corporations for Standard Technology
Quelques exemples de corporations

À chaque tour, les joueurs reçoivent de nouveaux brevets qu’ils peuvent acquérir. Puis, à tour de rôle, les joueurs peuvent effectuer des actions jusqu’à ce que tous « se couchent » (i.e.: n’aient plus d’actions à faire). Parmi les actions possibles, il y a évidemment jouer une carte, mais aussi activer les effets de certains cartes jouées précédemment, dépenser des ressources de chaleur pour faire monter la température, etc. Il est aussi possible de valider des objectifs (par exemple, avoir posé trois villes) ou financer des récompenses (par exemple, le joueur qui produit le plus de méga-crédits) qui donneront des points supplémentaires à la fin de la partie. Finalement, chaque joueur récoltent des ressources en fonction des valeurs de production marquées sur leurs plateaux individuels.

Terraforming Mars
Quelques brevets

La partie prend fin lorsque les critères sont atteints : une température moyenne de 8°C, un air composé à 14% d’oxygène et les 9 tuiles océans posées sur la planète. Puis, les joueurs font un décompte final qui prend en compte les points récoltés durant la partie, mais aussi en fonction des tuiles forêt jouées, des villes placées, des objectifs et récompenses marquées.

Pour les intéressés, plusieurs extensions sont déjà disponibles. Hellas & Elysium ajoute deux plateaux de jeu alternatifs. De son côté, Venus Next ajoute la terraformation de la deuxième planète du système solaire. Prelude ajoute des bonus de départ pour mieux orienter ses stratégies. Finalement, Colonies permet de coloniser différentes lunes pour y extraire des ressources supplémentaires. Ont aussi été annoncé l’extension Turmoil (via une campagne de sociofinancement) qui amène une mécanique de parlement martien ainsi qu’une version Legacy qui, par contre, ne sera pas disponible avant 2020, voire 2021.

terraext
terraext

À essayer si :

  • Vous fantasmez sur la colonisation spatiale et autres projets d’Elon Musk.
  • Faire des combos de cartes, enchainer des effets et maximiser vos options est une de vos passions secrètes.
  • Vous aimez avoir une sensation de redécouvrir le jeu à chaque partie.

À éviter si :

  • Vous êtes du genre très picky sur la qualité du matériel.
  • Être assis trois heures sur la même chaises est une torture pour vous.
  • Vous n’aimez pas lire plein de cartes avec plein d’effets différents.

Commentaires